Le nouveau nid des Petits Marsus de Benjamin Chaud

Un album qui attire l’œil par sa couleur et son dessin, les enfants ont tout de suite reconnu les Marsupilamis. Que leur arrivent-ils donc à ces Petits Marsus ? Ils ont tout perdu, car la tempête leur a détruit leur nid. Ils vont devoir déménager et se re-construire un nid. Mais quand ils trouvent un lieu propice , il est déjà souvent occupé. Le propriétaire des lieux n’est pas prêt à leur céder une petite parcelle de terrain. Finalement ils trouveront l’accueil et l’hospitalité de certains animaux.

L’auteur évoque dans cet album, les catastrophes naturelles, ici la tempête. A ce phénomène est associé le déménagement, qui peut être un choc et la perte de tous les biens.. Mais l’entraide et le partage diminuent l’anxiété de la nouvelle situation.Les illustrations attirent l’attention tout en dédramatisant la situation.

 

Editions : Little Urban
Date de publication : 13-10-2017
Pages : 32

ISBN ; 978-2374080864
prix : 13,50€

Les albums du mardi

Je l’avais lu en 2016, et avec un autre public, j’ai raconté cette histoire hier devant des enfants intéressés par les contes de Noël.

 Le temps  des contes de Noël est arrivé. Aujourd’hui un très grand album, avec d’immenses illustrations au tons sépia sur fond crème.

Le petit bonhomme de neige décide de partir « à la recherche du Père Noël », avant de partir, le petit bonhomme prend un baluchon, y ajoute  des cookies pour lui et un cadeau pour le Père Noël .La route est longue jusqu’à la Laponie. Il ne connaît pas le chemin. Il va solliciter l’aide des animaux qu’il va croiser sur sa route. Chacun lui demande quelque chose afin de le satisfaire, à chaque fois «  c’est le prix à payer pour aller plus loin ».

Il arrive un moment où le petit bonhomme de neige n’a plus rien du tout, plus de nez, plus de chapeau, plus d’écharpe, plus de baluchon, et même plus le cadeau pour le Père Noël.

Il rencontre alors l’ours, qui se met en colère quand il lui annonce qu’il n’a plus rien. Il chante une comptine, et l’ours aime et en redemande…

Quelle route semée d’embûches , il a parcouru mais enfin il est  arrivé près du traîneau du Père Noël. Et maintenant il n’a plus rien à donner.

La fin de l’histoire est adorable, ce livre est attachant et attendrissant par le message qu’il délivre. Les illustrations sont de toute beauté, voir ici

…………………………………………………………………………

Que se passe -t-il avant Noël ? Cette année, le Père Noël est fatigué, il est enrhumé. La Mère Noël a décidé de prendre sa place. Celui-ci n’est pas trop rassuré, doit-il lui confier la liste des cadeaux à aller chercher. Finalement il accepte à la grande joie de sa femme. Lui, il va se coucher et dormir afin d »etre en forme à son retour. Il dort un moment puis se réveille en forme et décide d’effectuer les tâches ménagères de sa femme. Il n’avait pas pensé que tout ceci était exténuant.

La Mère Noël est de retour, elle a apprécié sa mission. Maintenant il faut emballer tout, et préparer le traîneau, les rennes pour un long voyage.

Cette année, le Père Noël ne sera pas seul, il y aura deux bonnets rouges dans le traîneau. C’est avec joie qu’ils partent tous les deux, pour le bonheur des enfants.

Albums du mardi

Je vais toujours à l’école mais cette semaine , je n’ai pas pris le temps de publier ce billet. Voici les albums proposés cette semaine:

C’est le matin de Noël. Petit Lapin et ses frères et sœurs courent jusqu’à la cheminée… mais il n’y a pas un seul cadeau. Il a neigé si fort cette nuit que la maison a été entièrement ensevelie et que le Père-Noël ne l’a pas vue. Petit Lapin se lance tout seul à la recherche du Père-Noël…

Les enfants étaient très attentifs, lorsque j’ai lu cette histoire. Et si cela se passait ..que le Père Noël ne sache plus où j’habite, les questions fusèrent. J’ai bien vite rassuré  ces petits, que le Père Noël n’oubliait jamais personne.

Auteur ; Nadja – illustrateur Olga Lecaye – Ecole des Loisirs – Première édition :1996

 

 

Angelina prépare un spectacle sur glace pour le Nouvel An. Victor et Nicolas troublent les pratiques, mais Angelina, primesautière et déterminée, sait s’en faire des alliés.

L’histoire de cette petite souris a été très appréciée par les enfants.C’est une belle histoire de partage à découvrir en famille.

Angelina Reine des neiges – Helen Craig – Casterman – dès 3 ans – 1993

Un goûter en forêt de Akiko Miyakoshi

 Par un matin d’hiver où la neige a recouvert le sol, Kikko regarde son père qui part aider sa Grand-Mère. Malheur, celui-ci a oublié le gâteau pour Grand-Mère ! Kikko décide de le rattraper et s’en va, seule dans la forêt enneigée, avec son gâteau dans les bras. Elle suit ses pas dans la neige ainsi que sa silhouette qu’elle aperçoit au loin. Mais celui qu’elle suit n’est pas son père…

Bien sûr cette histoire fait penser à celle du petit chaperon rouge, c’est un peu inquiétant , cette petite fille qui s’en va seule sur les traces de son père.Cette impression de noirceur est renforcée par les illustrations, noir et blanc, seule touche de couleurs sur les vêtements de Kikko. L’histoire n’est pas triste, Kikko ne va pas rencontrer un loup, mais des animaux gais, un ours, une brebis, des lapins..

 

 

 

La beauté des images au fusain parsemées de quelques notes de couleurs – le rouge des vêtements et des gâteaux, le jaune des cheveux de Kikko- crée un univers où se mêlent rêve et réalité.
Une belle invitation au partage et à l’imaginaire, à proposer à des enfants de 5-6 ans.

Edition / Collection : Syros -Date de parution : 16 juin 2011- ISBN : 9782748511611

Je fus surprise du choix des enfants, en principe ils sont attirés par des albums riches en couleurs. Ils sont restés attentifs lors de ma lecture. J’avais ce jour  huit garçons de grande section de maternelle.

 

Les moufles de Yoko Imoto

yoko

Il neige , deux petites sœurs lapines rentrent de l’école. Mimi demande à sa grande sœur de lui prêter ses moufles. Celle-ci ne lui en donnera qu’une. Elle fait comprendre à sa jeune sœur que se tenir par la main , réchauffe. Mimi comprendra que si chacun se tenait la main, on n’aurait plus besoin de moufles.

 

nobinobi_Moufles031

Une très belle histoire agrémentée de jolies illustrations.

L’auteur nous présente une histoire sur l’apprentissage du partage.

Yoko Imoto

Née en 1944 au Japon, elle est diplômée de l’université des arts de Kanazawa. En 1985, elle remporte deux années consécutives le prix des critiques en herbe de la Foire du livre de la jeunesse de Bologne avec en 1985 avec Neko no ehon « Le livre du chat », et en 1986, Soba no hana saita hi, « Le chemin des fleurs blanches». En 1987, elle remporte au même salon, le prix graphique avec Uta ehon I « Le livre illustré des chansons I ».

Les moufles : IMOTO Yôko

Editeur : Nobi Nobi ! (23 avril 2015)

ISBN-13: 978-2918857877 ( lu en décembre 2015)