Loin de Alexis Michalik

Tout commence par quelques mots griffonnés au dos d’une carte postale : « Je pense à vous, je vous aime. » Ils sont signés de Charles, le père d’Antoine, parti vingt ans plus tôt sans laisser d’adresse. Avec son meilleur ami, Laurent, apprenti journaliste, et Anna, sa jeune sœur complètement déjantée, Antoine part sur les traces de ce père fantôme. C’est l’affaire d’une semaine, pense-t-il… De l’ex-Allemagne de l’Est à la Turquie d’Atatürk, de la Géorgie de Staline à l’Autriche nazie, de rebondissements en coups de théâtre, les voici partis pour un road movie généalogique et chaotique à la recherche de leurs origines insoupçonnées.

Alexis Michalik a décidément le goût de l’aventure : après le succès phénoménal d’Edmond, le comédien, metteur en scène et dramaturge couronné par cinq Molières, nous embarque à bord d’un premier roman virevoltant, drôle et exaltant.

————————————————————————————————–

Vous souhaitez voyager, alors pas d’hésitation, lisez « Loin » de Alexis Michalik.

Un jour, Antoine reçoit une carte postale envoyée d’Autriche vingt-ans plus tôt et qui s’était perdue : elle est signée par son père, Charles, parti un jour sans laisser d’adresse il y a deux décennies. Sans en parler à sa mère ou à sa fiancée, il décide de partir à la recherche de son père, accompagné par sa petite sœur Anna, et par son meilleur ami Laurent.

Nos trois amis vont de pays en pays, de découvertes en découvertes. Partant de France, en passant par  l’Autriche, la Suisse, l’Allemagne, la Turquie….dans chaque pays, les intrigues se mêlent aux situations rocambolesques. L’auteur nous rappelle les faits historiques et l’Histoire qui se rattache à chaque pays visité.

L’écriture est vive, pleine d’humour. Je ne me suis pas ennuyée lors de cette lecture. Les personnages sont sympathiques, en recherche d’eux-même, c’est une quête identitaire en passant par leurs propres origines.

Alexis Michalik est acteur, metteur en scène et scénariste.

Loin, d’Alexis Michalik, 644 pages, Albin Michel, 22,90€, parution le 04/09/2019. Je l’ai lu en décembre 2019.

Meilleurs Vœux 2020

 

 

 

Je vous souhaite

Une belle et heureuse année 2020

Merci chers lecteurs pour  votre fidélité, pour vos commentaires et vos messages.

 

L’hiver de Jules Verne

Quand par le dur hiver

Quand par le dur hiver tristement ramenée
La neige aux longs flocons tombe, et blanchit le toit,
Laissez geindre du temps la face enchifrenée.
Par nos nombreux fagots, rendez-moi l’âtre étroit !

Par le rêveur oisif, la douce après-dînée !
Les pieds sur les chenets, il songe, il rêve, il croit
Au bonheur !  il ne veut devant sa cheminée
Qu’un voltaire bien doux, pouvant railler le froid !

Il tisonne son feu du bout de sa pincette ;
La flamme s’élargit, comme une étoile jette
L’étincelle que l’œil dans l’ombre fixe et suit ;

Il lui semble alors voir les astres du soir poindre ;
L’illusion redouble ; heureux ! il pense joindre
À la chaleur du jour le charme de la nuit !

Jules Verne (1828-1905) n’est pas seulement le célèbre auteur de romans d’aventures et de science-fiction que l’on connaît. (« Poésies inédites » – Le cherche-midi)

 

Merveilleux Noëls de Véronique Audelon

Merveilleux Noëls de mon enfance,
Avec toute cette effervescence
Qui régnait partout dans la maison,
Et le sapin plein de décorations !
Moments de joie sans pareil,
Parés de bonheur et de merveilles ;
Maman qui préparait la bûche,
Nous qui faisions les truffes
Les mains pleines de chocolat,
Plus sur nos doigts que dans le plat !
Et enfin, la dernière nuit venue
Avant le grand jour tant attendu,
Le sommeil qui ne veut pas venir,
Trop excités pour s’endormir ;
Espérer que le Père-Noël va oublier
Les bêtises faites pendant l’année,
Puis au petit matin, se lever,
Et devant nos yeux émerveillés
En découvrant les paquets,
Nos parents qui souriaient !

Je revis ces merveilleux moments
Aujourd’hui, avec mes enfants ;
Décorer toute la maison
De guirlandes en papier crépon,
Mettre dans la crèche les santons,
Sur le sapin, les boules brillantes
Et les guirlandes étincelantes
De mille couleurs scintillantes !
Préparer avec eux le repas de fête,
Sortir les plus belles assiettes,
Et à l’approche du jour formidable
Les découvrir un peu plus sages,
Juste pour que le Père Noël oublie
Qu’ils n’ont pas toujours été gentils !
Avec le même regard pour mes enfants
Qu’avaient jadis pour moi mes parents,
Je retrouve chaque année l’instant magique,
Quand leurs yeux magnifiques
Découvrent sous le sapin,
Leurs cadeaux au petit matin !

Véronique Audelon

Danses d’hier de Antoine Abel

Danses d’hier

J’entends encore les staccatos
Le prolongement des sons des tam-tams
Des tam-tams du temps jadis

Alors les collines s’enflamment
Dans la nuit sèche
Les pieds des danseurs
Se baignent dans la fine poussière
De latérite
Et leurs pas scandent sauvagement
Un rythme endiablé

J’entends encore les notes rapides
La voix étouffée du « commandeur »
Se modulant dans l’air tiède du soir.

Alors les échines s’arc-boutent
Les unes aux autres
Et les hanches roulent comme des houles
Les ventres des danseuses voluptueuses
Ondulent lascivement…
Et des voix confuses s’interpellent
Impudemment.

Je perçois toujours les staccatos
Les grondements des « grosses caisses »
Par delà les années de mon enfance …
Je les porte en moi

Comme des stigmates..

Antoine Abel (1834-2004) est le poète le plus célèbre de l’île. Il était natif de Mahé, l’île principale de l’archipel. Il publie en 1969 son premier recueil de poésie : « Paille en queue« , puis des recueils de contes, dont « Contes et poèmes des Seychelles« , en 2004. Il a également écrit des pièces de théâtre.