Il Meurt Lentement de Pablo Neruda

Il meurt lentement
celui qui ne voyage pas,
celui qui ne lit pas,
celui qui n’écoute pas de musique,
celui qui ne sait pas trouver
grâce à ses yeux.Il meurt lentement
celui qui détruit son amour-propre,
celui qui ne se laisse jamais aider.

Il meurt lentement
celui qui devient esclave de l’habitude
refaisant tous les jours les mêmes chemins,
celui qui ne change jamais de repère,
Ne se risque jamais à changer la couleur
de ses vêtements
Ou qui ne parle jamais à un inconnu .Il meurt lentement
celui qui évite la passion
et son tourbillon d’émotions
celles qui redonnent la lumière dans les yeux
et réparent les cœurs blessés

Il meurt lentement
celui qui ne change pas de cap
lorsqu’il est malheureux
au travail ou en amour,
celui qui ne prend pas de risques
pour réaliser ses rêves,
celui qui, pas une seule fois dans sa vie,
n’a fui les conseils sensés.

Vis maintenant!
Risque-toi aujourd’hui!
Agis tout de suite!
Ne te laisse pas mourir lentement!
Ne te prive pas d’être heureux.

Pablo Neruda

Pablo Neruda, de son vrai nom Ricardo Eliécer Neftalí Reyes Basoalto (1904 – 1973) était un poète et écrivain chilien particulièrement opposé au fascisme dans son pays et en Espagne. En 1971, il a reçu le prix Nobel de littérature. Neruda est souvent considéré comme le poète national du Chili et ses œuvres ont été populaires et influentes dans le monde entier. Le romancier colombien Gabriel García Márquez l’appelait autrefois « le plus grand poète du 20ème siècle ».

Un Défi de Lecture pour 2021 « Le Printemps des Artistes »- La Bouche à Oreilles

Partage d’un défi de lectures , sur le blog de La bouche à Oreilles – bric à brac culturel

Vous savez sans doute que je participe à très peu de défis de lectures, mais j’ai décidé d’organiser pour la première fois un défi sur le thème de l’art et des artistes.
Le but ? Lire un livre ou un poème (ou voir un film) dont un des personnages principaux est un artiste et/ou qui se déroule dans un milieu artistique et/ou qui parle d’un art, quel qu’il soit (littérature, poésie, musique, peinture, sculpture, architecture, danse, cinéma, théâtre, bande dessinée, etc.).
Beaucoup d’œuvres littéraires et cinématographiques répondent à cette description donc je vous laisse le choix (vaste et varié).
Il faudra publier votre chronique sur ce livre ou ce film entre le 1er avril et le 1er juin 2021 et me signaler votre publication en commentaires.
Pour ce défi, le blogueur Goran a eu la gentillesse de me créer un superbe logo, que vous pourrez ajouter à vos articles si vous le souhaitez. Merci à lui !
Bonnes lectures !

Je participe à ce défi .

Erectus de Xavier Muller

Ce fléau ne ressemble à aucun autre modèle connu. Le virus se développe de manière spontanée et anarchique. A ce jour, nous dénombrons mille cent soixante trois victimes. Partout, les symptômes sont les mêmes: douleurs musculaires, fièvre, saignements cutanés puis coma de stade 2.

Ce thriller fantastique m’a plu, même je ne suis pas une habituée de ce genre.’Un virus effroyable s’est abattu sur la Terre.. On décide de l’appeler Kruger du nom de l’homme qui s’occupe de la réserve sauvage du parc Kruger, en Afrique du Sud.Le soigneur du parc est tombé dans un léger coma. A son réveil , il est devenu un homme préhistorique.

Le virus qui fait impitoyablement régresser de plusieurs dizaines de milliers d’années les espèces animales et végétales existantes. Un éléphanteau présente quatre défenses. Quant à l’homme atteint de ce virus, il se transforme en homo erectus venant tout juste de domestiquer le feu.

C’est au cours de cette période qui oscille entre trente-six et soixante douze heures que le corps se transforme. La suite, vous la connaissez, quand ils reprennent conscience, les malades ont acquis une physionomie  » préhistorique « .

L’auteur nous entraîne dans un vrai cauchemar, mais ses propos sont cohérents, et bien documentés. Une paléontologue, Anna se rend en Afrique, pour étudier tous ces phénomènes anormaux.et tenter de trouver un traitement pour éradiquer ce virus, et venir en aide à ces Erectus. Elle travaille sans relâche, se confrontant à sa hiérarchie.

Ce thriller fantastique nous interroge sur l’espèce humaine, son évolution dans le temps. Ce roman a la construction bien rythmée m’a permis de passer un bon moment.

Xavier Muller – EAN : 9782266299787
512 pages
Éditeur : Pocket (02/01/2020)

Présentation de l’éditeur ;

Et soudain l’humanité se mit à régresser
À Richards Bay, en Afrique du Sud, c’est le choc.
Un homme s’est métamorphosé. Il arbore des mâchoires proéminentes, est couvert de poils, ne parle plus.
Bientôt, à New York, Paris, Genève, des Homo erectus apparaissent en meutes, déboussolés, imprévisibles, semant la panique dans la population.
De quel virus s’agit-il ?
Que se cache-t-il derrière cette terrifiante épidémie ?
Une scientifique française, Anna Meunier, se lance dans une course contre la montre pour comprendre et freiner cette régression de l’humanité.
Partout, la question se pose, vertigineuse : les erectus sont-ils encore des hommes ?
Faut-il les considérer comme des ancêtres à protéger ou des bêtes sauvages à éliminer ?

Histoire du fils de Marie-Hélène Lafon

Merci à Net Galley et aux éditions Buchet Chastel pour ce partenariat.

C’est ma première rencontre avec cet auteur. Je dois dire que ce ne sera pas la dernière.

L’Histoire du fils, il s’agit d’André, né de père inconnu, et de Gabrielle. Il est élevé dans le Lot, par sa tante Hélène et son oncle Léon. Hélène est la sœur de Gabrielle. celle-ci vit à Paris, et vient peu souvent voir son fils.

Hélène et Léon ont respecté le choix de Gabrielle et élevé André comme leur fils. André ne sait rien de son père. Il grandira avec ses cousines, dans un cocon familial.

Une histoire familiale se déroule sur plusieurs générations, de 1908 à 2008. La mère, restant à Paris viendra le voir pendant les grandes vacances, elle fut un personnage secret, elle restera lointaine et inaccessible. Pour André, ses racines, sa vraie famille, pour lui resteront Léon, Hélène, ses cousines, grâce à qui il aura grandi avec bonheur.
Il faudra attendre qu’Antoine, le fils unique d’André et de Juliette…se décide à aller au bout de ce mystère familial, au décès de son père

Marie- Hélène Lafon a une plume agréable, qui sait dévoiler, mais sans trop les sentiments, les ressentis des différents personnages. C’est un superbe roman sur l’absence, la filiation et les secrets de famille.

Histoire du fils de Marie-Hélène Lafon, chez Buschet-Chastel (Août2020, 176 pages)

Professeur agrégée de Lettres Classiques, Marie-Hélène Lafon choisit d’enseigner dans un collège situé en Zone d’Éducation Prioritaire.

Elle commence à écrire en 1996. Son premier roman, « Le Soir du chien », a reçu le prix Renaudot des lycéens. Elle préside le prix littéraire des lycéens de Compiègne en 2003-2004.

Son dernier ouvrage ″Histoire du fils″ a obtenu le Prix des libraires de Nancy-Le point

« Histoires » obtient le Goncourt de la nouvelle en 2016.

Livres Numériques

Vous avez peut-être la possibilité d’avoir des livres numériques, par votre adhésion à une bibliothèque de votre choix. D’autres ressources sont aussi possibles , je vous en présente quelques unes :

Projet Gutemberg Site proposant des titres tombés dans le domaine public en français mais aussi dans d’autres langues

La Bibliothèque Russe et Slave : Site mettant à disposition des internautes une offre de livres numériques gratuits, tombés dans le domaine public, spécialisés dans la littérature russe et slave.

ÉFÉLÉ réimprime fidèlement, sous forme électronique, des textes du bien commun.les tirages (epub, kindle, etc.) sont réalisés à partir d’un fichier source.

Atramenta propose des livres du domaine public et des livres écrits par des auteurs qui choisissent de les partager gratuitement. L’occasion de trouver des pépites.

Feedbooks , des milliers de livres du domaine public

Belles découvertes !!

Comme un homme de Florence Hinckel

Quatrième de couverture :

Il était parti dès qu’il avait su, mû par un instinct animal. Juste se protéger du froid, juste saisir la carabine de chasse au passage, et juste une pensée en tête.

Je vais le tuer.

———————————————————————————————————–


Les premières lignes du texte nous plongent directement dans le sujet .

Il marchait dans le froid et le vent glacial depuis deux heures déjà. C »était de la folie. La haine, la fureur et le chagrin étaient de puissants moteurs physiques qui aveuglaient les sens.

Ethan a rejoint le chalet familial, où il ne vient avec sa mère que l’été. Le chalet semble habité à cette période. Il ne savait pas. Et il voit cet homme, qu’il n’aurait jamais dû rencontrer. Il n’a qu’une idée en tête, le tuer.

Qui ? Pourquoi ? A vous de le découvrir, Florence Hinckel maîtrise bien sa plume. Elle évoque un sujet poignant, déroutant sur un sujet délicat. Il n’y a pas besoin de nombreux mots. Tout est suggéré, cela reste pudique. L’émotion gagne le lecteur au fil des pages. Des réflexions pourraient surgir, sur le sens de  » Comme un homme « .

La description de la nature , des paysages montagneux aident à la réflexion.

J’ai aimé ce texte court , 55 pages, il y a quelques jours que je l’ai fini. Comment évoquer ce livre , sans trop dévoiler son contenu. Pour l’instant , ces mots ne sont que mon ressenti sur ma lecture, je vais télécharger l’application Nathan pour avoir accès au livre audio et au livre numérique.

Court toujours – Comme un homme – Florence Hinckel – Nathan

2/50

Les Trois Ours chez Boucle d’Or de Sibylle Delacroix

Ce conte est un conte détourné. Vous connaissez certainement, Boucle d’Or et les trois ours.Boucle d’Or avait juste cassé la petite chaise de l’ourson. Mais là, l’aventure commence .

Là, nous sommes chez Boucle d’Or. Les ours n’en reviennent pas, tout semble petit chez les humains. Ils mettent un bazar monstre, cassent des choses, de vrais sans-gênes.

Boucle d’Or essaie de réparer leur méfaits, mais en vain. Ils passent partout; du salon à la chambre, tout est sens dessus-dessous.

Les illustrations sont expressives et fantaisistes, elles foisonnent de détails . Cette histoire est racontée avec beaucoup d’humour.

Alors on est partis.
Boucle d’Or ne nous a même pas dit au revoir.

Les trois ours et Boucle d’Or – Sibylle Delacroix – Bayard Jeunesse (02/09/2020)

Enroule falaise de Sylvain L.

Écume fume fulmine

Enroule falaise
Suc servile

Décoche flèches aqueuses
Renâcle rince bruisse
Puis renonce

Puis relance
Tance l’estuaire
Rivière rejoint océan
Crémeux picotement

Épouse furtivement
Vœu veule iodé
racorni en chemin

Magmatique geyser
Pivote riposte goulotte
Frotte rabote Atlantique

Fumeroles folles
étole épaule vole
enrhume jolie brume

Sylvain L, du blog Monty guidon


Le plus mauvais livre du monde de Vincent Cuvellier

Parti pour un long trajet en train, Paul prend un livre au hasard dans une boîte à livres. Manque de chance, le livre ne lui plaît pas du tout. C’est alors qu’il rencontre l’auteur.

Cette Collection « Court toujours  » est destinée aux adolescents ou aux jeunes adultes.Les éditions Nathan proposent une version audio et une version numérique accessibles gratuitement via l’application Nathan Live. Des textes courts pour toucher ceux que la lecture rebute.

Ce livre parle d’un jeune adolescent de 17 ans, Paul qui part seul en vacances. Il attrape au passage dans une boite à livres, un bouquin. Il prend le train et tente de lire. il ne comprend pas très bien le texte.

Ah ouais d’accord ! Je comprends rien. Remarque, si ça se trouve, c est fait exprès. Le gars il a voulu faire le livre le plus nul du monde. Et il a réussi.

Paul lit dans le train, malheureusement un contrôleur passe, il n’a pas de billet. Soit il paie sa place, soit il descend au prochain arrêt. Il ne va pas choisir, il est expulsé du train à la station suivante. Une gare, un petit village, un café, il y entre et continue sa lecture. Un homme entre et le repère , coïncidence c’est l’auteur du livre, Jean-Guy Farjoule,. Celui-ci est tellement content de voir un jeune s’intéresser à son livre, l’invite pour la soirée chez lui.

Ils ont des points de vue complétement différents. Ils vont devoir se supporter la soirée, mais cet auteur a une fille charmante, de 17 ans.

L’histoire est drôle, elle se lit très vite.Une histoire un peu folle, avec la rencontre d’un auteur atypique lors d’un voyage de 24 heures.

Vincent Cuvellier – Éditeur Nathan – EAN : 9782092592823- 03/09/2020

Challenge 1/50