Monet, nomade de la lumière de Jalva Rubio

 

 

Monet, nomade de la lumière

Scénario: Jalva Rubio, dessins et couleurs: EFA

éditions Le Lombard, collection Contrechamp

Date de publication: le 17 mars 2017

Prix: 17,95€

 

 

Je ne suis pas fan de BD, mais celle-ci m’a fait de l’œil.. J’aime la peinture, et je dois dire que j’ai aimé lire cette BD. Elle retrace la vie romancée du célèbre peintre que fut Monet.

La préface de cet ouvrage est écrite par le directeur de la « fondation Claude Monet »et du musée Giverny; En déplaçant la focale, en peignant les tableaux de l’artiste et ceux de ses amis d’un point de vue différent, Salva Rubio et Ricard Efa nous font découvrir les œuvres de Monet sous un jour nouveau » explique t-il. « A travers un subtil jeu de miroirs, où le peintre et ses œuvres deviennent à leur tour les modèles, ils nous offrent de pénétrer dans cet espace que Monet affectionnait tant, entre le motif et la toile… » 

Pour Monet, le motif était secondaire. Il disait vouloir peindre avant tout une sensation, au détriment du détail.

La première planche de la BD est noire, pourquoi ?  » le lecteur se retrouve dans les yeux de Monet. Des yeux que le peintre vieillissant et célèbre garde obstinément fermés. La raison? Il refuse de se faire opérer de la cataracte au moment où le docteur Coutela (ca ne s’invente pas) approche son couteau (Eh oui, à l’époque on taillait dans le vif sans anesthésie), car il redoute de perdre la vue, sa raison de vivre. L’ami qui l’accompagne et va finalement le convaincre après l’avoir traité de poule mouillée, n’est autre que celui qu’on surnommait le Tigre, un certain Clémenceau… »

On retrouve ici toute la vie de Monet, avec ses joies mais aussi ses peines à ne pas subvenir aux besoins de sa famille.

 

 

 

Ce roman graphique est suivi d’annotations portant sur les peintures.

Un bel ouvrage à lire et à relire pour apprécier toute la grandeur de Monet.

Pour ceux qui ne connaissent pas , je vous invite à visiter Giverny , peut-être juste une visite virtuelle.

 

Ce qui se dit la nuit de Elsa Roch

Amaury Marsac, commissaire du 36, doit se mettre au vert. Il rejoint donc sa terre natale , le Berry, terre de brume et de traditions. Nous allons suivre cet homme tout au long d’une semaine. Il a besoin de repos, il se traîne dans cette vie parisienne, et il est pourchassé par ses démons. Alors, là dans sa terre natale, il va pouvoir se ressourcer, retrouver son amour de jeunesse, Elsa et sa sœur Manon.

Lors de son arrivée, il apprend qu’un drame vient de se produire, Marianne a été tuée. Marianne, celle qui a tant veillé sur lui, pour qui il éprouve une tendresse sans faille. Que s’est-il passé ? il va alors se joindre à l’enquête, son intrusion n’est pas la bienvenue dans l’équipe en charge de l’affaire. Marianne, la sorcière , qui connait tout sur les plantes, qui a osé porter la main sur elle. Dans ce petit village, tout se sait, chacun a sa version des faits.

Des incidents inhabituels se produisent , on crie à la malédiction.

Elsa Roch nous conte une terre pleine de poésie, avec ses habitants au grand cœur , des hommes et des femmes vivent avec leurs coutumes, avec leurs traditions ancestrales. Et parmi ceux-là, cette Marianne, sorcière qui a été assassinée, mais même les sorcières peuvent avoir une fin tragique.

J’ai pris du plaisir à lire ce roman policier, et je le recommande à ceux qui aiment les « polars » sans trop de violence, disons plutôt « soft ».

titre : Ce qui se dit la nuit 

Auteur : Elsa Roch

Editeur : Calman Levy – 2017

ISBN :9782702160923

Existe en format numérique.

 

Elsa Roch écrit depuis son enfance, de la poésie d’abord. À l’adolescence, une rencontre change sa vie, celle de Salomé, 3 ans, une petite fille autiste dont elle s’occupe pendant tout son temps libre. C’est ainsi que naît sa première vocation, et qu’elle devient psy, avec pour spécialisation les troubles autistiques, ceux de l’adolescence, et les addictions. Parallèlement elle écrit toujours, mais se sent à l’étroit désormais en poésie, car elle veut explorer une à une les failles de l’être humain, différemment… La découverte de Lehane, James Lee Burke, Fred Vargas… est un déclic. Désormais elle écrira des polars. « Ce monde est le mien. Il concentre tout. La vie, l’amour, la mort ». Elle vit près de Grenoble.

 

 

Tout en écrivant son livre, elle a écouté Philippe Léotard en boucle.

 

J’ai oublié de préciser que ce livre participait aussi au challenge de Sharon logopolarssharon1:

logopolarssharon2

Juillet de Louis-Honoré Fléchette

Juillet

Depuis les feux de l’aube aux feux du crépuscule,
Le soleil verse à flots ses torrides rayons ;
On voit pencher la fleur et jaunir les sillons
Voici les jours poudreux de l’âpre canicule.

Le chant des nids a fait place au chant des grillons ;
Un fluide énervant autour de nous circule ;
La nature, qui vit dans chaque animalcule,
Fait frissonner d’émoi tout ce que nous voyons.

Mais quand le boeuf qui broute à l’ombre des grands chênes
Se tourne haletant vers les sources prochaines,
Quel est donc, dites-vous, ce groupe échevelé

Qui frappe les échos de ses chansons rieuses ?
Hélas ! c’est la saison des vacances joyeuses…
Comme il est loin de nous ce beau temps envolé !

 

Louis-Honoré Fléchette

Louis-Honoré Fréchette est un poète canadien, écrivain, dramaturge et homme politique québécois, né en 1839, et décédé à Montréal en 1908.

Peinture de Giovani Boldini : le hamac

Leçons de vie de CATSASS de Claude Combacau

Je remercie Babelio avec l’opération Masse critique et les éditions Hors Collection pour l’envoi de ce livre.

Quelle surprise ce livre, une BD mais pas comme les autres. Elle a mille facettes. Ce ne sont pas seulement des planches avec des bulles. Vous trouverez à l’intérieur de ce livre, bien sûr l’histoire d’un chat, pas n’importe quel chat. Il s’agit de Catsass et de ses leçons de vie.

 

Ce livre est un mélange où il y a des petites BD, des jeux, des coloriages, des tests. Il y a surtout la vie de ce chat pas ordinaire, qui vous en conte de toutes les couleurs ( ah ! non, le livre est en noir et blanc) rien ne vous empêche de le colorier ce chat .

Ce livre s’adresse à tous, petits et grands. Pas trop petit, car parfois Catsass a un drôle de langage. Que vous aimiez ou non les chats, ce livre est pour vous ! En feuilletant ce livre, c’est un peu comme une invitation au  lâcher prise, le tout écrit avec beaucoup d’humour .

Titre : Leçons de vie par CATSASS
Auteure : Claude Combacau
Edition : Hors Collection – Collection Humour
Date de parution : mars 2017
Prix : 12,00 €

ISBN :9782258143432

 

Je vais ajouter un lien, ce chat est célèbre il a aussi sa page Facebook ., son site 

Claude Combacau est une artiste de 28 ans qui crée des dessins hilarants et pour qui la cohabitation avec les chats n’a plus de secrets.

Vous pouvez découvrir d’autres pages du livre sur le site de l’auteur.

 

Le grand méchant renard , BD et jeu

Je vous avais présenté la critique de la BD, «  le grand méchant renard  « .

Maintenant le film est sorti

Et pour ceux qui aime jouer, vous pouvez aller ici 

Ce jeu est amusant.

Cette semaine, j’ai visité :

Voilà il y a bien longtemps que je ne suis pas venue sur cette page. mon début d’année 2017 fut bien perturbé. Je me suis efforcée de chercher mes poésies  du lundi, puis peu à peu la vie a repris. Aujourd’hui un nouveau blog que je viens de visiter : Dépêches Mode . Un autre sur la cuisine ; Madamcadamia . J’en ai visité d’autres et m’y suis abonnée.

Je visite toujours mon blog favori en cuisine qui est Cuisiner en paix 

 

⇔ ⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔

 

Les mois ont passé, l’année se finit. Un blog qui a changé de nom et que je suis toujours : Words in the light – Poésie sous les étoiles de F.G. Martin. Par hasard, je suis allée me promener sur le blog d’ Asphodèle.

Nous voici le 15 juin, pourtant j’ai visité de nouveaux blogs:

Je vais vous les lister ici: Par l’intermédiaire d’un autre blog, je suis arrivée chez Martine, elle publie aussi de la poésie.

Puis j’ai visité les lectures de Tchezare, puis sur un autre blog de lectures, mes lectures au fil des jours.

Un blog, qui parle de cinéma,  chez Zookd.

Puis je suis arrivée sur un blog culinaire, que je vous invite à découvrir aussi , cuisine-saine, je vais ajouter aussi, au vert avec Lili

Certains comme moi, ont leurs pages Facebook.

⇔ ⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔

 

 

Je n’ai pas été très régulière dans mes visites sur d’autres blogs, un mois de mai chargé.

S’il ne faut en retenir qu’un, je dirai , je m’y suis promenée dimanche soir. Je dois dire que j’ai été surprise de la multitude de billets variés sur l’Ile d’ Olèron.

Le lien m’a été communiqué par SylviedeNogent, c’est un lien que je vous conseille de visiter. Je l’ai intégré dans mon Netvibes. : l’ile d’Olèron

⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔

Mai est arrivé :

La fin d’ avril fut très occupée. Je n’ai pas noté les blogs visités.

Hier, jour du premier Mai, j’ai lu le Haïku  » Muguet mouillé », j’ai poursuivi mon chemin et

trouvé la poésie du lundi, chez Georges 2679

Bonne semaine, pour certains, elle va être courte. Pour d’autres comme moi, nous bénéficierons d’une pause en milieu de semaine.

⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔

Nous voici au mois d’ Avril, je suis allée chez F.G.M, j’aime sa poésie, j ‘aime la lire en français et en anglais, surtout promenez-vous sur son blog : Poems&Poèmes

Puis j’ ai visité un blog du MOOC , la boîte à images , de  ce lien je suis partie vers un autre blog , celui d’ Elleirame.

Je vous souhaite un bon week-end !!

⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔

Semaine du 21 au 28 Mars :

Cette semaine, j’ai visité trois blogs différents et un autre , mais d’une certaine manière , se complètent, j’ai aimé les articles de Laurence. , et aussi ceux de l’ Essen-Ciel ainsi que les billets de Carole. Et en visitant Cuisiner en paix, je viens de retrouver un blog que j’ai visité la semaine passée, Celui d’une fille pas comme les autres.

Bon week-end Pascal  !

J’ai eu moins de temps pour visiter des blogs cette semaine, J’ai pris du temps pour lire plusieurs billets sur la vie d’un homme , j’ignorais toutes les facettes de sa vie. Je parle de Louis Jouvet,

En ce début de mars, j’ai visité un blog de lectures : Les lectures de Joëlle, j’ai aimé aller puiser des recettes de cuisine sur L’ Atelier du Barbu .

J’ai continué mon chemin sur le blog : Les Bricoles de Laura, et avant de finir, un clin d’œil chez Emmeline et Loula.

Bon week-end à vous !!

⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔⇔

Semaine  du 21 au 27 février :

La semaine est finie, et je n’ai pas fait le point sur mes visites de blogs.

Je vais donc vous parler d’une seule visite effectuée, il y a quelques minutes :Tu penses à moi quand je ne suis pas là . ?

Un beau titre, surtout ne manquer pas de le découvrir.

♦     ♦     ♦

Vous avez envie de dépaysement, hier je me suis accordée un interlude, je n’arrivais pas à reclasser mes articles dans mes catégories,

alors, je me suis promenée ici chez  GlobeT, où j’ai rencontré un charmant  bonnet :).

8f28

Puis, découverte aujourd’hui de ce ce blog,  chez Laurence, vous y trouverez toutes sortes de conseils, mais aussi de livres..

J’ai poursuivi ma promenade , je suis allée sur un blog du MOOC, « soyez acteur du web » qui se nomme Patisserie française .

Vous apprendrez, par exemple ce qu’est un « entremets » –

« L’entremets* est un mets servi entre deux autres, d’où son nom. Au fil du temps, il est devenu de plus en plus sucré au point de remplacer parfois le dessert au xxie siècle. L’entremets est un plat sucré, à l’exclusion des pâtisseries. » (Wikipédia)

* avec un s, même lorsqu’il est précédé par un article singulier car ce met est servi entre 2 plats. »

img_0304

Je continuerai au cours de la semaine, bon mercredi !!

J’ai continué ma visite, en visitant  le blog de Miss Zap .

Tiens un site littéraire, bizarre , il se nomme Auteurs & Illustrateurs du Japon ,

Un autre domaine, les arts créatifs de Paul et pour  ma dernière visite de la matinée, je me suis rendue sur Pas 2 Mystères, mais de quels mystères s’agit-il ?

Un passage sur un autre, rien que son nom m’inspire ..Carnet de recettes du Web

Et un dernier pour cette fin de semaine Yoti . Ce n’est pas un blog du MOOC.

Bon week-end  !

 

 

 

 

 

Pourquoi que je vis de Boris Vian

Pourquoi que je vis
Pourquoi que je vis
Pour la jambe jaune
D’une femme blonde
Appuyée au mur
Sous le plein soleil
Pour la voile ronde
D’un pointu du port
Pour l’ombre des stores
Le café glacé
Qu’on boit dans un tube
Pour toucher le sable
Voir le fond de l’eau
26Qui devient si bleu
Qui descend si bas
Avec les poissons
Les calmes poissons
Ils paissent le fond
Volent au-dessus
Des algues cheveux
Comme zoizeaux lents
Comme zoizeaux bleus
Pourquoi que je vis
Parce que c’est joli

Boris Vian