Archives

Tout pour plaire de Ingrid Desjours

Tout pour plaire  

Ingrid Desjours

Thriller

Éditeur : Robert Laffont – 2014

ISBN : 9782221145944 

 

 

 

Après » la prunelle de ses yeux », j’ai voulu lire de nouveau cet auteur et j’ai choisi celui-ci.

Un thriller psychologique, vous aimez ? vous êtes au bon endroit, laissez vous porter par cette histoire. Non, vous ne devinerez pas le coupable.

David est un coach au succès fou,  belle situation, belle femme  belle maison, belle vie. Deborah est une jolie jeune femme, réservée et dévouée à son mari.Tout est sous contrôle .Cela fait rêver, mais ne vous y méprenez pas, il y a l’envers du décor.

Le frère de David, Nicolas, vient perturber ce bel édifice. Lui , il est le mauvais démon . Sa femme a disparu, et il vient  se réfugier chez son frère avec sa petite fille. David et Nicolas ne se sont pas vus depuis des années. Ce n’est pas avec joie que David accepte son frère.

Sacha, un commissaire de police va se charger de la disparition de la femme de Nicolas.

Tous les personnages principaux de ce thriller psychologique sont en place, maintenant, Ingrid Desjours n’a plus qu’à les faire jouer à sa manière. Cela sera une descente aux enfers pour chacun d’eux.

L’auteur maîtrise et ensorcelle le lecteur, je ne m’attendais pas à un tel dénouement.

Ingrid Desjours : Née en 1976,  est psychologue spécialisée en psycho-criminologie. Après avoir pratiqué en Belgique auprès de criminels sexuels, elle se consacre aujourd’hui à l’écriture romanesque et scénaristique. Elle a déjà publié Echo et Potens (Plon, 2009 et 2010) remarqués et plébiscités par la presse et le public. Elle publie aussi sous le nom de Myra Eljundir, elle a écrit la série Kaleb.

De nouveau une participation au challenge Polar de Sharon

.

La mue de l’assassin de Dorothée Lizion

 

La mue de l’assassin

Dorothée Lizion

Les Nouveaux Auteurs

Janvier 2017

ISBN: 978-2819504351

 

 

Imaginez, vous vous réveillez dans un lit d’hôpital, et vous ne savez plus qui vous êtes, un homme  ou une femme , Florian ou Flora ? vous ne vous souvenez plus de rien . Il vous semblait que vous étiez un homme, mais que cachent ces bandages? et ce corps poignardé  au pied du lit  dans une camionnette ? Vite, se sortir d’ici, et partir dans la forêt. La personne va être recueillie par Maddie, qui est guérisseuse.

Cathy, drôle de personnage, major de la gendarmerie va mener l’enquête, afin de découvrir qui est cet homme  tué dans la camionnette, et cette femme brûlée retrouvée non loin.

L’histoire va graviter autour de plusieurs personnages, le thème est original, et bien traité. L’écriture est agréable. Le lecteur est happé par l’histoire et a envie de découvrir la suite , qui est Flora ou Florian ? et pourquoi ce changement d’identité ? Si vous jetez un coup d’oeil sur la formation de l’auteur, vous pouvez supposer que les scènes sont décrites avec minutie au moins tout ce qui a un rapport avec le corps humain.

 

A propos de l’auteur 

Dorothée Lizion est née en 1973 dans l’Orne. Amatrice de cinéma, romans à suspense, polars, elle s’imagine scénariste, metteur en scène ou conceptrice d’effets spéciaux… Finalement, elle choisit l’étiopathie pour son autre passion qui est l’anatomie du corps humain.
Après 6 ans d’études à la faculté de Paris, elle ouvre son cabinet à Falaise (14) et achève un doctorat en 2000.
Parallèlement, elle donne des cours de clinique vasculaire à Rennes, organise des stages de dissection, et s’intéresse aux sciences légales, à la criminologie, ainsi qu’à l’histoire de la médecine.
L’attrait permanent pour l’étude du corps humain et le roman noir conduit irrémédiablement Dorothée à la réalisation. Un scénario se profile, elle cède au désir de l’écrire…
A son actif, 4 thrillers et de nombreux prix littéraires.

Ce livre lu depuis un mois, n’avait pas été chroniqué. Il sera donc dans le challenge du Polar organisé par Sharon :

 

Code 93 de Olivier Norek

 

 

Code 93

Olivier Norek

Editions Pocket -2014

ISBN :9782266249157

 

 

 

Je viens de finir ce thriller, j’ai aimé retrouver Victor Coste, rencontré dans une lecture précédente dans «  Surtensions ».

L’équipe du capitaine Coste est lancée sur une drôle d’affaire ; un mort « vivant » sur la table d’autopsie, et un corps carbonisé. Voilà de quoi tenir en haleine le lecteur pendant quelques pages avant de découvrir l’auteur ou les auteurs de ces faits.

Coste reçoit des lettres anonymes évoquant le fameux Code 93…Lettres qui vont l’entraîner sur des chemins un peu plus personnels…L’auteur est policier dans le 93. Code 93 est son premier roman. La réalité dépasse parfois la fiction. Le lecteur est complètement immergé dans l’action. L’équipe de Coste est soudée, et parfois ce flic ne mâche pas ses mots.

Les personnages décrits sont des personnalités variées et crédibles, on peut les apprécier ou non, en tout cas, elles ne laissent pas indifférentes.

Un livre qui incite à ouvrir les yeux sur le monde qui nous entoure.

Participation au Challenge proposé par Sharon

 

 

 

Ce qui se dit la nuit de Elsa Roch

Amaury Marsac, commissaire du 36, doit se mettre au vert. Il rejoint donc sa terre natale , le Berry, terre de brume et de traditions. Nous allons suivre cet homme tout au long d’une semaine. Il a besoin de repos, il se traîne dans cette vie parisienne, et il est pourchassé par ses démons. Alors, là dans sa terre natale, il va pouvoir se ressourcer, retrouver son amour de jeunesse, Elsa et sa sœur Manon.

Lors de son arrivée, il apprend qu’un drame vient de se produire, Marianne a été tuée. Marianne, celle qui a tant veillé sur lui, pour qui il éprouve une tendresse sans faille. Que s’est-il passé ? il va alors se joindre à l’enquête, son intrusion n’est pas la bienvenue dans l’équipe en charge de l’affaire. Marianne, la sorcière , qui connait tout sur les plantes, qui a osé porter la main sur elle. Dans ce petit village, tout se sait, chacun a sa version des faits.

Des incidents inhabituels se produisent , on crie à la malédiction.

Elsa Roch nous conte une terre pleine de poésie, avec ses habitants au grand cœur , des hommes et des femmes vivent avec leurs coutumes, avec leurs traditions ancestrales. Et parmi ceux-là, cette Marianne, sorcière qui a été assassinée, mais même les sorcières peuvent avoir une fin tragique.

J’ai pris du plaisir à lire ce roman policier, et je le recommande à ceux qui aiment les « polars » sans trop de violence, disons plutôt « soft ».

titre : Ce qui se dit la nuit 

Auteur : Elsa Roch

Editeur : Calman Levy – 2017

ISBN :9782702160923

Existe en format numérique.

 

Elsa Roch écrit depuis son enfance, de la poésie d’abord. À l’adolescence, une rencontre change sa vie, celle de Salomé, 3 ans, une petite fille autiste dont elle s’occupe pendant tout son temps libre. C’est ainsi que naît sa première vocation, et qu’elle devient psy, avec pour spécialisation les troubles autistiques, ceux de l’adolescence, et les addictions. Parallèlement elle écrit toujours, mais se sent à l’étroit désormais en poésie, car elle veut explorer une à une les failles de l’être humain, différemment… La découverte de Lehane, James Lee Burke, Fred Vargas… est un déclic. Désormais elle écrira des polars. « Ce monde est le mien. Il concentre tout. La vie, l’amour, la mort ». Elle vit près de Grenoble.

 

 

Tout en écrivant son livre, elle a écouté Philippe Léotard en boucle.

 

J’ai oublié de préciser que ce livre participait aussi au challenge de Sharon logopolarssharon1:

logopolarssharon2

La femme secrète de Anna Ekberg

Un  titre interrogateur, la femme secrète, qui est -elle ?

Louise et Joachim vivent sur une petite île du Danemark. Ils ont une vie paisible, elle tient un café et lui est écrivain. Un jour, un homme Edmund vient perturber leur quotidien, en clamant que cette femme était la sienne et qu’elle s’appelait Hélène.

Louise/ Hélène ne se souvient pas de cet homme, elle n’a aucun souvenir. Que lui est-il donc arrivé ? A quoi est due son amnésie ? Elle part donc avec Edmund.

Joachim reste seul, désemparé. Il va entreprendre des recherches sur l’identité de cette « Louise ». Hélène apprend qu’elle est maman de deux enfants qu’elle aurait abandonnés. Mais pourquoi ? Peu à peu elle reprend le contrôle de sa vie, et part aussi à la recherche de sa véritable identité. Cela ne se fera pas sans embûches, car il y a beaucoup de secrets qui n’ont pas besoin d’être dévoilés.

J’ai aimé cette quête d’identité. L’auteur sait nous captiver par une écriture fluide. L’auteur suit un cheminement, elle donne des indices peu à peu.  L’auteur nous offre un beau portrait de femme à la dérive en quête de vérité.

Je ne vous en dirai pas plus pour ne rien dévoiler à la trame de ce livre.

Juste que  Anna Ekberg est le pseudonyme sous lequel écrivent Anders Rønnow Klarlund et Jacob Weinreich. 

Anders Rønnow est né en 1971 à Copenhague au Danemark. Il a précédemment travaillé comme cinéaste et scénariste. En 2009 il fait ses débuts de romancier.

Jacob Weinreich est né en 1972 à Hasle au Danemark. Il vit à Copenhague, avec sa femme et ses trois enfants. Il a écrit plus de 25 livres pour enfants et adolescents , des scénarios de films, des drames pour la radio des podcasts et des romans.
Ils ont déjà écrit ensemble sous le pseudonyme A.J.Kasinski, « Le dernier homme bon » et « Le sommeil et la mort » tous deux aus Éditions Lattès, également disponible en format poche.

Je remercie NetGalley et les éditions Le Cherche Midi pour cet envoi.

 

Je l’ai lu en format numérique.

La femme secrète-Anna Eckberg – Traducteur Hélène Guillemard – Editions Le Cherche Midi -ISBN : 2749153948 – Mai 2017

 

Synopsis:

Et si vous aviez l’occasion de devenir quelqu’un d’autre ?

Louise Andersen, la quarantaine, vit dans un petit village retiré sur l’île de Bornholm, au Danemark. Elle partage l’existence d’un écrivain, Joachim, de dix ans son aîné. Leur vie, sans histoires, est routinière. Jusqu’au jour où un homme, Edmund, arrive sur l’île et reconnaît Louise : c’est sa femme, Hélène, disparue sans laisser de traces trois ans plus tôt. Il en est convaincu. Et tout porte à croire qu’il a raison. Louise, stupéfaite par cette confusion, va essayer d’en savoir plus sur Hélène, dont la vie semble avoir été beaucoup plus mystérieuse et exaltante que la sienne. Mais si se mettre ainsi dans la peau d’une autre femme a quelque chose d’enivrant, on peut aussi y perdre la raison… voire bien plus.

En dire davantage serait criminel. L’intrigue magistrale mise en place par Anna Ekberg dans ce premier roman qui fera date déjoue en effet toutes les attentes et les suppositions du lecteur, au rythme de rebondissements incessants. Au-delà du suspense, à couper le souffle, elle nous livre un magnifique portrait de femme en perte de repères. Si vous avez déjà rêvé de changer de vie, ce livre est fait pour vous.

La prunelle de ses yeux de Ingrid Desjours

J’ai découvert avec ce livre l’écriture d’ Ingrid Desjours, je ne connaissais pas du tout cet auteur.

Un homme, Gabriel souffre de cécité de conversion, suite à un choc psychologique, il  est devenu aveugle. Le choc fut la mort de son unique fils, mort inexpliquée . Victor était dans une école d’élites. Il voulait dénoncer les pratiques de celle-ci. Il souhaite retrouver ceux qui lui ont donné la mort. Il va partir en quête, tout d’abord d’une jeune fille, Maya, amie de son fils.

Maya est partie en Irlande, certains la croient morte, mais Gabriel va la retrouver.

« Il est aveugle. Elle est ses yeux. Elle pense le guider vers la lumière. Il va l’entraîner dans ses ténèbres. »

L’histoire oscille avec des faits se passant en 2003 et 2016. Une polyphonie , suivant les années se succède.

je ne vais pas dévoiler la suite de l’histoire.

La plume d’Ingrid Desjours nous entraîne dans les méandres de l âme humaine.

A ce sujet, elle nous rappelle l’expérience de  Milgram, expérience de psychologie sociale très connue. En effet, ce roman montre de quelle manière, sous l’autorité d’un meneur, un tiers peut exécuter des horreurs. Si cette expérience est critiquable sur certains points, elle a pour but de comprendre les mécanismes de la soumission.

Ce thriller captivant parvient à nous faire comprendre le drame  vécu  par Gabriel . On ne parle pas d’un policier qui enquête mais d’un père qui souffre et veut savoir.

Thriller psychologique très fort et intense que je recommande vivement.

La prunelle de ses yeux – Ingrid Desjours – Robert Laffont – Collection La Bête Noire –  Pages : 320 –

ISBN : 978-2221145968 – Prix : 20,00 € – octobre 2016

Je l’ai lu en livre numérique, emprunté sur la Boite Numérique.

Je retiendrai une musique dans le livre et un poète Libanais.

Je continue le challenge de Sharon

Kaboul express de Cédric Bannel

Je remercie NetGalley et  les Editions Robert Laffont d’avoir accepté ma sollicitation.

« Kaboul Express est le nom donné au réseau afghan de DAECH qui permet à l’Etat islamique d’importer en Syrie et en Irak des combattants expérimentés en provenance du Khorasan, territoire comportant notamment l’Afghanistan et les zones tribales du Pakistan. »

L’univers de Cédric Bannel ,je le connais, j’ai  déjà lu « l’homme de Kaboul » et » B.A.A.D ». C’est avec plaisir que j’ai retrouvé Oussama Kandar, chef de la Crim à Kaboul et Nicole Laguna, commissaire parisienne de la DGSI.

Lors d’une enquête, Oussama Kandar découvre sur une scène de crime, un plan de Paris, ainsi que plusieurs papiers,  d’une langue inconnue se présentant comme des signes écrits à l’envers. Il va alors envoyer tout cela à Nicole afin qu’elle fasse faire une expertise.

Une enquête à grande vitesse se déploie, le temps est compté. Les papiers sont décryptés, il s’agit de calculs arithmétiques, à la manière de Léonard de Vinci. Quelle personne est capable de formuler de tels calculs? L’enquête est lancée, en Afghanistan et ailleurs, dans toute l’Europe afin de stopper des kamikases,qui veulent atteindre Paris, et mettre leur plan à exécution. L’auteur de ces écrits est un jeune surdoué, Zwak, qui n’a qu’une ambition, se venger.  Ce jeune , est un jeune autiste, qui semble dénué d’émotions. Les occidentaux ont tué son père et son grand-père, un 2 mai. Alors, lui , exécutera son plan diabolique ce jour.

Cedric Bannel connait bien l’Afghanistan. Il nous apporte des notions de compréhension , face à ce pays où les hommes ont peur d’être assassinés par les bombes de la coalition, les djihadistes, ou par les combattants étrangers.

J’ai passé un bon moment de lecture avec cette fiction, pour comprendre un peu plus ce pays où les enjeux se jouent chaque jour. Où le peuple pour survivre, est prêt à tout, vendre de la drogue, ou même tué, pour un semblant de vie normale.

Kaboul Express – Cedric Bannel – Editions Laffont – collection : La Bête Noire- Mars 2017 –

Je l’ai lu en version numérique.

Je continue le challenge proposé par Sharon