226 bébés de Flore Vesco

226 bébés : Flore Vesco

Illustrateur ; Stéphane Nicollet

Éditeur : Didier Jeunesse (25/09/2019)

ISBN: 9782278091843

Roman jeunesse; à partir de 8 ans

 À 76 ans, Chrysostome, dit Bert, fraîchement retraité, coule des jours heureux dans sa maisonnette. Jusqu’au jour où son jardin, situé au-dessus d’un trafic aérien de cigognes, se retrouve envahi par… 226 bébés ! Adieu, calme et tranquillité. Or Bert ne compte pas se laisser enquiquiner par une tripotée de geignards. Ni une ni deux, il les installe dans une charrette et commence son périple. De village en bourgade, tous les moyens sont bons pour refourguer la marmaille : vente à la criée sur les marchés, adoptions par des princesses esseulées… Moins 1 bébé, moins 10 bébés, moins 20 bébés… Ouf ! Moins 225 bébés ! Au bout du compte, le vieillard solitaire et bougon se laissera-t-il attendrir ?

_________________________________________________________

Bert pensait avoir trouvé la tranquillité, il allait pouvoir vivre sereinement sa retraite dans une jolie petite maison. Mais il ne savait pas que sa maison se trouvait juste au-dessus d’un couloir aérien de passage de cigognes. Il a la surprise de découvrir, un, deux, trois ….226 bébés tombés du ciel. Mais que va -t’il faire de tous ces bébés?

Pas question de sacrifier sa vie, avec tous ces bébés, il les entasse dans une brouette, et s’en va par les chemins. Il est bien décidé de s’en débarrasser.

la plume de Flore Vesco est très drôle, de nombreux jeux de mots parsèment le livre. J’ai aimé retrouver les clins d’œil aux  contes revisités, tels que Raiponce, Barbe Bleue, le loup .

On ne s’ennuie pas du tout.

Il s’agit ici d’un roman feuilleton des Incorruptibles, concept qui intègre des élèves de primaires dans le processus créatif d’un auteur.

logorl2019

 

 

 

La vie rêvée de Chloé Chevalier de Céline de Rosa

Merci à NetGalley et à Butterfly Éditions pour ce partenariat.

Une belle découverte que ce livre, ce livre s’adresse aux enfants à partir de 8 ans.

Qui est Chloé ? C’est une petite fille de dix ans qui vit à Paris avec ses parents et son petit frère. Elle consigne tous ses faits et gestes dans un journal. Ses parents ont décidé de prendre une année sabbatique, de quitter la France et de partir en Australie. Chloé étudiera par correspondance, et en sera scolarisée aussi dans le pays d’Oz. Chloé est en avance pour son âge, elle n’a pas d’ami.  Elle aime par dessus tout lire des documentaires, en ce moment elle est fascinée par l’Egypte ou encore les 7 tomes tomes de Harry Potter.

En route pour l’Australie, nous suivons toute sa vie, grâce à son journal intime, à qui elle se livre chaque jour. Chloé nous dévoile les coutumes de ce pays, ainsi que les sports.

Le style de l’auteur est accessible à tous les enfants. Un lexique est proposé à la fin du livre avec toutes les explications des mots. De jolies illustrations parsèment le livre. D’autres voyages sont prévus avec Chloé, quelle sera la prochaine destination ?

Je vous recommande vivement l’achat du livre broché, même pour les enfants rebutés par la lecture, ils auront le plaisir de découvrir un pays, avec de jolies illustrations, et l’histoire originale d’une petite fille.

La vie rêvée de Chloé Chevalier – Céline de Rosa – Editions Butterfly – ISBN : 2376521785 – parution : (29/04/2019)

 

Nils & Zéna de Sylvie Deshors

Ce livre se présente comme un manga, même dimension. Il fait partie d’une nouvelle collection, Pépix Noir, chez Sarbacane. définie en trois mots : action, mystère et enquête ; une nouvelle collection inaugurée par la trilogie de Sylvie Deshors.

Apolline Delporte est l’illustratrice de cette série. Des illustrations en noir et blanc, qui rappellent celles des mangas. La série Nils & Zéna s’adresse aux lecteurs dès 10 ans. 

Des sujets de société sont abordés subtilement dans chaque tome, dans le premier, la contrebande est mise en avant. Chaque tome comporte une intrigue et son suspens.

J’ai aimé le style de l’auteur qui donne des descriptions simples, qui n’alourdit pas le texte et qui plante  le décor de l’histoire.

Du côté des personnages, Nils est  geek , il ne cherche qu’à aider et protéger Zéna.

Zéna agit toujours seule, elle ne se préoccupe pas des conséquences de ces actes . Ce sont deux jeunes qui aiment se retrouver dans un lieu commun, leur cabane perchée. Kraï, le corbeau de Zéna est toujours avec eux, et se manifeste toujours à sa façon. La première affaire surgit quand les deux adolescents vont découvrir par hasard des cartons de vêtements de marque ce qui va les plonger dans un engrenage dangereux.

D’un autre côté, il y a l’homme au cigare, et plus loin dans l’histoire apparait le commandeur. On n’apprendra pas grand chose de cet homme, il faudra lire le deuxième tome pour en savoir plus.

Un roman noir pour frissonner dès 10 ans, je vous le recommande.

Nils&Zéna – editions Sarbacane – Sylvie Deshors – ISBN : 2848659599

Participation au challenge ;

Sauvages de Nathalie Bernard

Nathalie Bernard nous entraîne de nouveau au Québec. Nous sommes en pleine forêt , où des pensionnats  autochtones sont installés. Dans ceux-ci, des milliers d’enfants ont été » enlevés » à leur famille, pour qu’ils oublient leurs racines, leur culture. Ils deviennent des numéros. Ils apprennent de force le français, et ne doivent surtout pas parler dans leur langue maternelle.

Ces enfants essaient de survivre dans le froid des hivers canadiens. Ils sont sous l’autorité de trois religieuses et d’un prêtre. Parmi ces enfants, il y a le numéro 5, alias Jonas, qui va bientôt avoir 16 ans.Nous allons suivre avec lui ses derniers jours dans ce lieu , avant  » sa libération « . Il va apprendre à connaître numéro 42, alias Gabriel,  qui jusqu’à maintenant il avait ignoré comme tous les autres. Se retrancher dans la solitude était sa façon de vivre ici, dans ces lieux effroyables.

Les enfants endurent de pires sévices. Jonas et Gabriel sortent et travaillent sous les ordres de Samson. Ils se retrouvent un peu chaque jour dans une semi-liberté. Mais le soir, ils retournent dans ce lieu immonde,  où la peur règne.

Des événements inattendus vont contraindre ces deux enfants à fuir, à reprendre leur liberté. Une course effrénée contre les éléments humains se produit. J’ai été happée par l’histoire, cette course dans des milieux hostiles est sans limite. Jonas et Gabriel s’allient contre les hommes qui veulent les rattraper.

Le roman finit dans un souffle rédempteur qui apaise en même temps qu’il rend justice  à ces enfants et adolescents qui ont enduré de telles souffrances.

Ces pensionnats ont duré jusqu’en 1990.

L’écriture de Nathalie Bernard est poétique. le suspense est parfois entrecoupé par les souvenirs de Jonas. Ceux-là se distinguent par une écriture différente, en italique, une ode à la liberté et à l’issue incertaine jusqu’aux dernières pages.

Sauvages – Nathalie Bernard -Editions Thierry Magnier – isbn : 9781035201852- thriller historique pour Youngs adults –

Quatrième de couverture :

Jonas vient d’avoir 16 ans, ce qui signifie qu’il n’a plus que deux mois à tenir avant de retrouver sa liberté.
Deux mois, soixante jours, mille quatre cent quarante heures.
D’ici là, surtout, ne pas craquer. Continuer à être exactement ce qu’ils lui demandent d’être. Un simple numéro, obéissant, productif et discipliné.
En un mot, leur faire croire qu’ils sont parvenus à accomplir leur mission : tuer l’indien dans l’enfant qu’il était en arrivant dans ce lieu de malheur, six années plus tôt.

________________________________________________

 

Une mise à nue des pratiques des Canadiens, vis à vis de ces peuples autochtones (les Premières Nations, les Inuits et les Métis). Vous trouverez ici, un article sur ce génocide .

Ce livre participe au challenge:

Anna, journal d’un cygne de Sandrine Beau

51VQAXbfAqL._SX195_

Sandrine Beau nous entraine dans le monde de la danse, elle s’est inspirée de la vie de Anna Pavlova pour écrire cette série.

Je découvre la vie de cette petite fille qui n’avait qu’un rêve, danser. Elle danse toute la journée, elle danse pour oublier sa dure condition de vie.

J’ai d’abord dansé pour lutter contre le froid, pour me réchauffer. Dans notre petite chambre sous les toits, il faisait très souvent glacial. Les hivers sont longs en Russie ..

Anna Pavlova se confie à son journal. Le hasard, la destinée a voulu que sa maman, couturière fut choisie pour remplacer les couturières grippées du théâtre Marinski. Avec cet argent , elle offre une place à Anna,  pour aller voir  le ballet « La Belle au Bois Dormant « . Anna pourra aussi se présenter pour la sélection des futures danseuses et entrer à l’ École impériale  de ballet de Saint-Peterbourg.

Je vous laisse découvrir ces moments de joie, de persévérance pour un jour devenir une grande danseuse.

A la fin du livre, quelques pages sont consacrées à la vie d’Anna Pavlova.

Tous les enfants attirés par la danse seront ravis de lire ou de se faire lire la vie de cette petite fille devenue la grande danseuse, Anna Pavlova.

Je vais envoyer ce livre à ma petite fille, elle se le fera lire par sa maman.

Je remercie l’Opération Masse Critique de  Babelio et les éditions Playbac pour l’envoi de ce livre.

Anna, journal d’un cygne – Sandrine Beau – illustrations Cati Baur – Éditions PlayBac – 04/04/2018- ISBN : 2809661901

 

_____________________________________

Quatrième de couverture :

« Cher journal, J’ai pris la décision de te raconter ma vie parce qu’elle va prendre un tournant incroyable et complètement fou. Je m’appelle Anna Pavlova, j’ai dix ans et, dans deux jours, j’entrerai à la prestigieuse École Impériale de Ballet de Saint-Pétersbourg. »

Dans cette nouvelle série, Anna confie tout à son journal ! Sa passion pour la danse, les leçons avec Mme Korsakov, la préparation de l’examen d’entrée… et ses premiers pas à l’école de ballet.
À travers ce récit historique, c’est la vie de la grande héroïne Anna Pavlova qui est racontée. Reconnue comme la plus grande ballerine de tous les temps et illustre interprète de la Mort du Cygne.
En bonus : un joli marque-page en forme de chausson et une double-page documentaire, sur la vraie Anna Pavlova.

N’oublions pas que nous sommes dans la période de l’ Avent ;

Calendrier de l’Avent

La belle sauvage de Philipp Pullman

61ubP7BS0QL._SX210_

Surprenant cet auteur, Philipp Pullman reprend l’histoire de Lyra.Certains l’ont peut-être rencontrée, comme moi dans la Croisée des Mondes.

Nous allons nous intéresser à Malcom, petit garçon de 11 ans , qui aide ses parents dans leur auberge. Il est très attiré par un bébé, qui vient d’arriver chez les sœurs. Ce bébé est Lyra,  Nous la retrouvons donc avec son daemon, nommé Pan.Elle a six mois et est très convoitée. la petite Lyra et son daemon Pan semblent menacés par le CDC, le Conseil de Discipline Consistorial.

Malcom s’attache à ce bébé, et lorsque les inondations viendront, il emmènera Lyra et la jeune Alice, intelligente, mais parfois revêche, dans sa barque , La Belle Sauvage. Il vaincra de nombreux obstacles. La liberté ne vaut elle pas tous les déluges et toutes les épreuves du monde ?

Philipp  Pullman fait souvent référence à la mythologie biblique, il s’inspire aussi allègrement des contes et légendes propres à Albion. Ce livre développe efficacement l’Angleterre dans laquelle grandira Lyra, un pays marqué par l’obscurantisme et dominé par une Eglise intransigeante. Les thèmes forts de Pullman sont là. L’écriture est fluide, les descriptions ne sont pas très longues, ce qui nous permet d’intégrer tout de suite cet univers.

La première partie met du temps à se mettre en place, et la seconde est peut-être un peu trop courte. Vivement que la suite arrive ..

Je classe cet opus en Young Adult . Il s’adresse aussi bien aux ado qu’aux adultes.

La Belle Sauvage – Philipp Pullman – Gallimard Jeunesse. 2017- ISBN : 2075091269 

 

 

Marche à l’étoile de Hélène Montardre

« Si on ne peut changer le passé, on ne peut pas non plus l’ignorer; il aide à comprendre et à vivre le présent  il est un socle sur lequel s’appuyer pour bâtir l’avenir. »

Billy est un jeune homme noir. Il a 15 ans esclave , il vit dans une plantation en Géorgie en 1854. Il vient de perdre celle qui l’a élevé. Avant de mourir, elle lui a révélé qu’elle n’était pas sa grand-mère, mais qu’elle avait connu sa mère. Elle lui a remis une boucle d’oreille, et des bribes de phrases  » France, Durieu  » qui ne semblaient rien lui dire. Il se souviendra. Il va se trouver dans l’obligation de fuir. Une course s’engage, sa tête est mise à prix. Billy sera confronté à la peur. Un seul objectif suivre l’étoile du Nord  jusqu’à atteindre un état où l’esclavage est interdit.

C’est un beau récit de fuite que nous conte là, Hélène Montardre à la fois imaginé et documenté. j’ai appris de nombreuses choses sur l’esclavage américain, sur ce réseau de routes et d’accueil clandestin, qui aidait les esclaves noirs américains. Ce réseau porte le nom de Underground Railroad.

Billy ne découvrira pas ses origines, mais il écrira son histoire. C’est alors que débute la seconde partie du livre, avec Jasper . Son histoire se passe de nos jours, et se mêlera à celle de Billy. Jasper est en quête d’identité, il cherchera et trouvera ses origines. Il habite New York .Elles lui ont demandé du temps et parfois ont risqué de bousculer sa propre vie.

Le lecteur suit l’histoire de l’esclavage avec Billy dans la première partie, et dans la seconde, la vie de Jasper. Comment un jeune homme   avec  une couleur de peau différente  vit-il aujourd’hui ?

L’auteur nous livre ici un récit troublant, qui met en lumière l’importance de connaitre son passé, pour mieux appréhender son avenir.

Je recommande ce livre à tous, adultes et jeunes à partir de 13 ans.

Marche à l’étoile – Hélène Montardre – Rageot – 13/09/2017 – ISBN : 9782700256246