Le tricycle rouge de Vincent Hauuy

Concepteur de jeux vidéo, Vincent Hauuy a imaginé un thriller s’articulant entre le Québec et le Nord-Est des États-Unis pour son premier roman, Le Tricycle rouge. Son style percutant et son imagination ont ravi le jury du prix du meilleur thriller français, présidé par l’auteur à succès Michel Bussi.

 

Noah Wallace est un profileur, malade, usé et hanté par son passé. Il va devoir reprendre du service afin de découvrir celui qui l’a perturbé pendant des années, et qu’il croyait mort, le Démon du Vermont.

La journaliste blogueuse Sophie Lavallée tente de retrouver un reporter disparu dans les années 70. Ces deux affaires semblent différentes, mais à un moment leurs chemins vont se rejoindre. Quel secret va les réunir?

J’ai trouvé le livre complexe, beaucoup de personnages et surtout des références à des faits politiques, dont je ne connaissais pas toute la trame. L’histoire est en partie basée sur des expériences secrètes effectuées par la CIA, afin de former des assassins.

 

Le tricycle rouge – Vincent Hauuy

Editeur : Hugo et Compagnie

Date de parution ; 18/05/2017

ISBN : 2755630957

 

Publicités

Sept jours pour survivre de Nathalie Bernard

 

Sept jours pour survivre

Nathalie Bernard

Editions Thierry Magnier

Young Adult – Thriller

 

ISBN :9791035200398

 

 

Un thriller pour des adolescents, mais qui peut être lu par des adultes, Quand on le commence, on n’a qu’une hâte le finir pour savoir ..

Nita est une jeune de 13 ans, qui a été enlevée le jour de son anniversaire. Nous sommes en plein hiver, au Canada où les températures sont très basses, avoisinent parfois les moins 30 °. Nous savons par le titre qu’un ultimatum est lancé ; sept jours pour survivre. 

La narration alterne entre les évocations de Nita, et celles des enquêteurs. Nous suivons Nita dans ses doutes, dans ses ébauches de survie, seule dans une cabane au milieu de la forêt. Comment faire seule, face à un monstre, son kidnappeur ? Comment s’enfuir dans la neige ? Autant de questions qui resteront parfois sans réponse. Pourquoi l’a -t -il choisie ? elle , une jeune amérindienne ? la suite de l’histoire me le dira.

Les enquêteurs se donnent à fond pour résoudre cette affaire, parfois même à risquer leur vie. Ils veulent comprendre et surtout retrouver cette jeune fille.

L’auteur s’est basée sur des faits réels pour écrire cette histoire. La vie des Amérindiennes est-elle moindre que celle des non – autochtones ? le racisme est toujours présent.

Ce fut mon coup de cœur « jeunesse » de l’été.

A lire dès 14 ans.

Suite de ma participation au challenge de Sharon :

 

 

Lettres gelées de Hélène Le Beau

31KFQ52K3ML._SL500_AA300_Une femme, Anna ( venant de Russie), vit dans un nouveau pays,le Canada. Ce lundi 3 mars, en promenant son chien, elle  découvre 158 lettres éparpillées, jetées là dans le caniveau. A qui sont ces lettres, pourquoi sont-elles là?

Les enveloppes marquées du liseré bleu et rouge du courrier aérien. sont adressées à un certain Nabil Suleiman.

« j’en prends quelques unes , une dizaine peut-être comme une voleuse. Un coup d’œil à droite, un coup d’œil à gauche, personne ne m’a vue. »     

Elle ramène son trésor chez elle, puis revient avec un sac, chercher le reste des lettres, cent cinquante huit lettres, toutes en arabe, sauf une venant de Chine.Elle fait sécher ses lettres, puis en donne une pour que son ami lui lise. Il connait la langue arabe.A la lecture de la lettre , on comprend que Nabil est kurde. La lettre est de sa nièce, Hind, qui vit à Bagdad. Elle explique sa vie avec son mari, une éventuelle séparation.

Alors, à ce moment, Anna imagine , sa vie bascule. Son esprit erre. La vie de Nabil est mêlée à la sienne, réalité et fiction se confondent. cette recherche d’autrui caractérise bien les exilés qui ont été dépossédés déjà d’un pays, de ceux qu’ils aiment, souvent morts à cause des guerres, d’une culture, pour s’adapter à la terre d’accueil. Bref, en perdant leur identité, ils s’accrochent à une quelconque bouée au risque de se perdre eux-mêmes.

Anna va mener sa propre enquête, où est cet homme ? que lui est-il arrivé? pourquoi s’être débarrassé de toutes ses lettres ? Elle trouve son lieu de résidence, mais le concierge ne sait rien.

L’auteur a choisi la saison d’ hiver  pour illustrer ses propos, l’hiver canadien est froid , il ralentit notre rythme de vie.

 

Hélène Le Beau  est écrivain, traductrice et journaliste. Née au Lac-Saint-Jean, l’auteure habite maintenant la France.

 

 

 

 

 

 

Livre !

Le livre, quel qu’il soit, est le sujet de ce blog. Il peut être de papier, mais aussi de glace comme ici, sur cette photo.

livre_8670_n

Cette photo  a été prise lors du Carnaval de Québec .(photo personnelle).

Chaque année, des sculpteurs provenant du Canada et d’ailleurs relèvent le défi de créer une œuvre dans un immense bloc de neige. Ces sculptures transforment les plaines d’Abraham en un véritable musée à ciel ouvert.