Par deux fois tu mourras de Eric Fouassier

Un rappel de l’Histoire de France est nécessaire, Clovis a son empire divisé en trois royaumes Francs qui revient à ses trois petits fils, Chilpéric règne sur la Neustrie, Sigebert sur l’Austrasie et Guntrann sur la Burgondie. Ces trois rois vont s’affronter.

Nous sommes en l’an 569, sur les berges de la Seine, dans le palais de  Rouen. Galswinthe est une princesse Wisigoth, qui devint reine en épousant Chilpéric. Ce roi ne se contentait pas d’une seule femme, il avait Frédégonde pour concubine. Une nuit, quelqu’un s’introduit dans la chambre de la reine, et l’a poignardée et étouffée avec un oreiller . Cette personne était surveillée, et à son tour, il a succombé sous le coup d’une dague. Le roi Chilpéric va être accusé du meurtre de sa femme.

Quatre ans plus tard, un fait divers va relancer l’enquête de l’assassinat de Galswinthe. Les vents violents sur la région, vont faire tomber une porcherie. En nettoyant les soldats découvrent des ossements. Wintrude, esclave des Francs et ancienne princesse thuringienne, voit un collier constitué de griffes d’ours. ayant appartenu à son frère. Elle décide alors d’en informer la reine Brunehilde. Elle décide de demander à Arsénius d’enquêter.

Arsénius, introduit à Rouen, en tant que filleul de l’évêque Grégoire Ce roman de Tours, va trouver une histoire complexe à élucider. Wintrude a trouvé refuge au couvent.

Arsenius se rend compte que son séjour à Rouen indispose, il est victime d’une tentative d’assassinat. Il décide alors de quitter la région avec Wintrude.

Un important travail documentaire a été effectué par l’auteur, pour nous immerger dans ce Haut-Moyen-Age, si peu connu.

Le pouvoir est au cœur de l’histoire. Le rôle des femmes est primordial, j’ai aimé le personnage de Wintrude, qui se dévoile peu à peu. Je me sens prête à lire la suite de cette trilogie.

Cette lecture m’a été imposée dans le cadre d’un Prix Littéraire.

Editeur : JC Lattès – Date de sortie : 27 février 2019 -ISBN-10 : 2709663902

Quatrième de couverture :

Palais de Rouen, 569. Galswinthe, la jeune épouse de Chilpéric, l’un des trois petits-fils de Clovis, meurt étouffée dans sa chambre. Juste après, son assassin est retrouvé poignardé. Quatre ans plus tard, la soeur de Galswinthe, la reine Brunehilde d’Austrasie, est persuadée que toute la lumière n’a pas été faite sur cette tragique affaire. Elle charge Arsenius Pontius, un jeune lettré gallo-roman, de se rendre à Rouen pour enquêter en toute discrétion.Sur place, Wintrude, une ancienne princesse thuringienne devenue esclave des Francs, lui apporte des informations essentielles. La jeune femme, indirectement mêlée au meurtre de Galwsinthe, a dû se placer sous la protection de l’Église pour échapper à des proches de Chilpéric, qui cherchent à la réduire au silence. Victime lui-même d’une tentative de meurtre, Arsenius apprend qu’un conflit est sur le point d’éclater entre Neustrie et Austrasie. Dès lors, Wintrude et lui n’ont plus le choix : ils doivent faire éclater la vérité avant que le jeu des trônes n’embrase toute la Gaule mérovingienne. Ressuscitant avec brio cet âge sombre qui fonda la France, où le meurtre, le sexe et la vengeance sont autant d’instrument de pouvoir, Éric Fouassier allie rigueur historique et inventivité romanesque pour emporter le lecteur dans une enquête trépidante.