Le Mois Anglais, pour les enfants

On ne peut pas parler de mois anglais sans littérature jeunesse.

Elmer est différent des autres éléphants : il est bariolé et cette différence lui déplaît. Mais il découvrira que sa singularité ne l’empêche pas de rester le même bon Elmer pour ses amis.

Il était une fois des éléphants tous gris, sauf un qui était tout bariolé, c’est Elmer.

Elmer faisait la joie du troupeau, il a son « Elé-fan-club » qui le trouvait élé-fantastique!  » C’est Elmer qui rendait les autres éléphants heureux et Elmer les faisait rire. « 

Un jour, Elmer se trouva fort différent, alors il eut une idée. Il a vu un arbrisseau couvert de baies grises, il se barbouilla de jus. Il devint tout gris, mais personne ne le reconnaissait. Où est Elmer ?

la pluie arrive, et les gouttes enlèvent la couleur d’ Elmer. Les autres éléphants sont contents, ils ont retrouvé leur ELMER.

Voici une histoire colorée pour évoquer avec les jeunes lecteurs la différence et la tolérance. Ce livre est plein de poésie, d’humour et de générosité. Ce genre de livres est indémodable,

Le premier ouvrage de David Mc Kee sur Elmer a été publié en Grande-Bretagne en 1968.


David McKee est né en 1935 à Devon en Grande-Bretagne. Il fait des études artistiques à la Plymouth Art College. Après avoir été dessinateur de bandes dessinées dans divers journaux anglais, il a très vite trouvé sa voie dans les livres pour enfants qu’il écrit et illustre avec un talent mondialement reconnu. Son premier livre fut publié en noir et blanc par Dobson en 1964. En 1980, dans « Les Rois Rollo », « Les Monstres et les Amiraux », il fait passer des idées antiracistes. Il partage son temps entre Nice et Paris.

Je viens de retrouver le site des Éditions Kaleidoscope dédié à ELMER .

La perruche et la sirène de Véronique Massenot et Vanessa Hié

Dans un océan, très beau, très grand, vivait une sirène aux écailles d’argent. Un jour, une tempête poussa les vagues jusqu’à terre. L’océan déborda : la plage, la forêt… tout fut recouvert. La sirène ne trouva pas d’abri
et les vagues la perchèrent sur une branche.
Le calme revint et l’eau se retira… Mais pauvre sirène ! Sans jambes, comment ferait-elle pour descendre ?

Le réseau Canopée, anciennement Centre National de Documentation Pédagogique, est un établissement public, dépendant de l’Éducation Nationale, qui édite des ouvrages à l’attention des enseignants et des parents. La branche Aix-Marseille de ce réseau s’est associée avec les éditions de l’Élan Vert, une maison de livres jeunesse, afin de lancer la collection Pont Des Arts, des histoires uniques inspirées chacune par une œuvre d’art, qu’il s’agisse des peintures rupestres, d’une sculpture romaine antique, d’une tapisserie ou d’une miniature médiévale, ou de tableaux, de la Renaissance au vingtième siècle.

L’album s’adresse à tous, petits et grands. L’illustration reprend le principe des papiers gouachés découpés de l’œuvre La Perruche et la sirène de Matisse ainsi que certains motifs végétaux. La sirène apparaît tout de suite au premier plan au milieu des eaux marines, contrairement au tableau de Matisse.

Henri Matisse (d’après) – La perruche et la sirène (1952) – Catawiki

Puis la tempête arrive, et la sirène se retrouve juchée dans un arbre, sans eau. Comment va -t-elle faire pour regagner les eaux. Elle découvre un paysage qu’elle n’avait même pas imaginé. Et là un oiseau perruche arriva …

Je vous laisse imaginer la suite, l’auteur a inventé un conte de fées sans fée, mais une belle histoire à lire. Véronique Massenot explique à la fin du livre qu’elle s’est inspirée d’une autre œuvre du vingtième siècle, musicale celle-là : la ravissante et guillerette chanson de Juliette Gréco, « un petit poisson un petit oiseau »… Une chanson particulièrement adaptée à la situation, avec sa fin, hymne à l’amour hybride.

Ce qui est étonnant, c’est que l’histoire est née dans une école maternelle où l’auteure était invitée à parler de son métier et en particulier, de sa manière d’écrire à partir d’une œuvre d’art.

L’art de Matisse donne de la joie, c’est un hymne à la vie, à découvrir.

Henri Matisse né le 31 décembre 1869 au Cateau-Cambrésis, et mort, le 3 novembre 1954, à Nice, est un peintre, dessinateur, graveur et sculpteur français. Figure majeure du XXe siècle, son influence sur l’art de la seconde partie du siècle est considérable par l’utilisation de la simplification, de la stylisation, de la synthèse et de la couleur comme seul sujet de la peinture, aussi bien pour les nombreux peintres figuratifs ou abstraits qui se réclameront de lui et de ses découvertes. Il fut le chef de file du fauvisme. De Pablo Picasso, qui fut son ami et le considérait comme son grand rival, à Andy Warhol qui « voulait être Matisse », tous les peintres du XXe siècle ont été confrontés à la gloire et au génie de Matisse.


« La perruche et la sirène », conçu par Matisse en 1952 et exposé au Stedelijk Museum d’Amsterdam, qui constitue le point de départ du livre, paru en 2015, 42ème livre sorti sur ce principe.

Un autre album : Le chat et l’oiseau , à la manière de Paul Klee.

Cet album entre dans le cadre du défi « Le Printemps des Artistes » proposé par Marie-Anne du blog  » La Bouche à Oreilles d’avril à juin 2022.