La danse de nuit de Marceline Desbordes – Valmore

Vous trouverez cette peinture ainsi que d’autres toutes aussi belles sur ce blog : Balade en peinture

La danse de nuit

Ah ! la danse ! la danse
Qui fait battre le cœur !
C’est la vie en cadence
Enlacée au bonheur !

Accourez, le temps vole,
Saluez, s’il vous plaît ;
L’orchestre a la parole
Et le bal est complet.

Sous la lune étoilée
Quand brunissent les bois
Chaque fête étoilée
Jette lumière et voix.

Les fleurs plus embaumées
Rêvent qu’il fait soleil,
Et nous, plus animées,
Nous n’avons pas sommeil.

Flamme et musique en tête,
Enfants, ouvrez les yeux,
Et frappez, à la fête,
Vos petits pieds joyeux.

Ne renvoyez personne !
Tout passant dansera ;
Et bouquets ou couronne
Tout danseur choisira !

Sous la nuit et ses voiles
Que nous illuminons,
Comme un cercle d’étoiles,
Tournons en chœur, tournons !

Oh ! la danse ! la danse
Qui fait battre le cœur !
C’est la vie en cadence
Enlacée au bonheur !

Poésies inédites, 1860

Marceline Desbordes-Valmore

La peinture est de B.de Nardi, peint d’après une carte postale de  D.DUMONT, intitulée « la dance ».

Publicités

Une maison dans les buissons de Akiko Miyakoshi

Sakko vient d’emménager avec ses parents dans une nouvelle maison. Pendant que ses parents s’occupent des cartons, elle part explorer les alentours. La maison d’à côté semble inoccupée, ses habitants ne sont pas rentrés. Sakko continue son chemin, et découvre un endroit secret derrière un buisson.

«  ça ressemble à une maison ici …Avec les feuilles touffues des arbres qui forment comme un toit, on dirait une petite cabane toute ronde »

J’ai aimé présenter cet album aux enfants. Il révèle une grande douceur, par ses illustrations et ses écrits. On y parle de changement, de déménagement,  mais aussi de rencontre entre deux enfants, de la magie qui va les unir peu à peu.

Une maison dans les buissons- Akiko Miyakoshi – Syros  (12/10/2017)- ISBN : 2748524683 

Un autre album de Akiko Miyakoshi , un goûter en forêt

Saltimbanques de Guillaume Apollinaire

Famille de saltimbanques – Pablo Picasso – 1905

Saltimbanques

Dans la plaine les baladins
S’éloignent au long des jardins
Devant l’huis des auberges grises
Par les villages sans églises

Et les enfants s’en vont devant
Les autres suivent en rêvant
Chaque arbre fruitier se résigne
Quand de très loin ils lui font signe

Ils ont des poids ronds ou carrés
Des tambours des cerceaux dorés
L’ours et le singe animaux sages
Quêtent des sous sur leur passage

Guillaume Apollinaire

Chaussette de Loïc Clément

Lecture d’une BD pour alterner  mes lectures, qui sont plutôt romans policiers actuellement. Je vous dirai bientôt la raison.

Merlin est un petit garçon qui a une vieille voisine dont le prénom est « Josette », tout petit il n’arrivait pas à prononcer celui-ci. Il disait  » chaussette » et ce surnom lui est resté. Chaussette a une vie bien tranquille,  a un chien « Dagobert ». Ils sont inséparables, ils arpentent la ville chaque jour, ils ont leurs rituels. mais un jour, Josette est seule et se comporte étrangement. Pourquoi, que se passe-t-il ? Merlin mène son enquête.

Un très joli texte nous parle de la vie, de l’absence de ceux qui nous sont chers, tout ceci réalisé dans des tons pastels évoquant la douceur. C’est un récit qui parle aussi de solitude et de deuil, mais aussi de l’indifférence que l’on peut ressentir pour certaines personnes.

Chaussette – Loïc Clément (auteur) – Anne Montel (scénariste) – Editions Delcourt -2017

 

Multiple de Joséphine Chloé

Les membres du jury du Prix Andrée Chedid ont récompensé Joséphine Chloé pour son interprétation du poème Multiple. Elle se produira aux Francofolies de la Rochelle en juillet prochain.

Assassins d’avant d’Elisa Vix

Adèle, une jeune chercheuse au CNRS a besoin de savoir, il semble que dans sa famille un secret se cache. Elle veut savoir, et surtout comprendre pourquoi sa mère fut assassinée dans sa classe, ce 28 mars 1989.

Elle contacte Manuel, ancien élève de la classe, devenu flic . Dans un premier temps, il fuit. Puis il est tombé sous le charme d’Adèle, l’aidera à sa façon. Il a conscience d’un certain danger.

le sujet du livre est là, nous allons suivre ces deux personnages dans leur quête. Savoir le passé, pour se construire pour l’avenir. Actuellement ils vivent, chacun de leur côté avec leurs démons. Manuel a un frère qui est à l’hôpital dans un état végétatif. Adèle a un mari qui n’accepte pas qu’elle parte à la recherche du passé, et qui se détourne d’elle.

Comment se construire avec un passé qu’on ignore ? La vérité, quelle qu’elle soit sera – t-elle salvatrice ou destructive ?

D’autres personnages vont graviter autour d’eux et donneront une profondeur au roman. C’est un roman court, qui se lit très vite. L’écriture est très fluide. L’alternance des deux voix d’Adèle et de Manuel d’un chapitre à un autre, donne un ensemble rythmé.

Une affaire classée et une histoire d’amour impossible pour une double rédemption. « Assassins d’avant  » un polar psychologique, un bon roman noir à découvrir.

Assassins d’avant – Elisa Vix – Éditions du Rouergue -(06/09/2017) – ISBN : 2812614382 

Lu dans le cadre du challenge de Sharon