Ubac de Elisa Vix

Estelle a enfin trouvé le bonheur dans cette petite station de Val Plaisir en Savoie. Elle a déniché un emploi dans une pharmacie, et rencontré l’âme sœur avec qui elle ne tarde pas à se marier. Lilas naitra peu de temps après. Jérémy et Estelle file le parfait bonheur. Estelle a quitté son emploi, et aide Jeremy au bowling. Le bonheur est parfait.

L’arrivée de Nadia, sœur jumelle de Jeremy ne va pas tarder à perturber ce cocon familial. Estelle n’avait jamais entendu parler de Nadia, ni de leurs parents. Estelle se sent mal à l’aise.

Cette Nadia ne semble pas sympathique, ni chaleureuse auprès de sa nièce. Une seule personne l’intéresse son frère.

Un huis-clos où le malaise règne. La tension monte au fur et à mesure. L’auteur maîtrise parfaitement les rouages du thriller psychologique.

L’Ubac du titre évoqué ici le versant moins ensoleillé d’une montagne alpine, ce qui fait référence à la part sombre d’un individu. C’est le cas dans cette histoire vénéneuse qui insiste sur le coté pervers et troublant de la gémellité,

J’ai aimé cette histoire courte, j’ai trouvé la fin un peu trop rapide.

Elisa Vix – Ubac

Éditeur : Editions du Rouergue (06/01/2016)
ISBN : 2812609915

_________________________________________

Quatrième de couverture :

Cette saison-là, les loups sont revenus dans la vallée. Et Nadia est arrivée. Nadia dont Estelle n’avait jamais entendu parler. La sœur jumelle de son mari pourtant. Après quatre années passées à New York, elle s’est installée dans le chalet de l’ubac, chez les jeunes époux. Là où ils ont fait leur nid voici quelques mois à peine, juste après leur mariage. Mais avec la présence de Nadia, quelque chose a changé. Estelle a commencé à avoir peur. Peur pour son bébé. Sa petite Lilas si fragile. Si essentielle.Avec un art consommé du suspense, Elisa Vix signe un texte glaçant dans le décor impérieux des Alpes hivernales. Le temps d’une saison de neige, tout peut basculer, dans plus d’une vie..

Ce livre participe aussi au challenge de Sharon

 

 

 

Publicités

Le mois du polar 2019

50813502_2553842061508837_394299863451303936_o

Tout en continuant le challenge polar, comme l’an passé, j’inclurai mes lectures polar du mois de février.

J’ai quelques critiques polar en retard, si vous aussi vous souhaitez participer ou si vous cherchez des idées « polar « . Cliquez sur la photo.

couv natt5ok

Corps rouge dans le Vercors de Jérôme Sublon

Un crime atroce vient de se produire dans un village de montagne isolé. Le patron d’une scierie a eu une drôle de fin, il est retrouvé « scié  » dans sa propre entreprise. Anthelme Delmar  est un notable de la région, buveur, chasseur, qui parle beaucoup. mais qui pouvait lui en vouloir autant pour l’assassiner? Il avait rendez-vous ce dimanche matin avec un fournisseur et ami, Simon Campan. Celui-ci nie avoir rencontré Anthelme Delmar, ce jour-là.

Aglaé Boulu est chargée de l’enquête, envoyée par son patron de Grenoble. Elle va être secondée par le capitaine Beaucourt, qui n’a jamais été confronté à pareille atrocité. Francesco Falcone policier aussi arrive de Corse, il était lié à Aglaé, quelques années plus tôt.Aglaë va devoir lutter sur deux fronts, ses sentiments et l’enquête.  Les gens d’ici sont des taiseux, ce qui ne facilite pas les choses.  Des faits du passé semblent remonter à la surface, mais de là à tuer ?

Une enquête difficile où le lecteur appréciera les descriptions minutieuses de l’environnement, où le dénouement sera surprenant.

CORPS ROUGE DANS LE VERCORS – Jérôme Sublon – Éditions du Caïman – 335 p. novembre 2018

Participe au challenge :

La disparition de Simon Weber de Denis Brillet

Une couverture attirante qui suscite des questions.

Qui est Simon Weber ? C’est un petit garçon de deux ans et demi . Ses parents parisiens ont décidé d’aller passer des vacances en Vendée. Ils quittent leur domicile le matin, s’arrêtent sur une aire d’autoroute pour le déjeuner du midi. Les deux enfants, Margot et Simon se rendent aux toilettes. Margot revient seule, où est Simon ? Les parents cherchent, appellent mais sans résultat. La disparition est bien réelle, de nombreuses recherches restent vaines. Nous sommes en juillet 1987.

Le roman se poursuit avec une avancée dans le temps, nous sommes en 2015. De jeunes trentenaires, Alexia et Vincent ont quitté la région parisienne pour la Normandie. Ils ont chacun leur travail. Les parents de Vincent se sont établis dans la région depuis quelques années.

Vincent a un frère jumeau, qui vit en Irlande avec sa femme et sa famille. Il vient rejoindre la famille pour fêter leur anniversaire.  Les parents de Vincent, Florence et Sacha, ainsi que Marcus (frère d’Alexia) sont aussi conviés à cette fête.L’ambiance est au rendez-vous, seule Florence ne semble pas à l’aise. Elle se réfugie dans la cuisine. Elle est sous l’emprise de l’alcool, une addiction vieille de quelques années, ainsi qu’une dépression toujours présente. Sacha décide de partir avec Florence. Quelques heures plus tard, Florence est hospitalisée.

Denis Brillet tient le lecteur en haleine. Il décrit intimement chaque personnage de la fiction. Tout au long du livre, il y a le moment présent et le passé qui s’enchevêtrent. Des questions fusent dans notre tête de lecteur.

J’avais trouvé la solution avant la fin du livre, ce fut  un bon moment de lecture.

La disparition de Simon Weber – Editions des Falaises – (6 juillet 2018) – ISBN-13: 978-2848113784

Participation au challenge Polar :

Le beau mystère de Louise Penny

Je continue mon voyage au Québec. Le lieu se situe aussi en pleine forêt, tranquille. On y accède aussi par bateau. Voilà vous êtes arrivés au monastère de Saint-Gilbert entre- les-Loups, douze moines « Gilbertins  » vivent. un ordre religieux fondé en 1130 en Angleterre par saint Gilbert de Sempringham, qui fut pourchassé quelques décennies plus tard par Rome et la couronne d’Angleterre et ne dut son salut qu’à sa fuite vers le Nouveau Monde.

Vingt-quatre moines ont fait vœu de silence, et vivent là reclus. Leur existence est rythmée par leurs tâches quotidiennes, les prières et les chants grégoriens.Nous serions prêts à renoncer à tout pour la musique. » « Le chant grégorien n’est pas seulement de la musique ou seulement une prière. C’est les deux à la fois. La parole de Dieu chantée avec la voix de dieu. Nous donnerions notre vie pour ça. » leurs voix magnifiques portent à l’extase et c’est là l’un des critères essentiels de leur admission dans le monastère.

C’est donc la stupeur qui règne lors de la découverte du corps sans vie de Frère Mathieu , pourquoi cette mort ? Il avait fait découvrir au monde entier par un CD    les voix des moines. Le commissaire Gamache et son adjoint viendront résoudre cette énigme.

Louise Penny nous fait pénétrer dans la vie de ses moines avec leurs pensées, mais aussi elle s’intéresse vivement  à nos deux enquêteurs qui auront à faire face à leurs propres démons.

J’ai voulu en savoir plus sur cette communauté et ses chants.

Les Chants Grégoriens au Monastère de Saint-Benoît-du-Lac

Avec cette lecture, je participe au Challenge Polars

 

Nätt de Ragnar Jönasson

Êtes-vous prêts à vous envoler vers un pays froid, aujourd’hui ce sera l’Islande.

Ce livre est le troisième d’une série, c’est dommage de ne pas l’avoir vu écrit sur la quatrième de couverture. Il se lit bien quand même.

En hiver, le village de Siglufjördur, situé presque sur le cercle polaire, est quasiment coupé du monde. Une vie paisible est installée dans ce petit et ancien  village de pêcheurs, jusqu’à ce qu’un étudiant découvre le corps d’un homme mort. L’homme travaillait dans un chantier de nouveau tunnel qui relie la ville à l’extérieur.

Cet homme, Elias a un passé tumultueux, mais qui l’a donc assassiné ?

Violences physiques et morales sont au cœur du drame. Les policiers ont aussi leurs propres traumatismes. Et cette jeune journaliste qui va et vient, et veut être au cœur de l’enquête.

C’est la vie de ces personnages que l’on découvre, tous ont l’air d’avoir une vie un peu compliquée.

Quand à la victime, elle n’est pas épargnée. Elle cachait bien des secrets, ainsi que des millions de couronnes islandaises, et aussi une enfance brisée.

L’auteur entraîne le lecteur dans une sombre et complexe histoire.

J’ai aimé les chapitres courts qui donne un ensemble bien rythmé. J’ai apprécié l’atmosphère qui se dégage de la situation de ce polar. Une atmosphère lourde rendue plus oppressante par l’éruption du volcan. La lave envahit tout.

NattRagnar JonassonEditions de la Martinière (08/03/2018) -ISBN : 2732480487

Quatrième de couverture:

En Islande, les fjords et les volcans dissimulent des secrets macabres. Une seule règle : ne pas se fier aux apparences.

C’est l’été à Siglufjördur. Le climat de ce village du nord de l’Islande est si rude que le jeune policier Ari Thór voit arriver avec soulagement cette saison où le soleil brille à toute heure du jour et de la nuit. Mais le répit est de courte durée. Un homme battu à mort est découvert sur les bords d’un fjord tranquille. Une jeune journaliste vient fouiner d’un peu trop près. Que cherche-t-elle à découvrir ? Ou à étouffer ?
Surtout, l’éruption spectaculaire de l’Eyjafjallajökull recouvre peu à peu toute l’Islande d’un épais nuage de cendres. Cette étrange  » nuit  » – nátt, en islandais – fait remonter les secrets les plus enfouis. Personne ne sera épargné. Pas même Ari Thór, qui doit pourtant boucler son enquête au plus vite, s’il veut éviter de nouveaux crimes.

Les deux premiers livres ;

Snjór, pour «la neige» et Mork pour le second volume («forêt», «limite»)-

 

 

 

 

Maudite de Denis Zott

maudite-denis-zott

Nous sommes à Marseille dans la Cité des Mimosa, où vivent Tony et Luce. Tony ne vit que pour « l »Ohème « , rien ne compte plus que son équipe, et surtout pas Luce que tous ses copains envient.

Luce n’est pas née sous la bonne étoile. Elle fut abandonnée, maltraitée, violée par son père adoptif. Tony Beretta ne lui fait pas plus de cadeau, leader, violent. Il se croit intouchable.

Denis Zott nous entraîne dans une descente aux enfers. Le récit est brutal. Une plongée vertigineuse dans Marseille fanatique , dans le monde des pourris, et au milieu de tout cela, la Maudite, la petite Luce de 16 ans , enceinte de jumeaux. Elle encaisse tout, et essaie malgré tout de rester debout. Son ange veille sur elle. Même quand elle s’enfuie avec l’argent et la drogue de Tony . On ne s’ennuie pas lors de cette lecture, les péripéties se suivent entre petits dealers et flics pas toujours honnêtes.

Les chapitres sont courts et donnent un rythme effréné.

C’est violent, c’est noir..

Maudite- Denis Zott – Éditeur – Hugo – Date de parution – 07/06/2018 – ISBN –978-2755637700