Rien que pour moi de J.L.Butler

J. L. Butler

Rien que pour moi

ISBN : 235584674X
Éditeur : Sonatine (07/11/2019)
Il voudrait que sa femme disparaisse… et vous aussi !
Tout commence comme dans un conte de fées. Ambitieuse avocate à Londres, Francine Day tombe folle amoureuse de son nouveau client, Martin, un banquier d’affaires qui l’a engagée pour s’occuper de son divorce. L’attraction est réciproque, c’est le début d’une aventure clandestine. Mais lorsque Francine engage un détective privé pour suivre Donna, la femme de Martin, afin de préparer son dossier, elle s’aperçoit que son amant ne lui dit pas toute la vérité. Désespérée, elle décide un soir d’aller espionner le couple au domicile conjugal.
Le lendemain, elle apprend que Donna a disparu pendant la nuit et que Martin fait figure de suspect aux yeux de la police. Bientôt, l’étau se referme sur Francine, qui est la dernière à avoir vue Donna vivante.
Merci à NetGalley et aux Éditions Sonatine pour ce partenariat.
——————————————————————————————
Francine Day, avocate renommée va se voir confier une affaire de divorce. Francine tombe sous le charme de cet homme séduisant. Elle va entretenir une relation intime avec cet homme, Martin. Tout se gâte, lorsque la femme de Martin disparaît. Il semblerait que la dernière personne à l’avoir vue, soit son mari Martin ou peut-être Francine. S’agit-il d’une disparition volontaire, d’un accident ou d’un assassinat ?
Francine déploie tout son savoir-faire d’avocate, et nous introduit dans les rouages de la justice.  L’enquête est bien menée. Parfois, elle est contrainte de prendre des décisions qui ne seront pas bonnes pour elle.
Le thriller est bien mené avec de nombreux rebondissements. Le suspens est maintenu jusqu’à la fin.
L’analyse des différents acteurs est intéressante. Surtout le personnage de Francine, qui est en manque d’amour. Celui-ci va la conduire bien loin de son « moi » habituel, presque jusqu’à devenir obsessionnel.
Avec ce thriller, nous parcourons les rues de Londres, sous un temps bien anglais..
J’ai trouvé le prologue très intéressant , l’auteur nous délivre un premier message.

Je sais que tu sais de Gilly MacMillan

Hanté par le meurtre de ses deux amis d’enfance survenu vingt ans plus tôt, Cody Swift, un jeune réalisateur, revient sur les lieux du crime à Bristol. Bien décidé à faire la lumière sur les zones d’ombre qui persistent, Cody interroge les habitants et diffuse ses avancées dans un podcast, réveillant au passage de vieilles blessures et des traumatismes enfouis.
Quand un corps est retrouvé à l’endroit exact où ont été abandonné ceux des enfants des années plus tôt, l’enquête prend une nouvelle tournure. Le détective John Fletcher s’empare alors de ses dossiers poussiéreux et se replonge dans l’affaire. Les meurtres sont-ils liés ?
L’horloge tourne, et d’autres vies sont en danger…

Merci à NetGalley et les Éditions Escales pour ce partenariat.

Nous sommes à Bristol où le corps d’un homme est découvert, à l’endroit même où vingt ans auparavant, les corps de Scott et Charlie, deux enfants de dix et onze ans, ont été retrouvés.

Y-a – t-il un lien entre ces deux affaires ?

Cody, ami de Scott et Charlie, aurait dû être avec ses amis. Il fut puni par sa mère, ne fut pas autorisé à sortir avec eux. Il pense que celui qui fut accusé Sidney Noice, n’est pas coupable. Le récent suicide de Sidney le pousse à « réveiller » cette affaire, qui selon lui a été vite résolue.

Cody décide de lancer une série de podcasts pour faire toute la lumière sur le drame.

Certains ne semblent pas satisfaits que des éléments réapparaissent, ni l’inspecteur en charge de l’affaire, ni la mère de Charlie au comportement étrange. Certaines versions des faits passés paraissent contradictoires.

L’auteur nous présente un thriller psychologique , au rythme lent, avec des personnages complexes et intéressants.J’étais loin d’avoir trouvée le coupable. Le dénouement est surprenant.

Gilly Macmillan

ISBN : 2365694632
Éditeur : Éditions Les Escales (29/05/2019)

Le Mois Anglais ; Pierre Lapin de Beatrix Potter

Un petit album de Beatrix Potter qui est née à Londres en 1866 et elle a eu l’enfance conventionnelle et protégée d’une fille de l’époque victorienne, dans une belle et riche demeure bourgeoise.
Ce n’est qu’en 1902, à l’âge de trente-six ans, que Beatrix Potter a commencé sa carrière d’auteur et d’illustratrice de livres pour enfants grâce à la publication de Pierre Lapin, d’abord à compte d’auteur, puis par les éditions Frederick Warne. Le public a tout de suite été conquis et Beatrix a sorti en moyenne deux livres par an, jusqu’en 1910.( source, ici )

 

Un tout petit album, 10×15, pour partager les aventures de » Pierre Lapin ». Il est courageux ce petit, il aime jouer avec ses frères « Flopsaut, Trotsaut et Queuedecoton ». Il est surtout désobéissant. Il n’a pas écouté les recommandations de sa maman, de ne pas s’aventurer dans le jardin de Monsieur MacGregor. Elle ne voulait pas qu’il finisse comme son père.

Pierre Lapin n’en fit qu’à sa tête. Il a été glané quelques légumes dans le jardin. Et là, Monsieur MacGregor jardinait, une course poursuite s’ensuivit. Le Lapin en perdit ses vêtements, et rentra à la maison bien fatigué.

De bien jolies aquarelles sont parsemées dans les pages. leur transparence rend sensibles la rondeur des ventres des petits lapins.Beatrix Potter a aussi travaillé son texte pour qu’il soit simple.et direct.

Pierre Lapin – Beatrix Potter _ Gallimard Jeunesse – ISBN :9782070549818

Alice au pays des merveilles de Lewis Caroll

Les illustrations sont de Robert Sabuda ;

Edition : Seuil Jeunesse

Illustrateur : Robert Sabuda

Traduction : Henri Parisot (extraits)

 Album Pop-up, livre jeunesse.

Date de sortie : 2 novembre 2004

Prix : 30€

Isbn : 9782020678513

Cet album est l’adaptation du livre de Lewis Caroll . Lewis Carroll (de son vrai nom Charles Lutwidge Dodgson) est romancier, essayiste, photographe et mathématicien britannique.  Professeur de mathématiques à Christ Church College à Oxford, il fut ordonné diacre de l’Église anglicane en 1861 mais ne devint jamais prêtre par la suite.En 1856, il collabore en particulier avec le magazine The Train dont le rédacteur, Edmund Yates, choisira parmi quatre pseudonymes proposés par Charles Dodgson celui de Lewis Carroll. 

« Les Aventures d’Alice au pays des merveilles » (1866) fut à l’origine écrit pour amuser Alice Liddell et ses deux sœurs, filles du doyen de Christ Church.

On publia la suite des aventures d’Alice, « De l’autre côté du miroir » parut en 1872, et « La Chasse au Snark », long poème parodique, en 1876. Elles ont été illustrées par John Tenniel. (source Babelio)

 

Ce livre est un livre pop-up 

 

Alice de Heidi Perks

Merci à NetGalley et aux éditions Préludes pour ce partenariat.

Deux femmes, deux vies se côtoient dans ce roman. Charlotte, mère de trois enfants, a quitté leur père, Tom mais a gardé de bonnes relations avec lui. Harriet  a est mariée avec Brian, et ils ont une fille Alice.. Brian ne supporte pas qu’Harriet prenne des initiatives.

Harriet ne peut pas se rendre à la kermesse de l’école des enfants. Elle confie donc Alice à Charlotte, qui est contente de pouvoir lui rendre service. Harriet doit aller à un cours de comptabilité. Brian est parti à la pêche et n’est pas au courant.

Charlotte et les enfants profitent de la kermesse, une attraction attire les enfants. Ils y vont tous les quatre, mais ne reviennent qu’à trois. Il faut se rendre à l’évidence, Alice a disparu.

L’enquête commence. Les deux femmes vont vivre un enfer personnel. Harriet est effondrée par le chagrin, et Charlotte est critiquée durement par son entourage, se sent fautive de n’avoir pas su veiller sur Alice.

Les chapitres alternent sur ces deux femmes, maintenant et avant ce jour. J’ai aimé suivre la vie de Charlotte, plutôt que celle d’Harriet. Une simple disparition dévoile les secrets et non-dits d’une famille, et surtout des situations violentes.

J’ai aimé l’écriture de l’auteur. Le récit est très fluide.

Heidi Perks est née en 1973. Elle vit à Bournemouth, en Angleterre, avec ses deux enfants. Alice est son premier roman publié en France.

La belle sauvage de Philipp Pullman

61ubP7BS0QL._SX210_

Surprenant cet auteur, Philipp Pullman reprend l’histoire de Lyra.Certains l’ont peut-être rencontrée, comme moi dans la Croisée des Mondes.

Nous allons nous intéresser à Malcom, petit garçon de 11 ans , qui aide ses parents dans leur auberge. Il est très attiré par un bébé, qui vient d’arriver chez les sœurs. Ce bébé est Lyra,  Nous la retrouvons donc avec son daemon, nommé Pan.Elle a six mois et est très convoitée. la petite Lyra et son daemon Pan semblent menacés par le CDC, le Conseil de Discipline Consistorial.

Malcom s’attache à ce bébé, et lorsque les inondations viendront, il emmènera Lyra et la jeune Alice, intelligente, mais parfois revêche, dans sa barque , La Belle Sauvage. Il vaincra de nombreux obstacles. La liberté ne vaut elle pas tous les déluges et toutes les épreuves du monde ?

Philipp  Pullman fait souvent référence à la mythologie biblique, il s’inspire aussi allègrement des contes et légendes propres à Albion. Ce livre développe efficacement l’Angleterre dans laquelle grandira Lyra, un pays marqué par l’obscurantisme et dominé par une Eglise intransigeante. Les thèmes forts de Pullman sont là. L’écriture est fluide, les descriptions ne sont pas très longues, ce qui nous permet d’intégrer tout de suite cet univers.

La première partie met du temps à se mettre en place, et la seconde est peut-être un peu trop courte. Vivement que la suite arrive ..

Je classe cet opus en Young Adult . Il s’adresse aussi bien aux ado qu’aux adultes.

La Belle Sauvage – Philipp Pullman – Gallimard Jeunesse. 2017- ISBN : 2075091269 

 

 

La disparue de Noël de Rachel Abott

Caroline et Natasha reviennent d’un dîner familial où David n’a pas souhaité les accompagner. Caroline reprend la route malgré le mauvais temps de cette soirée de décembre. Tasha s’est endormie sur la banquette arrière. Soudain, une voiture au milieu de la route, un appel anonyme qui lui demande de ne pas s’arrêter . Tout ceci s’enchaîne si vite,  verglas, mauvais temps, perte de contrôle, Caroline ne survit pas à cet accident. Mais Tasha a disparu …

 

Les enquêteurs ne retrouvent aucune trace de Tasha, aucune demande de rançon. Aucune explication n’est donnée.

Les années passent. David refait sa vie, se mariant avec Emma. Il a fondé une nouvelle famille . Ils ont un enfant Ollie. Famille unie qui va être bouleversée par l’arrivée soudaine de Tasha, premier enfant de David « la disparue de Noël ».   Six ans ans plus tard, le corps d’une fillette est retrouvé dans les bois. Aussitôt le nom de Natasha est cité. Mais ce n’est pas elle puisqu’elle apparaît subitement dans la maison de ses parents. Elle est agressive. D’où vient -elle après toutes ces années ? Elle ne souhaite pas que son père appelle la police.

Tom et sa coéquipière Becky sont confrontés à cette enquête. De nombreux indices s’entre-mêlent. Tom , en même temps a un autre souci, la disparition de son frère. Que lui a -t-il caché ? Pourquoi cela réapparaît à ce moment -là ? Y aurait-il un lien avec l’affaire qu’il mène?

Ce roman est bien écrit, l’intrigue est menée vite. Plusieurs sujets sont abordés ici, la culpabilité , la manipulation , la violence subie par les enfants, le manque de communication dans le couple , la sécurité informatique et les hackers. Ils sont traités avec parcimonie.

J’ai été tout de suite happée par ma lecture. Je remercie Net Galley et les éditions Belfond pour ce partenariat.

 

La disparue de Noël ; Rachel Abott

ISBN : 2714475272
Éditeur : Belfond(02/11/2017)

 

Une robe couleur de vent de Sophie Nicholls

Une jolie couverture, un titre prometteur, et un synopsis attirant, voilà pourquoi j’ai choisi ce livre. j’imaginais entrer dans le monde de la mode, ce monde de magie, de belles étoffes et d’accessoires. Le début du roman fut long, l’histoire a dû mal à se mettre en place. Il faudra attendre le dernier quart du roman, pour prendre du plaisir. Heureusement, l’écriture est agréable.

L’histoire se centre donc autour de Fabia et sa fille Ella qui viennent d’arriver à York. Fabia ouvre une boutique de mode vintage et la clientèle arrive peu à peu. Ella est une jeune adolescente, découvre son nouvel environnement, et se fait tout de suite un camarade.La relation mère-fille se tend, et on devine un secret familial qui se cache. Les deux femmes jusqu’à présent ont passé leur vie à deux, des hommes commencent à se mêler à leur vie. Ce livre relate une histoire de femmes, et une histoire familiale où un secret sera dévoilé à la fin du roman.

Ce roman aborde des thèmes  profonds et très humains sur l’intégration et le racisme.
A travers ses personnages  Fabia et Ella, l’auteure brosse le portrait de deux héroïnes attachantes, toutes deux en proie à leurs propres démons. Quand l’une dissimule ses véritables origines dans le but de se fondre dans le paysage, l’autre traverse la période difficile de l’adolescence.

L’écriture agréable de l’auteur n’a pas suffit à donner assez de  souffle à ce récit.

 

Je remercie Net Galley pour ce partenariat et les éditions Préludes.

Éditeur : Préludes (04/10/2017)

ISBN : 2253191337