On le reconnait tout de suite de Michaël Herpin

Jean-Paul René, dit Barakouda, est en quelque sorte l’idiot de Lamente, petit village situé au milieu de nulle part et qui se désertifie au fil du temps. Toutefois, sous l’impulsion de Bob, le fils du maire, la vie poursuit son cours presque ordinaire avec une manifestation que tout le monde attend avec impatience : le carnaval. Mais c’est sans compter sur l’inattendu Barakouda…

Un petit village, où tout le monde se connaît, où il ne se passe rien d’extraordinaire. La présence de Barakouda apporte l’inattendu, l’être un peu farfelu qui siège dans le village. Il n’a ni inventé la poudre, ni fait de miracle. Mais il est là, bien présent.

Barakouda vivait dans une bicoque au fond d’un chemin bordé de sapins depuis des années. Il n’avait pas besoin de confort juste d’un fauteuil où trônait une jante de voiture. La pièce de vie se trouvait au rez-de-chaussée. Pas de télé, seulement un poste de radio dans lequel résonnait très tôt la voix inimitable d Eric, animateur génial d’un programme intitulé le 6-9.

La fête se prépare, chacun s’active dans son coin. Aujourd’hui il se passe quelque chose d’extraordinaire, Barakouda ne comprend pas. Il a beau téléphoné à la mairie, à la gendarmerie, personne ne répond…Que se passe -t-il donc ? Personne ne veut lui parler, alors il vont voir tous ces habitants…..

D’une plume imagée et poétique, Michael Herpin nous entraine dans la vie d’un petit village, où tous les habitants dévoilent leurs travers, leurs faiblesses mais aussi leurs qualités. Ce sont des personnages à la fois simples et extraordinaires, le plus extraordinaire étant Barakouda.

Ce livre se lit vite, ce fut une lecture agréable, qui convient très bien à la période estivale..

On le reconnait tout de suite- Michaël Herpin – Au mot Près Editions -ISBN : 97910961270605-Parution 02/05/2022 –

A propos de l’auteur :

Il est un auteur normand et désormais, La Nouvelle-Aquitaine est son terrain d’inspiration. ( source , site )

Michaël Herpin, auteur jeunesse, de poésies, de pièces de théâtre, de nouvelles et de romans. Il est chargé de communication et attaché commercial d’Au mot près Éditions, petit éditeur qui a vu le jour en 2012 en Normandie et désormais charentais-maritime. Nous avons publié 6 livres jeunesse, 2 recueils de poésies, 1 recueil de nouvelles noires et 1 roman.

Publicité

Le tour des arènes d’Anny Duperey

Née le 28 juin 1947 à Rouen, Anny Duperey fait partie des actrices françaises de cinéma et de théâtre les plus populaires. Également passionnée d’écriture, Anny Duperey publie régulièrement. Son roman autobiographique « Le Voile noir », publié en 1992, revient sur son histoire familiale.

En mars 2022, ce livre « Le tour des arènes  » est paru, il y avait 17 ans que l’actrice n’avait pas écrit de roman.

Solange est une jeune femme qui a quitté la Normandie, elle a suivi son mari , il prend en gérance une agence immobilière. Celle-ci se situe à Guéret dans la Creuse. Solange a dû mal à s’adapter. Elle a trouvé du travail comme caissière dans un supermarché. Elle s’ennuie, elle ne va pas bien, un mal la ronge qu’elle n’arrive pas à définir . Un jour ses collègues lui proposent de les accompagner pour un voyage de trois jours à Nîmes. Elle ne sait pas trop si elle doit accepter, veux -t-elle partir sans son mari ?

Elle vient de se heurter à sa famille qui souhaiterait la voir, son père vieillissant et malade. Elle ne veut pas se plier aux demandes de son frère et de sa sœur.

Elle accepte avec l’insistance de son mari de partir.

Le premier jour et la première nuit se passent à Nîmes. Avant la fin du dîner, Solange s’esquive et part à la découverte de cette ville. Elle marche puis s’assoupit contre un mur. Elle est réveillée par un chant qui l’envoûte. La mélodie continue, elle va vers ces sons et se retrouve dans les Arènes .

Et là, moment magique, elle n’en revient pas. Elle est médusée et observe. Le spectacle est là, une silhouette toute de noir vêtue, entourée de chats. Elle les nourrit et ensuite prend « un bain de chats’. Une femme dont un châle lui cache le visage est là dans les arènes.

Solange ne pouvait détachée ses yeux de la scène, à la fois émerveillée et secrètement révulsée. Elle avait toujours eu peur des chats, elle ne savait pas pourquoi.

Cette femme est une une clocharde. Cette rencontre la métamorphose. Elle décide de rester à Nîmes. Deux jours avec cette femme et ses « acolytes  » vont révéler à Solange sa personnalité. On devine qu’elle cache un secret, qu’elle culpabilise, et l’empêche du vivre sa vie. elle renaît enfin.

Ne laisse jamais personne te dicter ta vie, petit fille. Jamais, tu m’entends! Si tu sens qu’on te pousse dans une voie qui n’est pas la tienne, tu te cabres, tu t’envoles! Comme ce cerf-volant, tiens. Moyennant quoi, tu seras la reine de ta vie.

J’ai aimé l’écriture d’Anny Duperey. Elle écrit avec beaucoup de sensibilité et de délicatesse. L’histoire est originale. Elle est aussi un conte initiatique qui invite à s’écouter soi-même et renouer avec ses instincts profonds.

Le tour des Arènes – Anny Duperey – Éditions du Seuil – ISBN : 9782021495393 – 304 pages –

Parution ; 04/03/2022

————————————————————

Quatrième de couverture :

Solange est une jeune femme mal dans sa peau, taraudée par un problème d’enfance, un doute qu’elle n’a jamais eu le courage d’éclaircir. Ce malaise, profon­dément refoulé, l’a amenée à rompre avec sa famille, non sans en éprouver une sourde culpabilité dont elle fait injustement payer le prix à son charmant mari…
Au détour d’un voyage à Nîmes organisé avec ses collègues de travail, Solange rencontre, au pied des arènes de la ville, une fabuleuse clocharde qu’elle est persuadée avoir connue brillante et libre femme d’affaires alors qu’elle-même était adolescente. Com­mence alors pour Solange, guidée par un mystérieux instinct, en compagnie de cette femme hors norme et de deux compagnons bateleurs, des « seigneurs de la rue », une aventure humaine et folle de trois jours qui va bousculer sa vision du monde et changer le cours de sa vie.