Ravel, un imaginaire musical de Guillaume Metayer

1936. Ravel entreprend de conter son histoire à son fidèle ami et disciple Roland-Manuel. On assiste à la création de Gaspard de la nuit, de Daphnis et Chloé, du Concerto pour la main gauche et du Boléro. Le musicien se lance dans une évocation bigarrée de sa vie, tissée d’amitiés indéfectibles et de fulgurances musicales, où l’on croise Debussy, Fauré, Ida Rubinstein ou Colette.

 

 

Ravel, un imaginaire musical retrace la vie de ce musicien. Pour réaliser cette biographie dessinée, le compositeur et pianiste Karol Beffa, le chercheur au CNRS et traducteur de Nietzsche, Guillaume Métayer et le dessinateur Aleksi Cavaillez ont décidé de narrer le dialogue en 1936 entre Maurice Ravel et son ami musicologue Alexis Roland-Manuel, à qui il a décidé de confier ses souvenirs.

Les auteurs n’oublient pas de révéler des anecdotes sur la jeunesse de Ravel. J’ai suivi avec plaisir les prémices de la suite pour piano de « Ma mère l’Oye », du ballet « Daphnis et Chloé » et du mythique « Boléro » (1928). J’ai eu plaisir à retrouver d’autres musiciens, comme Claude Debussy, Erik Satie et Georges Gershwin.

Ravel, un imaginaire musical », de Karol Beffa, Guillaume Métayer, Aleksi Cavaillez (aux éditions Seuil/Delcourt, 200 p., 24, 95 €

 

 

4 réflexions sur “Ravel, un imaginaire musical de Guillaume Metayer

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s