Un homme sans titre de Xavier Le Clerc

« Si tu étais si attaché à ta carte d’ouvrier, c’est sans doute parce que tu étais un homme sans titre. Toi qui es né dépossédé, de tout titre de propriété comme de citoyenneté, tu n’auras connu que des titres de transport et de résidence. Le titre en latin veut dire l’inscription. Et si tu étais bien inscrit quelque part en tout petit, ce n’était hélas que pour t’effacer. Tu as figuré sur l’interminable liste des hommes à broyer au travail, comme tant d’autres avant toi à malaxer dans les tranchées. »En lisant Misère de la Kabylie, reportage publié par Camus en 1939, Xavier Le Clerc découvre dans quelles conditions de dénuement son père a grandi. L’auteur retrace le parcours de cet homme courageux, si longtemps absent et mutique, arrivé d’Algérie en 1962, embauché comme manœuvre à la Société Métallurgique de Normandie.

Mon avis

Ce livre est un hommage émouvant au père de l’écrivain et à toute une génération d’algérien qui ont fui leur pays, et aussi les conditions déplorables pour venir s’installer en France.

Les écrits d’Albert Camus évoqués au début du livre vont permettre à l’auteur de combler sa méconnaissance sur l’Algérie, sur les conditions de vie, sur les non-dits de son père.

Dans ce récit, Xavier Le Clerc évoque la vie de son père, Mohand-Saïd Aït-Taleb qui a grandi, dans un village kabyle, sans eau ni électricité. Son grand-père Saïd est mort pour la France, en 1917, dans les tranchées de Verdun. Son père, Abdallah, marchait des heures et des heures pour aller travailler sur les terres de colons.

Mohand-Saïd Aït-Taleb est arrivé d’Algérie en 1962. Après avoir travaillé cinq ans dans la construction des câblages, il est embauché à la SMN en 1968, il y travaillera 24 ans pour nourrir sa femme et ses neuf enfants. Il sera mis en préretraite forcée.

A travers ce portrait Xavier Le Clerc rend hommage à tous ces hommes , très souvent illettrés qui ont contribué à reconstruire la France d’après-guerre.

Le jeune Hamid -Aid-Taleb , devenu Xavier Le Clerc rend un vibrant hommage à son père Mohand-Saïd,décédé en 2020, cet homme sans titre. Hamid Aid Taleb trouve refuge à l’école, dans la lecture des livres de bibliothèque, chez Camus, Rimbaud …

Ce livre est poignant, c’est le récit de toute une vie. Chaque mot semble avoir été choisi minutieusement. Ce ne sont pas des pages pour dénoncer , mais pour faire réfléchir à mieux cerner ce que fut le colonialisme et ses excès et les révoltes qui ont suivi.

Un homme sans titre – Xavier Le Clerc – Gallimard – Rentrée littéraire 2022 – 01/09/2022 – EAN : 9782072987885

A propos de l’auteur :

Xavier Le Clerc, né en Algérie en 1979, vit aujourd’hui et travaille à Paris. Il a publié De grâce sous son premier nom Hamid Aït-Taleb. Son deuxième roman Cent vingt francs évoquait son arrière-grand-père kabyle, mort pour la France dans les tranchées de Verdun. Puis, l’auteur qui a fait ses études en France, en Normandie, a demandé la nationalité française et est devenu Xavier Le Clerc. Il explique le choix du prénom le X de Xavier comme la croix dont usait son père pour signer. Sachant que Aït-Taleb veut dire le clerc, l’homme savant celui qui aime les lettres, (ce qui est son cas), il se l’approprie, car l’écriture a toujours été son horizon. 

Musique :

Redemption song de Bob Marley m’avait bouleversé sans trop savoir pourquoi Le chanteur du ghetto du Kingston était un messie rasta.

Publicité

Prix Reine Mathilde 2022

Il y avait cinq nominés . Parmi ceux – là , le Prix Reine Mathilde 2022

Le Lauréat est «  Canicule sanglante  » de Pierre – Guinot Delery .

Dimanche gourmand !

En ce moment, je cuisine l’automne avec Isabelle, Hilde et Lou

Cette semaine je vous propose une idée de recette gourmande de la courge Patidou à la chair onctueuse et savoureuse.

Revisite de l’œuf cocotte :

Lavez la courge et coupez le chapeau. Ensuite retirez les pépins et mettez la au four pour la précuire environ 45 min à 180 degrés avec son chapeau à côté.

Je les ai cuites à la vapeur 10 minutes.

Pendant ce temps faites revenir des champignons, oignons et lardons. J’ai modifié la recette initiale, je n’ai pas mis ces ingrédients..

Retirez la courge du four, déposez une cuillère de crème fraîche au fond de la courge,des lanières de jambon blanc et un œuf entier. Recouvrez d’une cuillère à soupe de crème fraîche,salez et poivrez

Faites cuire au four 180 degrés pendant 15 minutes environ. La chair de la courge doit être fondante.

Au moment de servir présentez la courge recouverte de son chapeau.

Elles furent très appréciées, à refaire avec les ingrédients de la recette initiale.

Bonne dégustation et bon dimanche !

Allons voir ce que Isabelle a concocté

Balade au fil de l’automne – Challenge Halloween 2022

Balade au fil de l’Automne # 1

Rendez-vous chaque jeudi avec HildeJojo , Syl  et Isabelle pour des balades au fil de l’automne.

La Brèche au Diable ;

La Brèche au Diable : Un site naturel unique en Normandie !
La légende attribue au diable lui-même la paternité de ce site naturel grandiose. En effet, Saint-Quentin s’étant retiré ici pour vivre sa vie d’ermite, il voulut venir en aide à la population toujours en butte aux caprices de la rivière du Laizon. Pour ouvrir un passage aux eaux du ruisseau, il fit un pacte avec le diable. Si celui-ci après avoir ouvert une brèche dans le roche, parvenait à surmonter une épreuve, alors il serait maître de son âme. Le bon ermite demanda alors au diable de laver une toison dans le ruisseau, mais il s’agissait d’une toison de bouc et le diable ne put lui donner la blancheur de l’agneau. Ce qui permit à saint-Quentin de sauver son âme sans renier sa parole.

La chapelle du Mont-Joly est l’ancienne église paroissiale de Saint-Quentin-de-la-Roche. La chapelle est dédiée à saint Quentin, saint guérisseur de la coqueluche, et a été pendant longtemps le but d’un pèlerinage. Au XVIIème siècle, elle est ornée d’un Miracle de saint Quentin signé Durand et de plusieurs statues. 

Non loin de là se situe le tombeau de Marie Elisabeth Joly.

Au XVIIIe siècle, Marie Joly était une comédienne célèbre, sociétaire de la Comédie française. A 22 ans, elle s’éprit du capitaine Nicolas Fouquet-Dulomboy, qui habitait le manoir de Poussendre, au pied de la Brèche au Diable. Cet endroit devint vite leur lieu de promenade favori. Hélas, à 38 ans, Marie disparaît. Respectant son souhait, Nicolas lui fit élever un merveilleux tombeau, dans ce lieu même qu’elle adorait, au bord de la falaise. (Nous ne l’avons pas vu de prés, (non ouvert à la visite lors de notre arrivée sur le lieu )

Ces photos sont personnelles et ont été prises lors d’une randonnée au mois de septembre 2022.

Le Souffle d’ Ange de Gilles Laporte

Entre 1898 et 1950, de Normandie en Lorraine, un destin de passions : Ange, brillante jeune fille issue d’une famille campagnarde modeste, devient une des grandes figures de la facture d’orgues, un univers très masculin……

Un retour vers le passé, où nous allons osciller entre la Normandie et la Lorraine. La famille Levral se compose du père Garin est jardinier à la Maizerie et Emilie son épouse et Ange leur fille. Ange est une toute jeune fille vivant à la fin du XIXe siècle jusqu’après la seconde de guerre mondiale.

Pour la récompenser de l’obtention de son certificat d’études, le père décide de l’emmener voir sa terre natale, le Pays de Caux, où se situe l’Abbaye de Saint-Wandrille. Et là Ange entend pour la première fois l’orgue, elle a une révélation, elle sera facteur d’orgues, sa destinée est trouvée. Elle ne veut plus rien d’autre, ses parents convoitaient qu’elle soit institutrice ou secrétaire de mairie. Elle a choisi, elle sera facteur d’orgues, métier exercé jusqu’à présent par des hommes.

Au fil du roman, nous découvrons le parcours d’ Ange, pour apprendre son métier, elle devra quitter sa Normandie et rejoindre la Lorraine. Le chemin set semé d’embûches, mais elle accédera à ce métier d’homme. Elle fréquentera des familles bourgeoises, mais restera simple dans ses choix de vie. Son ami d’antan, Fortunato viendra la retrouver et ils se marieront . La guerre éclate, et il doit partir combattre. Elle assumera un dur labeur tout au long de sa vie. Lors de la guerre, elle se réfugie dans son travail. Elle se déplace d’église en église et restaure les orgues. Au retour de la guerre, Fortunato n’est plus le même. Peu de temps après, elle sera seule. D’autres perspectives s’offrent à elle .En 1944, Ange qui a atteint la maturité dans son art, ressentira une très grande joie en restaurant l’orgue de Saint-Martin-de-Boscheville Cet orgue splendide lui rappelle celui qui a décidé sa vocation, en 1903 à Saint-Wandrille.

Au fil du texte, on est dans l’Histoire de France avec un aperçu de la société de l’époque, de la vie des femmes. Ange est une femme indépendante, avant-gardiste, émancipée, qui s’est toujours battue. Gilles Laporte nous renseigne sur le métier de facteur d’orgue, avec ses exigences. Il nous fait voyager dans les régions citées, non seulement par les différents lieux mais par la gastronomie.

Un bon moment de lecture que je vous invite à découvrir.

Le Souffle d’Ange – Gilles Laporte – Éditions Les Presses de la Cité – 25/08/2022 – EAN : 9782258199767 – 416 pages.

Quelques citations :

Je serai ce que je dois être, facteur d orgues , et j aiderai à faire entendre ce qui libère plutôt que ce qui soumet !

La vie est là où l on se trouve, dans le partage du quotidien et dans les projets communs , pas dans les souvenirs , encore moins dans la nostalgie.

Cultiver sa différence pour en offrir les fruits à l autre, partager !

A propos de l’auteur :

Gilles Laporte est un écrivain, scénariste, homme de radio-télévision et conférencier lorrain.
Issu d’une famille d’ouvriers du textile, formé à la philosophie (université de Nancy) par le professeur Raymond Ruyer, il a consacré sa carrière professionnelle à l’enseignement et à la formation, dans l’Éducation nationale d’abord, puis les services, l’industrie, et le monde paysan. Dès avril 1968, il publie de la poésie. Il se consacre ensuite à la nouvelle et au théâtre, puis se tourne vers le documentaire et la dramatique pour la télévision, consacrant notamment un travail important au schisme lorrain de Sion du XIXe siècle (Les Chardons de la Colline) provoqué par l’affrontement sur fond de politique entre les trois frères prêtres Baillard et leur évêque Mgr Menjaud (La Colline inspirée Maurice Barrès). En 1983 il vient au roman avec Pierrot la Hure qui s’incline d’une voix au prix Erckmann-Chatrian devant l’admirable Sima mon Amour de Robert Muller (alors secrétaire général adjoint de l’ONU). Ce prix Erckmann-Chatrian lui est attribué l’année suivante (1984) pour son roman Le Moulin du Roué qui raconte, à partir d’un fait réel, l’histoire d’une usurpation d’identité. …( source Babelio)

Le roman se déroule dans les Vosges, et l’auteur est né à Igney (88 )

Rentrée Littéraire 2022, Le Château des trompe-l’œil de Christophe Bigot

1837, baie du Mont Saint-Michel. Le jeune Baptiste Rivière est convoqué au château d’Escreuil pour s’y faire dicter les dernières volontés de la propriétaire des lieux. Mais à son arrivée, le personnel se ligue pour lui interdire l’accès à sa chambre : Langlois, diabolique intendant du domaine, le vieux Simon, qui semble plus qu’un ordinaire jardinier, et même Séverine, la femme de chambre dont Baptiste cherche pourtant à se faire une alliée.
Pourquoi la baronne d’Escreuil se cache-t-elle ? Qui est vraiment cette ancienne comédienne, veuve d’un aristocrate guillotiné sous la Terreur ? Bravant les mises en garde, Baptiste s’aventure dans les plus sombres recoins du domaine. Mais les apparences sont trompeuses, et en cherchant la baronne, c’est sa propre vérité que Baptiste va devoir affronter.
Jouant sur les codes du conte gothique, du roman historique et du récit d’apprentissage pour mieux les subvertir, Le Château des trompe-l’œil offre une plongée vertigineuse et haletante dans les gouffres du passé et de l’âme humaine.
L’auteur : Christophe Bigot est professeur de lettres et écrivain. Son premier roman L’Archange et le procureur, paru chez Gallimard, a reçu cinq récompenses dont le Prix Mottart de l’Académie française. Ses romans explorent sa passion pour la révolution française et le XIXe siècle.

Dans le cadre du Challenge NetGalley, j’ai pu lire en avant-première ce livre  » Le Château des trompe-l’œil de Christophe Bigot .Je remercie NetGalley et les Éditions de La Martinière pour l’envoi de ce livre numérique. Je n’aurai certainement pas lu ce livre si ce n’était pas un challenge, d’élargir ses lectures proposé par NetGalley

Le roman débute dans la baie du Mont-Saint-Michel, en 1837, un jeune homme, clerc de notaire, Baptiste Rivière se présente au château d’ Escreuil. Il vient estimer les livres et les collections d’œuvres d’art se trouvant dans la bibliothèque, ainsi que le mobilier Il doit évaluer et constituer le testament de la Baronne. Elle vit dans ce lieu mais il n’a pas encore fait sa connaissance.

L’atmosphère est bizarre, personne ne semble enclin à présenter la Baronne qui ne quitte pas sa chambre. Elle serait souffrante depuis des années. Baptiste va même s’aventurer la nuit dans les couloirs pour tenter de l’apercevoir. Mais en vain.. Il se sent comme emprisonné dans ce château. Petit à petit nous allons apprendre l’histoire du château et de sa propriétaire avant, pendant et après la Révolution en suivant l’enquête que Baptiste essaie de mener.

Je ne suis pas une habituée de ce genre de roman gothique. Et pourtant je me suis prise au jeu . J’ai apprécié les illustrations qui accompagnent le texte. Elles sont de Yohann Propin et reflètent très bien l’ambiance de cette histoire. Des illustrations crayonnées sont intégrées au cœur du roman, et donnent une atmosphère encore plus lugubre.

Le vocabulaire, parfois cru sans être vulgaire, n’est pas destiné à tout public, ainsi que le contenu du roman.

Nous sentons peu à peu que ce château a de lourds secrets et peut-être est-il hanté ? L’histoire nous dévoile peu à peu si nos interrogations sont justifiées ou non ? Les personnages se révèlent peu à peu, ils ont pour beaucoup une double personnalité . Baptiste qui ose s’aventurer dans les couloirs sombres du château, se trouve confronté à lui-même. Le Château des trompe-l’œil offre une plongée vertigineuse et haletante dans les gouffres du passé et de l’âme humaine.

Ce roman est à la fois un conte gothique et un roman historique. j’ai aimé l’intrigue et le concept historique. Je trouve que le titre est approprié , car le contenu est empli de faux-semblants et de trompe l’œil.

Je ne peux pas tout dévoiler, mais vous devrez attendre avant de pouvoir vous procurer ce livre car il ne sort que le 26 aout 2022.

Le Château des trompe-l’œil de Christophe Bigot – Éditions de la Martinière – Parution ; 26/08/2022

EAN : 9791040110422

A propos de l’auteur ;

Christophe Bigot est un enseignant et écrivain français. Né en 1976, ce normalien est également titulaire d’une agrégation de lettres. Fasciné par la Révolution française, il y consacra deux de ses romans.

En parallèle de son œuvre littéraire, Christophe Bigot exerce le métier d’enseignant dans un premier temps à Caen avant de rejoindre Paris.

« L’Archange et le Procureur » a reçu le Prix Mottart de l’Académie Française en 2008, le prix La Fayette, le prix des lycéens de la ville de Caen, le prix Océanes du roman d’histoire et d’aventures de la ville du Havre et le prix Jeune Talent de la ville de Saint-Germain-en-Laye.

Challenge Thrillers et Polars chez Sharon du 12 juillet 2022 au 11 juillet 2023 – Lecture N 3

Loin de mon ordinateur !

Cette semaine fut « loin de mon ordinateur « . J’avais programmé quelques billets afin de faire une coupure. Cela fait du bien de se « déconnecter » un peu …

Je suis allée écouter un groupe que je ne connaissais pas , Les Grandes bouches, groupe Toulousain

Issus des collectifs toulousains Motivés (Membres fondateurs du groupe Motivés et arrangeurs de la chanson titre de l’album) et 100 % Collègues ils ne sont que quatre, mais sonnent comme vingt.
Ce  »plus petit big band du monde” nous livre un chant polyphonique et militant à la vitalité contagieuse !

J’ai pu ensuite voir une drôle de machine déambuler dans les rues , La Batt Mobile de la Troupe Nomad Men

Des machines hautes en poésie, avec des mélanges de matériaux, mélange des cultures.

Look de vieux tracteurs, de vieilles bécanes ou d’insectes, elles évoquent un univers fantastique tout le droit sorti de bandes dessinées ou de films de science-fiction. 

Un subtil mélange d’acier rouillé, de dentelles, de couleurs et de lampes de grand-mère leur donnent tout leur charme et nous plongent dans le souvenir des intérieurs d’antan.

Ces machines à pédales hors du commun naissent dans l’atelier de la compagnie et prennent vie sous les yeux du public lors de nos prestations à travers l’Europe.( Source )

Le 14 juillet dans la soirée, une autre de ces machines était présentée.

Canicule sanglante de Pierre Guinot-Delery

D’abord il y a un emballement du thermomètre qui culmine maintenant à presque 43 degrés le jour et se maintient à 25 ou 26 degrés la nuit. Impossible de trouver le sommeil dans cette atmosphère moite et pesante.

La ville de Caen suffoque sous l’effet d’un épisode caniculaire. Un matin, le corps du vice-président de la chambre de commerce, et chef d’entreprise est retrouvé mort devant le palais de justice. La victime a souffert, elle n’a pas été torturée, mais a souffert d’un manque d’eau pendant 48h puis a été tuée.

Le commandant Marion Metayer et son équipe sont chargés de l’enquête. elle a peu de moyen pour effectuer cette enquête et surtout peu d’homme . Comme si un meurtre ne suffisait pas, voici un deuxième corps, quatre jours plus tard, celui d’un sénateur. Que se passe-t-il à Caen ? Les esprits s’échauffent. Avec ce deuxième meurtre, des effectifs supplémentaires sont accordés. Les meurtres vont-ils se succéder ? Tous les moyens et toutes les pistes vont être exploitées pour les résoudre. Un seul homme a commis ces meurtres avec une même arme.

Marion est sur le qui-vive, cette jeune femme aux nuits tourmentées, ne sait plus à qui se fier. Elle pense souvent à son père, ancien policier, atteint de la maladie d’Alzheimer, qui ne peut plus l’aider. Elle doit mener à bien cette enquête.

Écrit dans un style agréable, l’enquête est bien menée, avec des rebondissements. Chaque chapitre débute avec un petit tableau jour, heure, température pour nous indiquer la canicule du jour. J’ai suivi avec intérêt les protagonistes. Quelques passages de texte sont écrits en italique pour transmettre les pensées du tueur.

Un bon moment de lecture

—————————————————————-

L’auteur ; Né en 1949, il vit sa retraite en Normandie, Pierre Guinot-Deléry a effectué toute sa carrière dans la haute fonction publique dont la direction générale des services à la mairie de Paris. Il a aussi exercé pendant 12 ans dans le corps préfectoral. Il a notamment été préfet de police à Lyon et préfet du département du Lot. Il est l’auteur de 8 ouvrages (essais et fictions). Canicule sanglante est son deuxième polar.

Canicule sanglante – Pierre Guinot-Delery – Éditions de la Gronde – 07/02/2022 –

EAN : 9791097052232 – 264 pages

————————————————————————–

Quatrième de couverture :

Le réchauffement climatique augmente-t-il les risques de passages à l’acte meurtriers ?
La ville de Caen suffoque sous l’effet d’un épisode caniculaire d’une intensité inédite. Dans cette lourde atmosphère assortie de graves perturbations de la production d’électricité, l’assassinat à quatre jours d’intervalle d’un chef d’entreprise en vue, puis d’un sénateur, sème parmi la population locale un émoi considérable qui s’étend à tout le pays.
L’enquête est confiée à Marion Métayer, commandant de police judiciaire. Avec son équipe, elle doit à la fois supporter des températures extrêmes, contenir les pressions politiques dont elle est l’objet et trouver les raisons qui poussent un tueur déterminé à poursuivre sa vendetta jusqu’au bout.
Avertissement : L’atmosphère de Canicule sanglante n’épargnera ni les frissons ni les sueurs froides au lecteur, plongé dans une ambiance implacable où chacun défend sa part de pouvoir…

Challenge Thrillers et Polars de Sharon (du 12 Juillet 2021 au 11 Juillet 2022) [Lecture N°22 ]

Les sanglots longs des violons de l’automne de Michel Ruffin

Le titre du roman historique de Michel Ruffin ne vous est peut-être pas totalement étranger. En effet, « Les sanglots longs des violons de l’automne », est une phrase tirée de l’un des poèmes les plus célèbres de Paul Verlaine, Chanson d’automne. Ils ont servi, en 1944, à annoncer… le Débarquement en Normandie

Ce roman débute en février 1940, à Caen, où de nombreux quartiers ont été détruits. L’auteur raconte les bombardements et surtout ceux de la ville de Caen. Un enfant Lucien, alias Lulu échappe aux bombes.

Il y avait des bombardements jour et nuit, sans cesse : ceux des Américains, les ripostes des Allemands… C’était l’enfer total !

Il va traverser la Normandie pour retrouver des membres de sa famille. Il chapardera pour pouvoir survivre. On va le voir grandir au fil des pages. Bien souvent, il devra fuir pour échapper à des mauvaises situations.

De petit garçon, il est devenu adulte. Il n’oubliera pas les années passées.

Par ce livre, l’auteur rend hommage à ces victimes, et en particulier à son frère. Il ne souhaite pas que tous les faits passés pendant la guerre tombent dans l’oubli. Cette histoire n’est pas seulement sortie de l’imagination de l’auteur, mais elle s’appuie sur des faits historiques.

Ce fut une agréable lecture.

Michel Ruffin EAN : 9782490742264
370 pages
Éditeur : L.B.S (23/03/2021)

Quatrième de couverture :

Un gamin livré à lui-même va vivre l’Occupation puis l’enfer du débarquement sur la côte normande. Il perdra tout, à commencer par sa famille et ses amis. L’apocalypse durera plus de deux mois. C’est un enfer que va connaître la population et la ville sera dévastée. Ce sera ensuite la longue errance de l’orphelin à travers une Normandie en ruines. Ce voyage sans objet, si ce n’est celui de la survie, va le conduire à des situations dramatiques et extraordinaires.

Alberède et le roi de Claire Ruelle

Ce livre clôt une trilogie, mais peut se lire indépendamment.

Alberède est la fille d’un seigneur normand et d’une noble saxonne, elle a épousé Hugues de Montmirel, vassal de l’Évêque don de Bayeux. Elle accueille le roi, avec tout le faste qui lui est dû.Hugues est parti en 1096 à la première croisade, en compagnie de Robert Courteheuse, fils de Guillaume le Conquérant et duc de Normandie. Il ne reviendra pas..

De nombreuses batailles se livrent en ces temps moyenâgeux.

Alberède prend le pouvoir, elle combat aux côtés des hommes. Elle est très avant-gardiste, elle s’impose. Elle est aussi très féministe, elle ne supporte pas qu’une femme soit dévalorisée. Une femme doit recevoir le même salaire qu’un homme pour la même tâche.

Elle est souvent placée au premier plan, chevauchant sur les routes. Elle brave les batailles lors de la prise de Bayeux ou autre endroit prestigieux. Le roi aimerait qu’Alberède accepte de l’épouser. Elle ne le souhaite pas, elle ne veut pas être dans l’ombre du roi, ou soumise. Elle est une femme libre et souhaite le rester pour le moment. Elle lui indique une autre solution, le roi l’acceptera -t-il ou non ?

Claire Ruelle retrace la vie de l’époque, nous entraîne à voyager dans ce temps du Moyen-Age. Le fil historique est authentique. Il gravite autour d’Alberède des personnages imaginaires. Un glossaire est indiqué en fin de livre.

Je ne regrette pas ma lecture, j’ai juste été perturbée par les nombreux noms. Ce livre est dans la sélection du Prix Reine Mathilde 2021.

Alberède et le roi – Claire Ruelle – Éditions Corlet – ISBN : 9782847067415