Abîmes de Sonja Delzongle

Janvier 1999. Viktor Mendi, un homme d’affaires, et son épouse s’écrasent avec leur avion de tourisme dans le massif pyrénéen du Mont-Perdu, à la frontière franco-espagnole.
Vingt-quatre ans plus tard, leur fils, Antoine, arrive dans la région. Auparavant en fonction chez les chasseurs alpins, il vient d’obtenir sa mutation dans la gendarmerie du village natal de son père.
Très vite, sa supérieure, la redoutable capitaine Elda Flores, comprend que sa nouvelle recrue lui cache quelque chose. Quel secret obsède Antoine ? D’où lui vient cette défiance envers les habitants du village ? Quels liens entretient-il avec la communauté qui vit en autarcie dans la forêt voisine, et notamment avec .la mystérieuse Miren ?
Lorsqu’un berger découvre dans son pré sept bonhommes de neige disposés autour du message « Ont vous auras », tracé dans la poudreuse, le village est saisi d’effroi.

Après une année d’absence, elle était enfin revenue se nichant partout dans la vallée de ces Hautes-Pyrénées. La neige. Lourde, compacte, dense, de la belle poudreuse.

Une ambiance dans le froid voilà ce que nous propose Sonja Delzongle dans son dernier roman  » Abimes  » , dès les premières pages elle nous glace le sang. . Ce coin des Pyrénées n’est pas fait pour les âmes sensibles.

Janvier 1999 Viktor Mendi, un homme d’affaires et son épouse s’écrasent avec leur avion de tourisme dans le massif pyrénéen du Mont-Perdu. Vingt-quatre ans plus tard, un berger découvre un cercle de bonhommes de neige accompagnés d’un message malveillant .
En même temps, leur fils Antoine, arrive dans la région, muté dans la gendarmerie du village, pour enquêter sur la mort de ses parents.

Nous sommes dans la montagne . Si la neige est blanche, les personnages qu’elle a mis en scène ne le sont absolument pas. Au Mont-Perdu il y a le village et à côté vit une communauté en totale autarcie dans la forêt . Tous ont des secrets et sous la neige sont ensevelis des secrets, et peut-être aussi des cadavres. L’intrigue est glaciale.

Le lecteur vit au gré des aventures, il va de péripétie en péripétie. Les chapitres courts s’enchaînent, l’écriture est maîtrisée et tellement addictive.L’auteur nous entraîne au bord de ces « Abîmes » où chacun risque de tomber.

Sonja Delzongle attache toujours autant d’importance à la nature et à l’écologie, thèmes forts que l’on retrouve dans chacun de ces thrillers.

Ce fut un bon moment de lecture.

Je remercie vivement l’Opération Masse Critique de Babelio et les Éditions Denoël pour ce partenariat.

Abîmes – Sonja Delzongle – EAN : 9782207163788- Denoël (16/02/2022)

Challenge Thrillers et Polars de Sharon (du 12 Juillet 2021 au 11 Juillet 2022) [Lecture N°24]


Publicité

Qu’est-ce que tu mâchouilles de Coralie Saudo

Timini, un petit kangourou, se promène avec sa tétine.

Qu’est-ce que tu mâchouilles ? Je peux goûter ? demande le caméléon.

NON ! grogne Timini. C’est MA tétine !

Plusieurs animaux, perroquet, girafon, caméléon se succèdent pour demander à Timini de lui prêter sa tétine. La réponse est toujours , NON

Timini explique l’usage de la tétine aux animaux.

Une tétine, ça sert à se consoler et à trouver le sommeil

Et quand arrive le lion…..Il veut goûter . … ET ….

Cette thématique est souvent abordée dans les albums jeunesse, la tétine.

L’illustration est colorée, les textes sont courts et l’humour est présent. A la fin du livre , l’auteur met l’accent sur le plastique et sensibilise les enfants à l’écologie.

Coralie Saudo – Hervé Le Goff (illustrateur )
EAN : 9782844556004
24 pages
Éditeur (05/03/2020)

l’île du loup de Célia Godkin

cvt_Lile-du-loup--Fable-ecologique_3050

Cet  album  est un peu particulier, il a plu aux enfants. C’est une fable écologique inspirée d’une histoire vraie. Elle sensibilise les jeunes lecteurs à la biodiversité, à l’équilibre écologique et à la chaîne alimentaire.

C’est aussi une histoire de loup, mais pas le grand méchant loup dont on a l’habitude d’entrevoir dans les albums.

Sur l’île , de nombreux animaux y vivent , des souris, des lapins, des cerfs , des écureuils, des renards et toutes sortes d’oiseaux, et une famille de loups ( le loup, la louve et cinq louveteaux).

Puis ces  loups se retrouvent éloignés de leur lieu de vie. Les louveteaux jouaient et ont trouvé une chose étrange, près de la plage. Ce radeau s’est mis à bouger, les parents les ont rejoints et ont accosté près d’une forêt.

L’ impact du prédateur absent explique comment au fil des saisons la vie change pour les autres animaux.Les cerfs deviennent  de plus en plus nombreux et ils mangent beaucoup  d’herbe et de feuilles : d’autres espèces commencent  à souffrir de la faim et se reproduisent beaucoup moins, ce qui fit se développer en chaîne les besoins alimentaires, pour des animaux de plus en plus affaiblis.

Les loups reviennent et la vie reprend son rythme.

les illustrations sont très jolies, et à la fin du livre on trouve trois pages  » pour en savoir plus  » , sur le loup.

L’île du loup : Célia Godkin

Éditeur: l’École des Loisirs

ISBN:9782211209267

Album pour des enfants  à partir de sept-huit ans.

3KmksmX7HYjBI2_msSKUWIGc1Vk  eZJLU5P-eA0Rhh9JGC3cXzD-EjEL-ile-du-loup-3