Petits morceaux de vie rock’ambolesques de Fanny Simon

Roman – Librinova – 10 octobre 2018.

ISBN :9791026223719

Quand Lucie reprend son poste de conseillère entreprise après son congé maternité, elle est loin de se douter que cette année va être mouvementée. Elle réalise que la quarantaine se rapproche vite, trop vite. Elle fait le bilan de la dernière décennie et se pose beaucoup de questions sur sa vie, sur la vie en général. Entre nostalgie et angoisse du futur, elle chemine dans son quotidien : mésaventures professionnelles, gestion de sa tribu, son mari qui s’éloigne, son collègue qui se rapproche, sa famille et ses secrets et son amie d’enfance fidèle et délurée.
Un jour, elle commence à recevoir des messages mystérieux qui vont la chambouler et la mener bien plus loin qu’elle ne peut s’imaginer. Entre curiosité, peur, émotions, rires, colère, surprise, sa quête prend des allures comiques sur fond de palpitations.
La vie de Lucie va changer radicalement.

_________________________________________________________

Si vous voulez une lecture « feel good « , vous pouvez prendre ce livre. Ce fut une lecture imposée, mais très agréable à lire.

On va suivre la vie d’une jeune femme , Lucie, une vie banale. Sa vie n’est pas calme, elle a trois enfants et un mari à la maison. Ce n’est pas du repos à longueur de journée. Elle travaille.

Nous voilà sur la route du travail, pour Edouard, comme pour moi. Encore une longue journée fatigante pour lui. Moi je ne sais pas trop ce qui m’attend. Je ne sais pas ce qui m’attend pour la simple et bonne (ou pas d’ailleurs) raison qu’aujourd’hui, c’est la rentrée pour moi aussi. Je reprends le travail après neuf mois d’arrêt. Un cumul « congés pathologiques, congé maternité,  congés payés ».

Alors quand elle commence à recevoir des lettres d’un anonyme qui lui veut du bien, on sent que cela la touche, la bouleverse .

Imaginez si vous receviez une lettre d’un anonyme, quelle serait votre réaction ? Cet « ami » va lui proposer des défis à réaliser, bien sûr sans en parler à sa famille. Lucie va renaître à la vie.

D’ailleurs, j’ai été ravie de voir qui écrivait ces fameuses lettres. En tout cas, chaque nouvelle aventure vécue par Lucie m’a vraiment plu et j’ai été très touchée par sa quête du bonheur perdu.

Ce roman est une bouffée d’oxygène qui se lit très vite. Le roman est court. C’est un premier roman . L’écriture est fluide, roman d’humour et d’émotions.

 

Publicités

Les yeux fumés de Nathalie Sauvagnac

Roman Noir  – JCLattés -04/09/2019

Au centre, il y a Philippe. Philippe qui vit dans une cité et passe ses journées à traîner, fumer et piquer des bières au centre commercial. Philippe, entouré d’une mère qui le déteste ouvertement, d’un père effacé qui a renoncé depuis longtemps et d’un frère aussi beau que bête.À côté, il y a Bruno, son pote baroudeur et destroy. Bruno qui raconte qu’il a fait le tour du monde, a connu les plus belles femmes, qu’il n’est là que de passage, avant son prochain voyage.Autour, il y a Gros Riton, P’tit Louis, Mme Piccini, La Vieille, Flora avec ses seins d’enfant et Anne, la plus moche des moches. Et puis il y a les canards du parc qui s’étouffent avec des bouts de plastique, les grues et les murs qui tiennent avec les dealers, les gamins qui crient trop fort aux pieds des barres d’immeubles.Les petites violences du quotidien n’atteignent pas Philippe, tant qu’il y a de la bière et les histoires de Bruno pour inventer un autre horizon que celui des tours de béton.Jusqu’à ce qu’un drame vienne pulvériser son équilibre de papier et déclenche la bombe à retardement..

Je remercie NetGalley et les éditions JCLattés pour ce partenariat.

J’avais aimé le premier roman de Nathalie Sauvagnac, celui-ci est un roman noir. Immersion totale dans la vie de banlieue avec Philippe, jeune homme qui erre, il ne sait pas quoi faire. Il n’a pas de travail . Il a une famille qui ne s’intéresse pas à lui. Une mère qui ne voit que son fils ainé, Arnaud, qui  lui  travaille. Le père ne dit jamais rien, les jumeaux  reçoivent des gifles tout le temps.

Il a des amis qui n’en sont pas vraiment. Il partage avec eux  des moments de beuveries. Sa vie se résume à pas grand chose. Quel sera donc son avenir ? Continuer de squatter , de rencontrer ses potes qui espèrent un avenir meilleur, de glaner quelques caresses auprès de jeunes filles. Est-cela la vie ?

«  »Je ne me construis aucun souvenir, je ne serai pas différent dans vingt ans, ni même le jour où je mourrai. Rien ne changera ce jour-là, pour personne. »

L’auteur nous décrit une vie de banlieue, une vie dans la cité. Elle décrit cette vie avec des mots durs et violents. Elle maitrise l’art de nous immiscer dans cette vie, de nous montrer les méandres de cette banlieue.

Philippe n’est que souffrance, et un événement va le faire basculer. tout s’enchaîne, et la fin inéluctable arrive.

Roman coup de poing que je vous recommande de lire !!

Les yeux fumés- Nathalie Sauvagnac – JCLattés -04/09/2019

Vous voulez en savoir plus sur l’auteur, lisez son blog : Le Petit Théâtre de Nath

Requiem pour la république de Thomas Cantaloube

«Je connais bien la question algérienne. Je connais bien la police. Je ne veux pas être désobligeant avec vous, mais il y a des choses qui vous dépassent. L’intérêt supérieur du pays nécessite souvent que l’on passe certains événements, certaines personnes, par pertes et profits.» Automne 1959. L’élimination d’un avocat algérien lié au FLN tourne au carnage. Toute sa famille est décimée. Antoine Carrega, ancien résistant corse qui a ses entrées dans le Milieu, Sirius Volkstrom, ancien collabo devenu exécuteur des basses œuvres du Préfet Papon, et Luc Blanchard, jeune flic naïf, sont à la recherche de l’assassin. Une chasse à l’homme qui va mener ces trois individus aux convictions et aux intérêts radicalement opposés à se croiser et, bien malgré eux, à joindre leurs forces dans cette traque dont les enjeux profonds les dépassent.

____________________________________________________

Thomas Cantaloube évoque ici les premières années de la cinquième république, qui furent aussi chaotiques que celles que nous vivons de nos jours. On va côtoyer des politiques, des hauts fonctionnaires, mais aussi des malfrats, mais aussi une femme et un homme honnête.

Tout débute par l’assassinat d’un avocat algérien proche du FLN, commandité par Maurice Papon, qui est le préfet de la police de Paris. Abderhamane Bentoui, avocat,  est soupçonné de fricoter avec les indépendantistes algériens. L’exécution ne se passe pas comme prévue .

Tout s’organise autour de trois personnages qui vont être à la recherche du meurtrier.

Un jeune flic, Luc Blanchard,  novice dans la profession et qui va vite découvrir les coulisses de la préfecture de police .

Antoine Carrega, le truand corse qui rend service à son compagnon de la résistance, Aimé de la Salle de Roquemaure, dont la fille vivait avec l’avocat assassiné . Elle est morte avec lui, ainsi que leurs deux enfants.

Sirius Volkstrom,qui devait tuer Carrega, après le meurtre mais surtout homme à tout faire de l’extrême droite.

Une maitrise de l’intrigue, une histoire ancrée dans la réalité de l’époque, le racisme, la violence, les manigances politiques. L’enquête est passionnante du début jusqu’à la fin.
Deux épisodes de notre passé sont relatés:

le 18 juin 1961, il y a eu l’attentat du Strasbourg-Paris,le déraillement est provoqué par une bombe placée sous le rail et qui explose au passage du train.La bombe aurait été placée par l’OAS, dans le cadre de la guerre d’Algérie.

La Nuit Oubliée – 17 octobre 1961 .Ce jour-là, des dizaines de milliers d’Algériens manifestent pacifiquement contre le couvre-feu qui les vise depuis le 5 octobre et la répression organisée par le préfet de police de la Seine, Maurice Papon. La réponse policière sera terrible. Des dizaines d’Algériens, peut-être entre 150 et 200, sont exécutés. Certains corps sont retrouvés dans la Seine. Pendant plusieurs décennies, la mémoire de ce épisode majeur de la guerre d’Algérie sera occultée.
L’évocation de ces faits historiques n’est pas pesante dans le livre.

je peux dire que Requiem pour une République est un polar historique dont la trame policière est aussi intéressante que le fond politique.

Thomas Canteloupe a su mêler, pour un premier roman faits réels et fiction avec une maîtrise parfaite.

Difficile de ne pas être touchée par ce livre qui nous rappelle ce que fut cette période, qui fait partie de notre Histoire.

Thomas Cantaloube, Requiem pour une république, Gallimard, Série Noire, 2019. 541 p. – ISBN : 2072787564

 

Tout le bleu du ciel de Melissa Da Costa

Petiteannonce.fr: Émile, 26 ans, condamné à une espérance de vie de deux ans par un Alzheimer précoce, souhaite prendre le large pour un ultime voyage. Recherche compagnon(ne) pour partager avec moi ce dernier périple.

Émile a décidé de fuir l’hôpital, la compassion de sa famille et de ses amis. À son propre étonnement, il reçoit une réponse à cette annonce. Trois jours plus tard, avec le camping-car acheté secrètement, il retrouve Joanne, une jeune femme, qui a pour seul bagage un sac à dos, un grand chapeau noir, et aucune explication sur sa présence. Ainsi commence un voyage stupéfiant de beauté. À chaque détour de ce périple naît, à travers la rencontre avec les autres et la découverte de soi, la joie, la peur, l’amitié, l’amour qui peu à peu percent la carapace de douleurs d’Émile.

Ce livre est une pure merveille, j’ai apprécié l’histoire. Je me suis glissée entre Emile et Joanne pour vivre leur aventure . J’ai parcouru des kilomètres. Je ne suis pas sortie indemne d’une telle lecture.

Emile est atteint d’une maladie grave , il sait qu’il a peu de temps à vivre. Il ne veut ni  d’acharnement thérapeutique, ni des larmes de ses proches. Il décide donc de partir, il avertit son meilleur ami et  passe une petite annonce et ..y aura-il quelqu’un qui voudra passer du temps avec lui ? Une jeune femme frêle, Joanne accepte. Que fuit-elle ? Quel passé a – t- elle eu ?

Ils partent en camping-car, découvrir la France, la montagne, les grands espaces. Emile et Joanne vont apprendre à se connaître. L’auteur montre que chaque jour des liens se tissent entre eux. Tout le livre est parsemé de citations, Joanne les tient de son père qui les aimait, et lui en a appris de nombreuses.

Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux  » Proust.

Le quotidien n’est pas aisé, il y a des moments où tout se passe pour le mieux. Et d’autres où Emile a des absences, il ne sait plus qui il est, ni où il est. Et qui est cette personne qui l’accompagne. Joanne s’adapte à chaque situation. Joanne a l’idée d’acheter un carnet dans lequel Émile pourra se confier, raconter ce qu’il vit, laisser une trace pour lui mais aussi pour ses proches avant que la maladie ne prenne le dessus. Pour alléger ces moments difficiles, l’auteur nous livre des flashbacks dans la vie de deux protagonistes.

Ce voyage dans ces petits villages des Pyrénées, avec ces paysages grandioses est un voyage particulier. Il est aussi un voyage intérieur, qui va les amener à réfléchir sur leur passé, sur leur « moi » intérieur. Il y a toutes ces rencontres avec différentes personnes qui tiendront une place importante dans le quotidien, une bienveillance permanente.

Même si l’on espère une issue favorable pour Emile, les symptômes prennent de l’ampleur. L’inéluctable arrivera, mais avec cela un regain de joie malgré tout , c’est avant tout une ode à la vie, à l’espoir, à la vie qui continue malgré tout.

Chaque jour porte en lui , l’Éternité  » – Paulo Coelho

Mélissa Da Costa est une romancière française. Après des études d’économie et de gestion à l’Institut d’administration des entreprises de Lyon (IAE) (2008-2011), elle est chargée de communication dans le domaine de l’énergie et du climat. Elle suit également des formations en aromathérapie, naturopathie et sophrologie.

Nils & Zéna de Sylvie Deshors

Ce livre se présente comme un manga, même dimension. Il fait partie d’une nouvelle collection, Pépix Noir, chez Sarbacane. définie en trois mots : action, mystère et enquête ; une nouvelle collection inaugurée par la trilogie de Sylvie Deshors.

Apolline Delporte est l’illustratrice de cette série. Des illustrations en noir et blanc, qui rappellent celles des mangas. La série Nils & Zéna s’adresse aux lecteurs dès 10 ans. 

Des sujets de société sont abordés subtilement dans chaque tome, dans le premier, la contrebande est mise en avant. Chaque tome comporte une intrigue et son suspens.

J’ai aimé le style de l’auteur qui donne des descriptions simples, qui n’alourdit pas le texte et qui plante  le décor de l’histoire.

Du côté des personnages, Nils est  geek , il ne cherche qu’à aider et protéger Zéna.

Zéna agit toujours seule, elle ne se préoccupe pas des conséquences de ces actes . Ce sont deux jeunes qui aiment se retrouver dans un lieu commun, leur cabane perchée. Kraï, le corbeau de Zéna est toujours avec eux, et se manifeste toujours à sa façon. La première affaire surgit quand les deux adolescents vont découvrir par hasard des cartons de vêtements de marque ce qui va les plonger dans un engrenage dangereux.

D’un autre côté, il y a l’homme au cigare, et plus loin dans l’histoire apparait le commandeur. On n’apprendra pas grand chose de cet homme, il faudra lire le deuxième tome pour en savoir plus.

Un roman noir pour frissonner dès 10 ans, je vous le recommande.

Nils&Zéna – editions Sarbacane – Sylvie Deshors – ISBN : 2848659599

Participation au challenge ;

Parasite de Sylvain Forge

Merci à NetGalley et aux éditions Mazarine pour ce partenariat.

Marie Lesaux vient tout juste d’arriver au sein de la brigade de protection de la famille de Clermont-Ferrand . Elle se voit confier une mission top secret . Elle va « tester » Valmont, un nouveau  logiciel d’ intelligence artificiel , avec Ethan Milo, jeune capitaine qui vit cloué sur un fauteuil, suite à un attentat. Cet homme a travaillé sur le projet, et la guidera.

Que se passe -t-il donc ? des jeunes filles, même très jeunes disparaissent. La dernière s’est jetée d’un immeuble, des chiens  partent et ne reviennent plus. Que sont-ils devenus ?

l’histoire va s’intensifier au cours des chapitres. On se laisse facilement embarquer par cette histoire surprenante. Un darknet sous-jacent, de la maltraitance et l’exploitation des personnes fragiles, la souffrance des victimes, autant de thématiques humanistes s’enchainent dans ce thriller.

Deux volets , l’humain et la technologie se complètent.

Le rythme est soutenu, les chapitres sont courts et les personnages au passé perturbe sont attachants.

J’ai aimé ce thriller et vous encourage à le lire.

Parasite – Sylvain Forge – Editeur : Fayard Mazarine. ISBN : 2863747746 -Parution;13/03/2019

participation au Challenge:

 

Ubac de Elisa Vix

Estelle a enfin trouvé le bonheur dans cette petite station de Val Plaisir en Savoie. Elle a déniché un emploi dans une pharmacie, et rencontré l’âme sœur avec qui elle ne tarde pas à se marier. Lilas naitra peu de temps après. Jérémy et Estelle file le parfait bonheur. Estelle a quitté son emploi, et aide Jeremy au bowling. Le bonheur est parfait.

L’arrivée de Nadia, sœur jumelle de Jeremy ne va pas tarder à perturber ce cocon familial. Estelle n’avait jamais entendu parler de Nadia, ni de leurs parents. Estelle se sent mal à l’aise.

Cette Nadia ne semble pas sympathique, ni chaleureuse auprès de sa nièce. Une seule personne l’intéresse son frère.

Un huis-clos où le malaise règne. La tension monte au fur et à mesure. L’auteur maîtrise parfaitement les rouages du thriller psychologique.

L’Ubac du titre évoqué ici le versant moins ensoleillé d’une montagne alpine, ce qui fait référence à la part sombre d’un individu. C’est le cas dans cette histoire vénéneuse qui insiste sur le coté pervers et troublant de la gémellité,

J’ai aimé cette histoire courte, j’ai trouvé la fin un peu trop rapide.

Elisa Vix – Ubac

Éditeur : Editions du Rouergue (06/01/2016)
ISBN : 2812609915

_________________________________________

Quatrième de couverture :

Cette saison-là, les loups sont revenus dans la vallée. Et Nadia est arrivée. Nadia dont Estelle n’avait jamais entendu parler. La sœur jumelle de son mari pourtant. Après quatre années passées à New York, elle s’est installée dans le chalet de l’ubac, chez les jeunes époux. Là où ils ont fait leur nid voici quelques mois à peine, juste après leur mariage. Mais avec la présence de Nadia, quelque chose a changé. Estelle a commencé à avoir peur. Peur pour son bébé. Sa petite Lilas si fragile. Si essentielle.Avec un art consommé du suspense, Elisa Vix signe un texte glaçant dans le décor impérieux des Alpes hivernales. Le temps d’une saison de neige, tout peut basculer, dans plus d’une vie..

Ce livre participe aussi au challenge de Sharon