Février de Isabelle Callis-Sabot

Voici que Février revient, plein de promesses,
Çà et là quelques fleurs s’ouvrent hâtivement ;
Il peut encor neiger, mais le grand froid régresse
Et l’on perçoit déjà des jours l’allongement.

Le printemps apparaît, le rude hiver s’achève ;
Par les champs, par les prés, dévalent les ruisseaux,
Le vieil arbre bourgeonne et se gorge de sève,
Bientôt, dans sa ramée, nicheront les moineaux.

Un soleil radieux inonde la colline,
Au jardin tout prend vie, tout cherche à émouvoir,
Et je sens, sous mes pas, tandis que je chemine,
La terre qui frémit et palpite d’espoir.

Isabelle Callis-Sabot

Publicités

La mémoire des morts de Eric Berg

Synopsis ;

Sortie de l’hôpital partiellement amnésique, une jeune femme retourne sur les lieux de son accident. Sa sœur y a perdu la vie à ses côtés.

 Sur cette petite île de la Baltique, paradis perdu de leur adolescence, elle mène l’enquête, retrouve un à un ses amis et cherche à reconstituer la bande, le clan des sept. Ils ont changé, vieilli. Et à remuer l’écume des amours enfantines, les souvenirs remontent. Tout ce qu’on a enfoui. Tout ce qu’on aurait dû oublier. La mémoire des morts.

◊ ◊ ◊◊◊ ◊

Les deux sœurs ont quitté leur île natale toutes les deux, l’une, Léa est partie vivre sa vie en Argentine et l’autre Sabrina pour l’Allemagne. Pourquoi se sont-elles retrouvées sur cette île ? Léa ne s’en souvient pas, elle est amnésique depuis cet accident qui a couté la vie à sa sœur.

Léa ne sait plus, elle essaie de se souvenir. Mais tout son univers reste flou. L’angoisse monte, que s’est-il donc passé avant l’accident? Elle retrouve des amis d’enfance, sauf un, Julian où est-il ? Julian qui a disparu en 1990, une affaire que la police n’a jamais résolue : est-il parti pour un tour du monde, comme il en avait l’intention ? A-t-il eu un accident ? S’est-il suicidé ? A-t-il été tué ? Ces amis lui disent-ils la vérité? Avec ces amis, ils se retrouvaient dans les ruines d’un « Palais ancien « . Elle a l’impression d’être ballottée d’un lieu à un autre, d’une vérité à l’autre.

Un rythme lent et long qui nous envoûte dès les premières pages. Le décor est magnifiquement bien décrit, une petite île dans la Baltique, l’île de Poel.

Sabrina travaillait dans la police, elle était venue enquêter sur l’île. Elle tentait de résoudre deux affaires, la disparition de Julian et une histoire d’acte de propriété du terrain où se trouve leur ancien terrain de jeu , le « Palais ancien ». Sabrina perd la vie dans un accident de voiture ? assassinat ou simple perte de contrôle ?

Il va y avoir de nombreux rebondissements, et des morts. L’auteur embrouille les pistes. Plusieurs thèmes sont abordés, non seulement le roman policier mais aussi l’enfance, les rêves, les amis et la communication.

 

La mémoire des morts – Eric Berg – Slatkine et Cie- Parution ;16/11/2017- ISBN : 2889440400

Eric Berg ; Né à : Königstein en Allemagne , le 29/03/1966 – Eric Berg est le pseudonyme d’Eric Walz, auteur de romans historiques.

 

 

 

Un matin que j’allais, attendant le poème de Margot Roisin

Un matin que j’allais, attendant le poème,

Cueillir le chant des pins sagement immobiles

Je surpris l’oiseau-nuit secouer ses ailes

Comme au réveil un tremblement de paupières.

*

Gorgé de rêves, l’essentiel distillé en rosée,

Il serait bientôt l’heure pour son œil grand ouvert

De se fermer dans la transparence du jour.

Pourtant malicieux, il partit en laissant

*

Orphelins, flottants, quelques duvets

Abandonnés au monde dans un départ

Faussement précipité, déjà sur les jeunes joues

Les fantômes d’étoiles atterrissaient

*

Pour mourir aussitôt, telles des larmes

Qui ne seraient délivrées qu’une fois

Tombées au sol.

*

Ainsi l’aube semait ses graines de mystère

Pour qui voudrait les laisser danser au plus secret de la chair.

*

La neige était

Ce que les mots sont au poète :

Petits navires qui, à chaque impulsion du monde,

Tentent de lui répondre par ce qu’ils en ont éprouvé.

Margot Roisin

Je vous invite à lire d’autres poèmes sur  Vers Antares

 

La grosse colère de Marie Tibi

Synopsis ;

Dans le Bois de Coin Joli, rien ne va plus aujourd’hui. Nono est très, TRÈS en colère après sa petite sœur Suzon… Tellement en colère qu’il décide de cacher le doudou préféré de la petite dans un endroit secret. Emus par les pleurs de Suzon, tous les amis de Nono partent à la recherche du disparu…

Marie Tibi
Fabien Öckto Lambert
ISBN : 2806308135
Éditeur : LANGUE AU CHAT (02/03/2017)

Le texte est très doux, malgré le thème de la colère . L’histoire montre bien les conséquences de cette colère, un acte réalisé sous le coup de cette émotion. Cela permet de voir que cela existe dans chaque famille et de dédramatiser la situation.

Les enfants ont apprécié cette lecture.

Janvier de François Coppée

Songes-tu parfois, bien-aimée,
Assise près du foyer clair,
Lorsque sous la porte fermée
Gémit la bise de l’hiver,

Qu’après cette automne clémente,
Les oiseaux, cher peuple étourdi,
Trop tard, par un jour de tourmente,
Ont pris leur vol vers le Midi ;

Que leurs ailes, blanches de givre,
Sont lasses d’avoir voyagé ;
Que sur le long chemin à suivre
Il a neigé, neigé, neigé ;

Et que, perdus dans la rafale,
Ils sont là, transis et sans voix,
Eux dont la chanson triomphale
Charmait nos courses dans les bois ?

Hélas ! comme il faut qu’il en meure
De ces émigrés grelottants !
Y songes-tu ? Moi, je les pleure,
Nos chanteurs du dernier printemps.

Tu parles, ce soir où tu m’aimes,
Des oiseaux du prochain Avril ;
Mais ce ne seront plus les mêmes,
Et ton amour attendra-t-il ?

François Coppée– les mois.

 

Un drôle de baby sitter de Ruth Quayle

 Monsieur et Madame Longoreille sont invités à une fête avec 7 enfants, ce n’est pas facile de sortir. Alors ils ont décidé de mettre une annonce pour rechercher une baby sitter, mais personne ne répond.

sauf Grosours…  un drôle de baby-sitter car une fois les parents partis, laisse les enfants agir à leur guise. ils font tout ce qu’ils veulent, même les choses interdites avec leurs parents. Lire des histoires qui font peur, manger des sucreries…

Puis peu à peu Grosours reprend le dessus.

C’est un album aux couleurs chatoyantes qui ravira les petits à partir de 4 ans.

Jeu de mots

Il était une fois quatre individus qu’on appelait
Tout le monde  Quelqu’un  Chacun – et Personne..
Il y avait un important travail à faire,
Et on a demandé à Tout le monde de le faire.
Tout le monde était persuadé que Quelqu’un le ferait.
Chacun pouvait l’avoir fait, mais en réalité Personne ne le fit.
Quelqu’un se fâcha car c’était le travail de Tout le monde !
Tout le monde pensa que Chacun pouvait le faire
Et Personne ne doutait que Quelqu’un le ferait
En fin de compte, Tout le monde fit des reproches à Chacun
Parce que Personne n’avait fait ce que Quelqu’un aurait pu faire.

MORALITE

Sans vouloir le reprocher à Tout le monde,
Il serait bon que Chacun
Fasse ce qu’il doit sans nourrir l’espoir
Que Quelqu’un le fera à sa place
Car l’expérience montre que
Là où on attend Quelqu’un,
Généralement on ne trouve Personne !

CONCLUSION

Je vais le transférer à Tout le monde afin que Chacun
puisse l’envoyer à Quelqu’un sans oublier Personne.

Auteur : ?

Trouvé sur le blog de Ma vie au présent simple et on partage !