Ravel de Jean Echenoz

Ravel fut grand comme un jockey, donc comme Faulkner. Son corps était si léger qu’en 1914, désireux de s’engager, il tenta de persuader les autorités militaires qu’un pareil poids serait justement idéal pour l’aviation. Cette incorporation lui fut refusée, d’ailleurs on l’exempta de toute obligation mais, comme il insistait, on l’affecta sans rire à la conduite des poids lourds. C’est ainsi qu’on put voir un jour, descendant les Champs-Élysées, un énorme camion militaire contenant une petite forme en capote bleue trop grande agrippée tant bien que mal à un volant trop gros. Ce roman retrace les dix dernières années de la vie du compositeur français Maurice Ravel (1875-1937).

D’après ce qu’avait lu Jean Echenoz, Ravel était un homme très fermé, peu démonstratif. Il va en tracer un portrait romanesque d’un personnage réel. Il se concentre sur les dix dernières années de Ravel. Il a donc choisi de présenter à travers de petites anecdotes . Il est donc parti de la tournée américaine pour suivre Ravel jusqu’à la fin, en fait jusqu’à la toute fin. Il souhaite que le lecteur ressente comment était Ravel , ce qu’il a vécu. Tout commence par son départ aux Etats-Unis, qu’en retiendra Ravel que c’est un pays où l’on mange mal. Mais il y a aussi toutes les rencontres qu’il pourra y faire. Mais Ravel vieillit mal, parfois il ne se souvient plus, il ne sait plus même écrire son propre nom..

Jean Echenoz évoque une œuvre célèbre, le Boléro, qui n’en a pas entendu parler. il indique de quelle manière il a été crée. Ce Boléro eut un succès immédiat, sans que Ravel ne comprenne réellement pourquoi.

La lecture fut agréable, le livre est plein d’humour et de fantaisie, une bien agréable façon de découvrir la vie de Ravel.

Rien de tel que d’aller écouter ses œuvres, il n’y a pas que le Boléro. : Musique de chambre, musique orchestrale, œuvres pour piano :.

Ce roman entre dans le cadre du défi « Le Printemps des Artistes » proposé par Marie-Anne du blog  » La Bouche à Oreilles d’avril à juin 2022.

Publicité

Une réflexion sur “Ravel de Jean Echenoz

  1. Bonjour Claude, moi aussi j’ai lu ce livre pour « le Printemps des artistes » de cette année, mon article va paraître le 25 mai je crois. Moi aussi j’ai aimé cette biographie de Ravel et l’écriture raffinée de Jean Echenoz. Bonne soirée à vous et merci de cette nouvelle participation 🙂

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s