Du poison dans la tête de Jacques Saussey

  • Auteur : Jacques Saussey
  •  Genre : Policier / Thriller
  • Éditeur : French Pulp Editions
  •  Date de sortie : 10 octobre 2019
  •  EAN : 979-1025106532

 

Elle a incliné le cou, le visage déformé par les flocons épais qui se déposaient déjà sur le carreau. Elle a cherché son regard à travers le verre qui s’opacifiait de seconde en seconde, mais les lunettes noires l’ont empêchée de le trouver. Alors, elle s’est détournée vers le pont et elle a commencé à marcher en direction de la gare, son manteau ouvert claquant sur ses jambes face au vent glacial. Dans la voiture, le son des feux de détresse rythmait sa progression comme le tic-tac d’une minuterie. Une femme qui arrivait en sens inverse s’est retournée sur elle. Elle a eu un temps d’arrêt, comme si elle doutait de ce qu’elle venait d’apercevoir. Il a vu un panache de vapeur sortir de la bouche de l’inconnue. Elle s’est figée d’horreur au moment où Myriam a laissé tomber son manteau dans la neige et a enjambé le parapet. Elle s’est précipitée vers elle en hurlant, mais il était trop tard. Après un dernier regard en direction de la voiture immobile, Myriam, entièrement nue, avait déjà sauté dans le fleuve.

MERCI à NetGalley et aux Éditions  Pulp French pour ce partenariat.

J’ai retrouvé avec plaisir le couple d’enquêteurs couple d’enquêteurs Lisa Heslin et Daniel Magne . Je les avais rencontrés dans  7/13 . 

Avant le premier chapitre, le lecteur est mis dans l’ambiance, l’auteur publie d’abord des chiffres, qui donnent froid dans le dos;  » 219 000 femmes âgées de 18 à 75 ans subissent en moyenne et chaque année, des violences physiques et/ou sexuelles de leur partenaire, ancien ou actuel, 94 000 sont victimes de viol ou de tentative de viol, une seule sur 10 porte plainte, 91 fois sur 100, l’agresseur est une personne connue de sa proie, dans 47 % des cas, c’est le conjoint ou l’ex-conjoint, 3 victimes sur 4 déclarent avoir subi des actes répétés…. »

La thématique est annoncée, il n’y a plus qu’à se laisser porter par la plume de Jacques Saussey.

L’esprit de Daniel Magne est bien occupé, il reçoit à son travail une boîte de Pandore. Un copain de collège  lui rappelle des souvenirs, qui va le ramener quarante ans en arrière. Il n’a rien oublié, Fanny, son amie a été assassinée, et son assassin est toujours en liberté. Il va reprendre l’enquête. Il ne dira rien à sa compagne. Il est obsédé par cette boîte et son contenu.

Lisa et Daniel sont un couple d’enquêteurs, qui ont adopté un petit garçon, Oscar. Avec eux, Sham, chienne berger allemand est très attachée à Lisa. Oscar subit les coups de ses camarades de collège.

Myriam  fut la proie d’un prédateur. Il l’a conquise par son aura, sa musique. Il l’a complétement transformée, elle est devenue sa » chose « . Elle aura « du poison dans la tête «  Et celui-ci va la détruire.Ludo, Fred et Ophélie, flics, vont mener l’enquête en dehors de toute procédure pour arrêter cet assassin.

Alexandra, roumaine est revenue en France, elle cache une terrible blessure.

Toutes ces histoires vont s’emboiter les unes dans les autres. Le rythme est soutenu. Les pages se tournent vite. On passe d’un récit à un autre. Cela entraîne des réflexions personnelles sur les sujets abordés.

Plusieurs thématiques, mais une revient la violence faîte aux femmes, il n’y a pas seulement les coups. mais celle qui ne se voit pas, celle qui s’infiltre dans le cœur de chacune. Celle-ci, elle fait bien plus de mal que les autres.

Ce livre peut se lire sans avoir lu les précédents. C’est le huitième opus avec Lisa et Daniel Magne. Je ne peux que vous le recommander.

Je vais l’ajouter à ma liste d’achat de la médiathèque.

logorl2019

Dix petits frelons de Valérie Valeix

Après la disparition de son mari, gendarme d’élite et membre des forces spéciales, survenue lors d’une mission en Syrie, Audrey se rend chez Grégory Larcher, prêtre éducateur de rue et apiculteur spécialiste en gelée royale, afin d’y suivre une formation approfondie sur la précieuse substance.
Cet homme habite le célèbre village normand de Giverny où il a créé la « Ferme aux Enfants », un lieu d’accueil pour jeunes en difficulté qu’il initie à l’apiculture et à la peinture, étant voisin de la propriété où vécut le peintre Claude Monet.
À peine arrivés sur place, Audrey et son fidèle ami, Lebel, se rendent au vernissage de l’exposition « Magie d’un peintre » qui révèle au public un dessin inédit de Monet, « Collier aux Nymphéas », de 1909, et la réalisation contemporaine de ce projet de bijou par le prestigieux joaillier Chaumet.
La nuit suivante, la Fondation est cambriolée. Seuls le dessin et le collier ont disparu ; à leur place ont été déposés deux frelons secs…

______________________________________________

Giverny est bien connu pour être le berceau de Monet, où ses célèbres tableaux sont exposés, et où son jardin est très visité.

C’est ma première rencontre avec Audrey qui est  apicultrice mais aussi auxiliaire de justice.

Audrey  rejoint ce lieu  Normand pour apprendre plus sur la gelée royale auprès d’un prêtre éducateur, Grégory Larcher. Elle est accompagnée de Francis Lebel, ancien adjudant de gendarmerie à la retraite.

Lors d’une exposition dans la maison de Monet, qui célèbre les quatre-vingt dix ans de sa mort , un dessin inédit du peintre est présenté  » « Collier aux Nymphéas » qui servit de modèle pour un bijou. Le lendemain, le dessin et le collier  ont disparu. A la place se trouvent deux frelons séchés.

Ce sont ensuite des pensionnaires du Père Larcher qui disparaissent. L’enquête s’annonce difficile. Tous semblent avoir des choses à cacher. Les objets volés auront bien du mal à être revendus. Y-a-t-il des liens entre ces différentes affaires ?

Audrey va tenter de se joindre à l’enquête. Elle propose de fouiller le passé pour comprendre le présent. Résoudra -t- elle l’énigme ?

Cette enquête est simple, sans rebondissement , où se mêlent parfois des invraisemblances mélangées avec un peu d’ésotérisme.

Valérie Valeix propose une enquête où les mondes du  milieu de l’art, le néonazisme, le clergé et l’apiculture vont se croiser, se mélanger pour donner un roman agréable où la fin est surprenante.

Les dix petits frelons – Valérie Vaix  – Éditions du Palémon – (20/06/2019)-ISBN : 2372603140

 

Maudite de Denis Zott

maudite-denis-zott

Nous sommes à Marseille dans la Cité des Mimosa, où vivent Tony et Luce. Tony ne vit que pour « l »Ohème « , rien ne compte plus que son équipe, et surtout pas Luce que tous ses copains envient.

Luce n’est pas née sous la bonne étoile. Elle fut abandonnée, maltraitée, violée par son père adoptif. Tony Beretta ne lui fait pas plus de cadeau, leader, violent. Il se croit intouchable.

Denis Zott nous entraîne dans une descente aux enfers. Le récit est brutal. Une plongée vertigineuse dans Marseille fanatique , dans le monde des pourris, et au milieu de tout cela, la Maudite, la petite Luce de 16 ans , enceinte de jumeaux. Elle encaisse tout, et essaie malgré tout de rester debout. Son ange veille sur elle. Même quand elle s’enfuie avec l’argent et la drogue de Tony . On ne s’ennuie pas lors de cette lecture, les péripéties se suivent entre petits dealers et flics pas toujours honnêtes.

Les chapitres sont courts et donnent un rythme effréné.

C’est violent, c’est noir..

Maudite- Denis Zott – Éditeur – Hugo – Date de parution – 07/06/2018 – ISBN –978-2755637700

L’été circulaire de Marion Brunet

Marion Brunet est connue pour ses romans pour la jeunesse. Voici son premier roman pour adultes, c’est un roman noir.

Marion Brunet nous décrit une famille modeste qui vit dans le sud de la France, Céline et Jo, deux sœurs, deux adolescentes. Elles habitent non loin d’ Avignon, mais elles n’y vont jamais. la vie est compliquée.

Un jeune voisin, Saïd les emmène parfois dans sa voiture, retrouver d’autres jeunes. Mais Saïd est un enfant d’ailleurs, il n’est pas le bienvenu dans la famille de Céline et Jo. Puis un jour, Céline doit  accepter son état, et ne se confie pas, même pas à sa sœur. la honte tombe sur la famille.

Marion Brunet exploite les liens sociaux, les relations parents-enfants. Elle fait de ce roman, un roman sombre où la tension monte peu à peu.

Date de parution : le 31 janvier 2018
Auteur : Marion Brunet
Editeur : Albin Michel
Prix : 18 €

Ce livre participe au challenge Polar Thrillers 2018/2019

challenge-thrillers-et-polars-2018-2019

 

Oublier nos promesses d’Elsa Roch

J’ai retrouvé avec plaisir l’écriture d’ Elsa Roch, son premier roman était «  ce qui se dit la nuit « . Nous avons quitté la province pour Paris,  ville au mois d’août. Une journaliste est retrouvée sauvagement assassinée, Emma Loury. Son fiancé, Jérôme Pieaud, militaire qui rentre d’ Afghanistan. Il vit mal depuis son retour . Il a fui devant la police. Pourrait-il être l’assassin idéal ?

Le commissaire Marsac va être chargé de l’enquête. Emma Loury, journaliste indépendante, passionnée par son travail, défendait la cause des femmes. Elle parlait de ces femmes de l’Est, de la prostitution du Niger. Peut-être est -elle allée « fouiner » un peu trop loin ?

Deux hommes , Pieaud et Marsac, qui ont des passés tumultueux. Le commissaire Marsac vit avec ses démons, sa vie a été brisée, sa petite sœur a disparu, son couple va à la dérive. Alors il se lance dans son travail . Pieaud entend les tirs d’Afghanistan, voit la barbarie, est anéanti par ce passé qu’il n’oublie pas et parfois ne se contrôle pas.

La traque est lancée, dans un Paris, chaud entre ces deux hommes.

Elsa Roch décortique la vie de chaque personnage, on sent une plume fine et acérée à laquelle se mêle une écriture poétique. On sent qu’elle maîtrise le sujet. La psychologie des personnages est bien développée. Elsa Roch met en lumière son métier de psychologue spécialisée dans les troubles autistiques et les addictions.

Je vous invite à lire ce roman que j’ai beaucoup apprécié. Le talent d’Elsa Roch est incontestable, j’attends avec impatience son troisième roman.

Oublier nos promesses Elsa Roch – éditions Calmann-Lévy – Sortie : 7 février 2018

Avec ce livre, je participe au challenge de Sharon

 

 

Fantazmë de Nicolas Tackian

« Fantazmë » en albanais signifie spectre. Quel est donc ce spectre qui sévit sur Paris ? Un homme a été retrouvé mort dans une cave parisienne. L’ADN retrouvé sur lui , est connu. Le meurtrier n’a jamais été arrêté. Tomar et son équipe se lancent à la poursuite du tueur.

Fantazmë, spectre, fantôme, il y en a d’autres dans ce polar. Ceux qui hantent le commandant Tomar. Son père, qu’il a tué très jeune, pour sauver sa mère et son petit frère. Notre commandant est victime d’hallucinations, mais  est-ce dû à un problème neurologique, héréditaire, peut-être?

les personnages qui entourent Tomar, sont aussi très humains. Sa mère le guide peu à peu. Sa compagne, équipière dans son métier comme dans la vie , l’aide dans toutes ses démarches.

« Fantasmë » , c’est aussi notre monde d’aujourd’hui, celui des réfugiés, des migrants. Ceux qui ont fui leur pays, pour trouver un monde meilleur.

Fantazmë est un polar violent, tout à fait avec l’actualité du moment, je vous le recommande vivement. j’ai aimé l’écriture de Nicolas Tackian qui met en scène ce personnage de Tomar, et ce spectre dont on parle à demi-mots, mais qui existe bien, et quelle surprise quand je découvris son identité …

Un auteur à suivre.

Fantazmë – Nicolas Tackian – Calman-Levy – 03.01.2018 – ISBN : 2702162800 

Nicolas Tackian :

Né à Paris, le 05/04/1973 , De l’écriture à la réalisation, Niko Tackian s’exprime avec le même engouement au cinéma, en bande dessinée, à la télévision et dans les jeux vidéo. Il a écrit une vingtaine de films, publiés plus de trente albums de BD et réalisé le film Azad, primé dans de nombreux festivals à travers le monde.

Après une minutieuse enquête sur le phénomène de la mort imminente, il écrit « Quelque part avant l’enfer », son premier roman et obtient le prix des lecteurs au festival polar de Cognac 2015. Suivra « La nuit n’est jamais complète » en 2016 puis il change d’éditeur et livre « Toxique », premier volet des enquêtes du commandant Tomar Khan aux éditions Calmann Levy. ( source Babelio)

Participe aussi au challenge polar chez Sharon

 

 

Du feu de l’enfer de Sire Cedric

C’est avec ce livre que je découvre Sire Cedric, je dois dire que je fus happée par le récit malgré l’histoire terrifiante . Ce thriller, où la barbarie est reine, amène le lecteur dans de nombreux rebondissements.

Le sujet traite du milieu des sectes sataniques, des rassemblements un peu spéciaux pour des hommes de pouvoir. Ce sujet est associé à la vie de deux êtres, un frère, Ariel et une sœur, Manon aux personnalités différentes. Manon aime son frère, mais il a le don de se mettre dans des situations qu’elle n’apprécie pas du tout. Mais elle fera tout pour l’aider, même de mettre sa vie en danger. Ce thriller est addictif, vous le commencez et vous ne pouvez pas le lâcher.

Le suspens est garanti, l’auteur sait distiller quelques indices, et de faire éclater la vérité à la fin du livre qui est spectaculaire.

 

4° de couverture

Manon maquille les cadavres, Ariel maquille les voitures. Elle est thanatopractrice, il est délinquant. Ils sont frère et sœur. Un jour, l’une des combines d’Ariel tourne mal et Manon se retrouve complice malgré elle.

Lorsque les assassinats les plus sordides s’accumulent autour d’eux, traçant un jeu de piste sanglant vers une secte satanique, le capitaine Raynal s’intéresse à leur cas. Commence alors une traque qui brouillera les limites entre alliés et prédateurs et mettra à l’épreuve les liens du sang.

Du feu de l’enfer-Sire Cédric – Éditeur : Presses de la cité – Sortie : 09 mars 2017 – ISBN 9782258115699

Ce livre participe au challenge de Sharon :