Archives

S’enfuir de Guy Delisle

Une BD  graphique, un peu particulière, Guy Delisle retrace les 111 jours de captivité d’un homme. Christophe André était en mission humanitaire pour une ONG, dans le Caucase. Il a vécu 4 mois de séquestration avant de réussir à s’évader.

 

Cet homme vit attaché, juste « libre » le temps de prendre quelque maigre nourriture apporté par celui qu’il nomme « Thénardier ».  Un surnom donné à son geôlier, ses tracas quotidiens viennent adoucir le drame . Son univers est restreint, un matelas et toujours menotté à un radiateur. Il est dans une pièce où la fenêtre est barricadée . Des questions se bousculent, pourquoi moi ? pour combien de temps ? Une astuce pour ne pas sombrer, toujours savoir la date du jour. Il évoque aussi  les batailles napoléoniennes , à chacun sa méthode pour ne pas déprimer. Christophe va échafauder tous les scénarios possibles afin de pouvoir s’évader par ses propres moyens. Et cette idée ne le lâchera pas : s’enfuir.

 

Guy Delisle indique qu’il a mis 15 ans à élaborer cet album, Il a fait un travail remarquable en accentuant ou non les couleurs monochromes, ici du bleu-gris, suivant le moment du récit. J’ai été happée par cette BD de 410 pages.

 

Éditeur : Dargaud (16/09/2016)

ISBN : 2205075470

 

 

 

Publicités

Monet, nomade de la lumière de Jalva Rubio

 

 

Monet, nomade de la lumière

Scénario: Jalva Rubio, dessins et couleurs: EFA

éditions Le Lombard, collection Contrechamp

Date de publication: le 17 mars 2017

Prix: 17,95€

 

 

Je ne suis pas fan de BD, mais celle-ci m’a fait de l’œil.. J’aime la peinture, et je dois dire que j’ai aimé lire cette BD. Elle retrace la vie romancée du célèbre peintre que fut Monet.

La préface de cet ouvrage est écrite par le directeur de la « fondation Claude Monet »et du musée Giverny; En déplaçant la focale, en peignant les tableaux de l’artiste et ceux de ses amis d’un point de vue différent, Salva Rubio et Ricard Efa nous font découvrir les œuvres de Monet sous un jour nouveau » explique t-il. « A travers un subtil jeu de miroirs, où le peintre et ses œuvres deviennent à leur tour les modèles, ils nous offrent de pénétrer dans cet espace que Monet affectionnait tant, entre le motif et la toile… » 

Pour Monet, le motif était secondaire. Il disait vouloir peindre avant tout une sensation, au détriment du détail.

La première planche de la BD est noire, pourquoi ?  » le lecteur se retrouve dans les yeux de Monet. Des yeux que le peintre vieillissant et célèbre garde obstinément fermés. La raison? Il refuse de se faire opérer de la cataracte au moment où le docteur Coutela (ca ne s’invente pas) approche son couteau (Eh oui, à l’époque on taillait dans le vif sans anesthésie), car il redoute de perdre la vue, sa raison de vivre. L’ami qui l’accompagne et va finalement le convaincre après l’avoir traité de poule mouillée, n’est autre que celui qu’on surnommait le Tigre, un certain Clémenceau… »

On retrouve ici toute la vie de Monet, avec ses joies mais aussi ses peines à ne pas subvenir aux besoins de sa famille.

 

 

 

Ce roman graphique est suivi d’annotations portant sur les peintures.

Un bel ouvrage à lire et à relire pour apprécier toute la grandeur de Monet.

Pour ceux qui ne connaissent pas , je vous invite à visiter Giverny , peut-être juste une visite virtuelle.

 

Leçons de vie de CATSASS de Claude Combacau

Je remercie Babelio avec l’opération Masse critique et les éditions Hors Collection pour l’envoi de ce livre.

Quelle surprise ce livre, une BD mais pas comme les autres. Elle a mille facettes. Ce ne sont pas seulement des planches avec des bulles. Vous trouverez à l’intérieur de ce livre, bien sûr l’histoire d’un chat, pas n’importe quel chat. Il s’agit de Catsass et de ses leçons de vie.

 

Ce livre est un mélange où il y a des petites BD, des jeux, des coloriages, des tests. Il y a surtout la vie de ce chat pas ordinaire, qui vous en conte de toutes les couleurs ( ah ! non, le livre est en noir et blanc) rien ne vous empêche de le colorier ce chat .

Ce livre s’adresse à tous, petits et grands. Pas trop petit, car parfois Catsass a un drôle de langage. Que vous aimiez ou non les chats, ce livre est pour vous ! En feuilletant ce livre, c’est un peu comme une invitation au  lâcher prise, le tout écrit avec beaucoup d’humour .

Titre : Leçons de vie par CATSASS
Auteure : Claude Combacau
Edition : Hors Collection – Collection Humour
Date de parution : mars 2017
Prix : 12,00 €

ISBN :9782258143432

 

Je vais ajouter un lien, ce chat est célèbre il a aussi sa page Facebook ., son site 

Claude Combacau est une artiste de 28 ans qui crée des dessins hilarants et pour qui la cohabitation avec les chats n’a plus de secrets.

Vous pouvez découvrir d’autres pages du livre sur le site de l’auteur.

 

Le grand méchant renard , BD et jeu

Je vous avais présenté la critique de la BD, «  le grand méchant renard  « .

Maintenant le film est sorti

Et pour ceux qui aime jouer, vous pouvez aller ici 

Ce jeu est amusant.

La différence invisible de Julie Dachez et de mademoiselle Caroline

Ce livre est une BD, qui parle d’une maladie non visible, mais bien présente qui est le syndrome d’Asperger. C’est une forme d’autisme légère, qui ne se voit pas.

L’auteur Julie Dachez est atteinte par cette maladie. Elle raconte sa vie  de tous les jours dans cette bande dessinée. Jeune femme de 27 ans, qui travaille, elle aime être seule. Elle se sent oppressée par les gens. Le midi, lors de sa pause, elle déjeune seule. Dans sa vie privée, elle ne sent bien que chez elle, seule. Elle se sentait en marge, mais ne l’expliquait pas. Avec ses mots, elle exprime sa différence, les choses banales peuvent devenir des exploits pour elle.

 

Le jour où le diagnostic arrive, elle se sent soulagée, enfin mettre un nom sur son état. Elle va pouvoir vivre sa vie.

L’album donne à découvrir le quotidien  Son univers est poivre et sel, doux, ponctué de touches de rouge, comme des petites touches de bonheur. Mais dès lors que les discussions se font trop fortes, trop répétitives, trop présentes, le rouge envahit l’espace. La réalité se recouvre alors de tons carmins.

« En France, plus qu’ailleurs, l’autisme est très mal connu. « Seuls 20 % des enfants autistes sont scolarisés, contre 80 % dans les autres pays développés », nous apprend-on dans l’annexe. Les gens ont donc une opinion toute faite, des préconceptions. Faire évoluer les mentalités demande de faire entrer l’autisme dans la discussion publique. »

A la fin de l’album, une présentation de l’Autisme, les faits. Le Syndrome d’Asperger, késako?, description de la maladie. Puis « être autiste Asperger ( Aspie pour les intimes). ses intérêts, ses difficultés dans les interactions sociales, l’hypersensibilité, leurs stratégies d’adaptation et les points forts des  « Aspies » sont expliqués point par point.

 

 

Une BD que je vous recommande.

Editeur ; Delcourt –

Date de parution ; 31/08/2016

 

Ceux qui me restent de Damien Marie

Je ne lis pas souvent de BD, celle-ci m’a attirée !

ALz_1294                                         «  Chacun conserve son passé à sa manière « .

Les souvenirs qui s’effritent jour après jour. Fabien revient toujours sur ce bateau ..Que restera-t-il demain ?  de sa vie passée, de Lilie, sa fille dont la maman est partie trop tôt.

Alzheimer, ce mot résonne.
Le malade ne sait plus qui il est, ni qui sont les siens. Il ne reconnaît plus ses proches, juste parfois quelque moment de lucidité avant que tout ne disparaisse à nouveau.

Ceux qui me restent est une histoire qui peut arriver à chacun d’entre nous.L’histoire d’un  père, (devenu veuf très jeune), et  celle d’une fille , deux êtres qui se cherchent.

Ils sont là face à la maladie. Les dessins sont beaux, ils reflètent la nature des sentiments qui se dévoilent dans cette bande dessinée. Le temps s’écoule, mais la fin est là , proche, sournoise.
Cette fin qu’on ne voulait pas, pas tout de suite, il y avait encore des choses à dire , à partager, à confier. Être encore deux et s’aimer.

alz 640

ceux qui me restent

Ceux qui me restent – Auteur : Damien Marie – Illustrateur : Laurent Bonneau

Éditeur :Bamboo – Collection Grand Angle -septembre 2014 – ISBN : 9782818931882 – ( lu en 2015)