La soif de Jo Nesbo

Quatrième de couverture :

Une jeune femme est assassinée suite à un rendez-vous via un site de rencontres. Elle porte des marques de morsures semblant indiquer que le meurtrier est un prédateur sanguinaire. Lorsqu’un deuxième corps est retrouvé dans les mêmes circonstances, l’enquête est confiée à Harry Hole. Mais ce dernier a mis de l’ordre dans sa vie et ne souhaite plus être mêlé à une dangereuse affaire.

Ma critique :

Un vampire assoiffé de sang rôde dans les rues d’Oslo. Harry Hole ne croit pas aux vampires. Ce vampire est particulier, il laisse des traces de rouille dans les plaies de ses victimes.

Nous retrouvons dans cette enquête Harry Hole . Il est devenu sobre mais il est toujours obsessionnel, ça c’est une bonne maladie lorsque l’on travaille dans la police. Il vivait paisiblement installé avec sa femme et son beau fils, quand il est rappelé pour une enquête.

Jo Nesbo reprend des ingrédients connus tels que un tueur psychopathe, des flics corrompus, une société en manque de repères, et tout ceci mêlé de sang, beaucoup  trop de sang..C’est un roman glauque qui fait froid dans le dos.

Jo Nesbo rend un  hommage à plusieurs classiques de la littérature de genre, tels Dracula, de Bram ­Stoker (1897), ou Le Silence des agneaux, de Thomas Harris (Albin Michel, 1990).

Un fond musical apprécié suit le fil de l’histoire.

Jo Nesbo : la soif – Éditeur ; Gallimard – ISBN :  2070145042  – Parution : 05/10/2017.

Je l’ai lu en numérique.

Ce livre participe aux challenges de Sharon 

 

 

Un cri sous la glace de Camilla Grèbe

419heac8cxl-_sx195_Je ne connaissais pas du tout cet auteur. Je remercie vivement NetGalley et les éditions Calman-Levy .

«  La mort était synonyme de mystère qu’il fallait résoudre, démêler comme  une pelote de laine enchevêtrée. » Ce sera le rôle de Peter, Manfred et Hanne d’analyser le meurtre qui vient d’être commis.

Une atmosphère glaciale se dégage dans l’histoire, comme sur les lieux. Des allers et venues dans la vie de chacun des personnages, anciens ou récents  dévoilent peu à peu leur vie. On suit pas à pas leurs émotions, et leurs réactions face à ce meurtre. L’auteur nous donne des indices pas à pas.

Je me suis sentie happée par cette histoire. Le froid est partout, et l’horreur par dessus tout. Un rythme nonchalant qui accentue encore plus l’intrigue.

Camilla Grèbe joue avec les mots,  manipule le lecteur. dans ce thriller psychologique à trois voix, l’auteur a pris parti de placer les personnages au centre et de faire graviter l’intrigue autour d’eux.

je dois dire que j’ai été surprise par la fin. Alors si vous voulez en savoir plus sur ce livre, n’hésitez pas, lisez  ce thriller psychologique !

 

000000170735_l_grebe-camilla

Camilla Grebe est déjà célèbre en Suède pour sa série de polars écrite avec sa sœur et finaliste du prix Best Swedish Crime Novel of the Year. Un cri sous la glace, son premier livre en solo paru en 2015 en Suède, fut un bestseller dès sa sortie. Thriller captivant dans la veine des Apparences de Gillian Flynn, il est sur le point de devenir un phénomène mondial.

 

 

Résumé éditeur

Emma, jeune Suédoise, cache un secret : Jesper, le grand patron qui dirige l’empire dans lequel elle travaille, lui a demandé sa main. Il ne veut cependant pas qu’elle ébruite la nouvelle.
Deux mois plus tard, Jesper disparait sans laisser de traces et l’on retrouve dans sa superbe maison le cadavre d’une femme, la tête tranchée, que  personne ne parvient à identifier.
Peter, policier émérite, et Hanne, profileuse de talent, sont mis en tandem pour enquêter. Seul hic, ils ne se sont pas reparlés depuis leur rupture amoureuse dix ans plus tôt. Et Hanne a aussi un secret : elle vient d’apprendre que ses jours sont comptés.

Un cri sous la glace – Camilla Grebe – Calman-Levy – février 2017 – lu en format numérique – ISBN : 978-2702160213

Je continue le challenge proposé par Sharon 

logopolarssharon2