L’Ikigaï de Ken Mogi

Éditeur : Fayard/Mazarine
Publié le : 28 mars 2018
Traduction de l’anglais : Marion McGuinness
Édition originale en anglais : août 2017
Nombre de pages : 220
Prix : 16,00€

L’Ikigaï est la méthode japonaise pour trouver un sens à sa vie. L’Ikigaï est accessible à chacun d’entre nous. Il n’a pas de traduction directe, « Iki » signifie vie et « gai » signifie en gros la réalisation de ce que l’on espère, le terme est fréquemment traduit par « raison d’être« .

Tout le monde, selon les japonais, a un Ikigai. La découverte de celui-ci exige une recherche profonde et souvent longue . Une telle recherche est considérée comme étant très importante, puisqu’on estime que la découverte de son ikigai apporte la joie et le sens à notre vie.

Ce petit livre délivre un trésor de bienfaits. L’Ikigaï repose sur cinq piliers :

  • Commencer petit
  • Se libérer soi-même
  • Harmonie et durabilité
  • La joie des petites choses
  • Etre ici et maintenant

Ken Mogi nous invite à un voyage , un voyage qui va nous permettre de réfléchir à notre vie. Des exemples remplissent ce petit livre de l’Ikigaï : divers aspects du Japon et de sa culture sont donc vus sous l’angle de cette philosophie (la préparation des sushis, la poterie, l’animation avec Hayao Miyazaki, le whisky japonais, les sumos, les mangas…).

J’ai apprécié ce livre , il a complété mes données sur la vie des japonais. C’est un petit recueil à lire, et à relire qui motive tout au long de la journée. Surtout lors d’une baisse de moral , je vous conseille d’en lire quelques passages. Il nous décrit la culture japonaise, cette culture venant de l’est, si différente de la nôtre.

Je remercie vivement NetGalley et les éditions Mazarine pour ce partenariat.

 

 

Le furoshiki de Aurélie Le Marec

Le Furoshiki

Aurélie Le Marec 

Editions Tutti Frutti jeunesse

2014

ISBN :9782360090969

 

 

Aujourd’hui, mercredi j’ai choisi de vous présenter ce livre que j’aime beaucoup.

« Le furoshiki vient du Japon . C’est un simple carré de tissu que l’on plie et que l’on noue pour créer toutes sortes de sacs et d’emballages cadeaux.

Le mot furoshiki se prononce en japonais fou-lo-chi-ki. Il désigne aussi bien la technique de pliage que le carré de tissu. »

 

En introduction , l’auteur nous donne l’origine de ce furoshiki, puis vient le détail , avec les différentes tailles pour chaque utilisation, et les nœuds de base.

Dix-huit modèles sont expliqués, en images et texte, pour réaliser des emballages, des sacs, des corbeilles. Tout ceci est accessible pour les enfants.

 

 

                     

L’avantage du furoshiki pour les emballages, est qu’il est plus facile à manier que le papier. Comme il n’y a que deux types de nœuds à connaître (le nœud simple et le nœud plat), les rudiments du furoshiki s’acquièrent facilement.

C’est un moyen utile et décoratif de transporter des objets, et en même temps écologique.

L’étrange bibliothèque de Haruki Murakami

_SX195_

  Murakami nous entraîne dans les frontières de l’étrange.  Une nouvelle illustrée de très belle façon par l’artiste allemande Kat Menschik. L’univers de Murakami, ici est gothique, mais japonais. Un jeune garçon, un vieil homme méchant, un homme mouton, et une jeune fille sont les acteurs de ce livre. Ils évoluent dans le sous – sol d’une bibliothèque, dans un labyrinthe. Le jeune  garçon était venu chercher des livres, il va risquer sa vie. Le lecteur est plongé dans un univers mystérieux.

Cette nouvelle flirte avec le fantastique. Le lecteur flotte entre rêve et cauchemar.

 

« Et puis, dans le même temps, mon angoisse se transforma en une angoisse qui n’était plus véritablement angoissante. Et toute angoisse qui n’est pas spécialement angoissante, au bout du compte, c’est une angoisse sans importance. »

Chacun se trouvera envoûté  ou non par cette écriture, pleine de poésie et de tristesse.

 

 

L’étrange bibliothèque : Haruki Murakami

Éditeur : Belfond (novembre 2015)

ISBN-13: 978-2714459558

Le livre existe aussi en version numérique –  ( lu en février 2016 )