Agnès Grey de Anne Bronté

Je connaissais l’écriture de Emily, Charlotte. Grâce à ce Mois Anglais, j’ai découvert « Agnès Grey » de Anne Bronté.

Elle a peu écrit. Elle est morte jeune à 29 ans , emportée par la tuberculose.

Ce roman est comme un journal, le récit quotidien d’une gouvernante, fille de pasteur, Agnès Grey décide de gagner sa vie en devenant gouvernante. Elle fut placée, d’abord au service de la famille Bloomfield à Wellwood House. Elle trouve ensuite un poste chez les Murray à Horton Lodge, Elle a parfois du mal à s’imposer face aux enfants gâtés, ou aux parents indifférents. Elle comprend vite que la richesse et l’aisance ne riment pas avec une bonne éducation.

Ses différents postes nous montrent la société dans laquelle elle vivait, les mœurs de l’époque. Chez les Murray, elle fait la connaissance d’Edward Weston, le vicaire, qui lui plaît beaucoup.

Anne Bronté a elle aussi , était gouvernante. Elle a retranscrit ses proppres émotions dans ce roman. Elle y évoque aussi la religion, la mort prématurée des jeunes, les enfants terribles où la gouvernante est traitée comme une simple domestique. Elle traite de la séparation des époux.

Elle vante les bienfaits de la poésie, en lire ou en décrire peut soulager les maux de cœur.

L’écriture d’Anne Bronté est différente de celle de ses sœurs, j’ai aimé son style également.

 

Publicités

7 réflexions sur “Agnès Grey de Anne Bronté

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s