Rien ne t’efface de Michel Bussi

Raud Léovanie, Bouvet Marie, Doignon Antoine Narrateurs

Livre audio – édité par Univers Poche – 2021

Synopsis :

Par amour pour un enfant, que seriez-vous prêt à faire ? Maddi, elle, ira jusqu’au bout… Une intrigue magistrale, un twist virtuose pour le nouveau suspense 100% Bussi. 2010. Maddi est médecin généraliste à Saint-Jean-de-Luz, une vie comblée avec Esteban, son fils de 10 ans. Ce jour d’été là, elle le laisse quelques minutes seul sur la plage. Quand elle revient, Esteban a disparu. 2020. Maddi a refait sa vie, et revient sur cette plage en pèlerinage. Au bord de l’eau, un enfant est là. Même maillot de bain, même taille, même corpulence, même coupe de cheveux. Elle s’approche. Le temps se fige. C’est Esteban, ou son jumeau parfait. Maddi n’a plus qu’une obsession, savoir qui est cet enfant. Il s’appelle Tom, il vit à Murol en Auvergne. Elle prend la décision de s’y installer. Plus Maddi espionne Tom, et plus les ressemblances avec Esteban paraissent inexplicables : mêmes passions, mêmes peurs… même tache de naissance. Jusqu’où sera-t-elle prête à aller pour découvrir la vérité, et sauver son enfant ? Ou ce garçon qui lui ressemble tant. Ce qu’elle ressent profondément, c’est que Tom est en danger. Et qu’elle seule peut le protéger. Sur le thème puissant de la maternité,

Mon avis :

Une écoute que je n’oublierai pas de sitôt, les narrateurs maitrisent bien le sujet, et donnent tout leur savoir faire. le sujet est grave, et les intonations des voix le montrent bien.

Juin 2010 : Esteban, dix ans, disparaît sur la plage de Saint-Jean-de-Luz. Personne n’a rien vu.

Juin 2020 : sa mère, Maddi, a refait sa vie mais la douleur et l’incompréhension sont toujours là. Elle revient en pèlerinage au Pays basque et, sur la même plage, reconnaît Esteban. Ou son jumeau.

Maddi Libéri est anéantie, depuis la disparition de son fils, Esteban, elle ne vit plus. Elle traque, et ce jour-là encore plus que les autres. Aujourd’hui, c’est l’anniversaire d’ Esteban, et là sur cette plage où il a disparu un enfant est là, on dirait Esteban, mais non cela ne peut pas être lui. Pourtant il porte le même short , elle veut en savoir plus. Esteban aurait 20 ans, et ce jeune, Tom va avoir 10 ans.

Le désespoir d’une mère face à une vérité qu’elle n’accepte pas. Esteban ne s’est pas noyé, mais a été enlevé. Maddi Libéri est médecin, elle enquête, elle ira s’installer où habite Tom, elle est sûre que son enfant vit en Tom. Elle s’installe donc en Auvergne. plus elle essaie d’en savoir plus sur Tom, plus le rationnel lui fait défaut, pourtant elle, la scientifique. Se pourrait-il que Tom soit la réincarnation d’ Esteban ?

Bussi nous promène, dans cette Auvergne profonde où les légendes sont ancrées dans la tête des gens, ce lac Pavin, ces grottes de Judas.

Un thriller comme je les aime, où la fin surprend, je ne l’ai pas vue venir. Je me suis attachée aux croyances, à ces petits villages, à la mort qui rôde, à la douleur d’une mère.

Je vous recommande d’écouter ce livre.

Challenge Thrillers et Polars de Sharon (du 12 Juillet 2021 au 11 Juillet 2022) [Lecture N°11 ]

Mes Anges de Géraldine Elschner

Regarde ! Les premiers flocons de l’année dit Ariel tout émerveillé
Sale temps pour les anges gardiens, soupire Anaël

Ces deux anges gardiens surveillent Jean et Jeanne, deux enfants qui ne ratent jamais une bêtise. En se réveillant Jean a vu qu’il neigeait. Leur maman leur a dit :

Dame Hiver secoue son édredon à la fenêtre !
Tant mieux ! Nous allons chasser les flocons !

Les enfants s’en donnent à cœur joie, les anges veillent. Ils ont froids, se réfugient dans la grange, où le renard est tapi. Il part à la poursuite des poulettes, Jeanne le chasse et Jean court après sa sœur, et les deux anges sont aussi de la partie.. puis catastrophe, tout le monde tombe…Le renard parvint à s’échapper sans sa proie.

Une grosse voix s’élève, et crie  » dehors, garnements ! »

Les anges ont perdu leurs ailes, mais des plumes jonchent le sol de la grange, ils vont donc les coller sur leur dos.

La journée se finit, les enfants sont rentrés, la nuit tombe. et les anges veillent de nouveau.

La Madone Sixtine a été peinte par Raphaël entre 1513 et 1514, à la demande du pape Jules II. Elle est actuellement conservée à Dresde en Allemagne. Les œuvres de Raphaël sont expliqués à la fin de l’album.

Un auteur et un illustrateur unissent leurs talents pour transporter le lecteur dans une aventure avant que celui-ci découvre qu’il est entré dans un tableau.

A propos de l’auteur :

Née dans une ville frontalière du Nord, de père allemand et de mère française d’origine belge, Géraldine Elschner a toujours vécu entre plusieurs cultures – d’où peut-être son goût pour l’au-delà des frontières. Durant ses études d’Allemand et de Lettres suivies d’une formation de bibliothécaire option Jeunesse, elle part ainsi pour trois mois en Allemagne… et y vit toujours aujourd’hui. Après avoir traduit de nombreux livres pour enfants, elle s’est mise à écrire ses propres textes dans lesquels Art et Histoire occupent une grande place. Une bonne cinquantaine de titres ont entre-temps été publiés, tant en allemand qu’en français – et traduits dans une vingtaine de langues.

Je propose cet album dans le cadre du défi de lectures,  » le printemps des artistes « crée par Marie-Anne du blog » La Bouche à Oreilles

La commode aux tiroirs de couleurs d’Olivia Ruiz

Je reluque la commode du coin de l’œil. J’aperçois une enveloppe au fond du tiroir rose, je reconnais l’écriture appliquée de ma grand-mère. Et s’il y en avait d’autres ? Je commence à comprendre…A nous deux maintenant, Abuela.Surprends moi. Encore.

Ce sont les mots de la petite fille de Rita lorsqu’elle hérite de cette commode aux couleurs . Ce meuble si souvent convoité, mais interdit. Chaque tiroir renferme un épisode de vie de la grand-mère. Tous les trésors d’une vie y sont rangés méticuleusement.

Rita et ses sœurs commencent leur vie française dans le camp d’Argelès où de nombreux peuples ont transité, avant de prendre des chemins différents. Puis, elles se sont retrouvées dans un immeuble délabré de Narbonne où des gitans, d’autres étrangers y séjournent. Mélanges de langues, de traditions vont s’apprivoiser peu à peu. Tout se dévoile peu à peu, les périodes tragiques comme les moments de bonheur, quand Rita rencontre l’amour de sa vie, Rafael.

Abuela est une femme de caractère, mais surtout éprise de liberté.

Ce roman traite de la question du déracinement et des moyens pour s’habituer à un nouveau pays, où la langue est le premier interlocuteur. Un livre qui fait œuvre de mémoire, mais surtout de liberté.

« Savoir d’où l’on vient pour savoir où l’on va » avait écrit Olivia sur un carnet d’adolescence.

Olivia Ruiz nous offre une saga familiale, ensoleillée, émouvante et parsemée de quelques expressions espagnoles pour pimenter l’ensemble.

Je vais devoir surveiller les prochains écrits de cette auteur.

Olivia Ruiz évoque une musique de film, dont vous avez certainement entendu.

Olivia Ruiz EAN : 978B085DWMVXX
Éditeur JC Lattes (20/05/2020)


L’ombre de ce que nous avons été de Luis Sépulveda

Trois anciens amis se retrouvent un soir à Santiago , plus de trente ans après la lutte contre Pinochet qui les a conduits à mettre leur vie entre parenthèses, voir à s’exiler de nombreuses années. Ils attendent leur chef, le spécialiste, Pedro Nolasco, petit-fils d’un célèbre anarchiste syndicaliste. Ils sont bien décidés à reprendre du service et récupérer ce qui leur revient.

Le Spécialiste tarde, mais il ne viendra pas. Il a succombé Il a reçu sur la tête un vieux tourne-disque lancé lors d’une violente dispute conjugale entre Conceptión García et Coco Aravena.

Le ton est donné, un mélange de burlesque et d’utopie politique, un roman picaresque.

Pourtant, l’histoire du Chili est bien présente dans leurs mémoires, les exactions du gouvernement que les trois compères ont combattu, ne sont pas occultées, mais abordées de manière sobre et pudique. La lecture est facile, les personnages sont attachants et sincères, Une mention spéciale pour le passionné de cinéma à l’imagination débordante.

Un sujet grave est traité avec beaucoup d’humour, de nostalgie mais aussi d’optimisme.

Une lecture que je n’aurai certainement pas faite sans cette participation à ce mois. Merci à Ingannmic et à Goran.

Lu dans le cadre du mois consacré à la littérature latino-américaine.

Nuits de la lecture  » relire le monde « 

Pour enrichir le volet numérique de la programmation des Nuits de la lecture, le ministère de la Culture, en collaboration avec la Bibliothèque nationale de France – Gallica, le service de questions-réponses en ligne Eurêkoi piloté par la Bibliothèque publique d’information et le Centre national du livre, a développé un quiz inédit autour du livre et de la lecture.

L’occasion de tester ses connaissances de manière ludique en naviguant parmi cinq thèmes : « Une traversée de l’histoire et des genres de la BD » à l’occasion de l’Année nationale de la bande dessinée, « La nuit », « La ville », « Littérature et autres arts » et « Autour du monde ».

Apprentis ou experts, deux niveaux sont disponibles pour chaque quiz. Pour apprendre tout en s’amusant, des explications et anecdotes s’afficheront lors du dévoilement des réponses.

Je vous invite à faire les quizz proposés

L’anguille de Valentine Goby

Valentine Goby signe ce roman jeunesse, inspiré de son livre Murène. Murène nous racontait l’histoire d’un jeune homme qui, à la suite d’un accident, avait perdu ses bras. L’Anguille nous raconte l’histoire d’une jeune fille née sans bras.

Camille doit déménager, sa maman a trouvé du travail ailleurs, loin du lieu qui l’a vu naitre. Elle va devoir affronter le regard des autres. Alors qu’ici, tout était simple. Elle va être la bête curieuse que tout le monde ne cesse de regarder.

Mais je ne suis pas handicapée. Je suis différente. On est tous différents, les cheveux, les yeux, la taille, la voix, disons que je suis un peu plus différente.

Elle va faire la connaissance de Halis, qui lui est le souffre-douleur de ses camarades de classe. Halis est obèse, il ne sent pas bien dans sa peau. Camille et Halis vont s’observer, ils seront la cible de moqueries. Finalement ils vont se rapprocher et devenir amis. Ils sont tous les deux passionnés de mangas.

Ils se lancent un défi, participer à un concours,ils vont ainsi réaliser leur premier film, une expérience qui leur permettra de se connaître, d’assumer leurs différences et révéler les trésors qui sont en eux .

M.Vignon avait raison se dit Halis , les yeux posés sur l ‘horizon, quand en janvier il annonçait la venue d’une fille différente, affirmant que ce serait une chance. Camille est une chance. Ma mère avait raison se dit Camille, fixant une île au loin, quand en janvier , elle parlait de cette ville, ce collège inconnu comme une promesse d’aventure. Déménager, c’était une chance.

Valentine Goby exploite de nombreux sujets, la différence, du regard des autres, le handicap mais aussi les préjugés face à l’inconnu.

Une belle leçon d’amitié qui plaira à de nombreux collégiens !

Les buveurs de vent de Franck Bouysse

Quatre ils étaient,un ils formaient, forment et formeront à jamais.

Ils sont frères et sœur, Marc est un passionné de lectures qui se cache pour lire, Matthieu est amoureux de la nature, Mabel est l’ensorcelante et Luc, l’attardé, qui fut déscolarisé . Ils vivent tous dans le Gour Noir. Ils forment une vraie fratrie, face à un père qui a souvent la main lourde et à une mère bigote.

L’avenir est incertain, à moins de travailler pour la centrale électrique, le barrage qui l’alimente ou les carrières que possède Joyce le tyran. Souverain en son royaume, celui-ci a baptisé de son nom toutes les rues de la ville.à la centrale, sous les ordres de Joyce. Il règne sur toute la vallée. Chacun est soumis à cet homme.

Buveurs de vents est un récit qui rend hommage à cette fratrie, unie pour le meilleur et le pire. Ensemble, ils rêvent d’un avenir meilleur. Ils aiment se retrouver au viaduc, où ils se balancent avec une corde attachée et regardent la nature qui les entoure. Ils oublient leur quotidien, la noirceur environnante. Et bientôt un drame va anéantir ce coin de verdure.

Ce drame qui en entraînera un autre, où les hommes se révolteront, même les plus faibles, face au tyran.

L’écriture de Franck Bouysse est détaillée, bien ciselée . Chaque phrase est façonnée. Des références à des grands auteurs parsèment le livre, Stevenson, Jules Verne, London.

Franck Bouysse évoque bien des sujets la fraternité, la soumission, de l’adolescence, de la difficulté de passer à l’âge adulte.L’auteur pose des questions essentielles sur le travail des hommes, sur le devenir des femmes, sur cette nature qui nous entoure.

Il nous emmène dans les tréfonds de la légende du Gour Noir , Franck Bouysse est un incontestable conteur.

Franck Bouysse – Les buveurs de vent – EAN : 9782226452276 – Éditeur :Albin Michel (19/08/2020)
400 pages

Quatrième de couverture ;

ils sont quatre, nés au Gour Noir, cette vallée coupée du monde, perdue au milieu des montagnes. Ils sont quatre, frères et sœur, soudés par un indéfectible lien. Marc d’abord, qui ne cesse de lire en cachette. Mathieu, qui entend penser les arbres.
Mabel, à la beauté sauvage. Et Luc, l’enfant tragique, qui sait parler aux grenouilles, aux cerfs et aux oiseaux, et caresse le rêve d’être un jour l’un des leurs. Tous travaillent, comme leur père, leur grand-père avant eux et la ville entière, pour le propriétaire de la centrale, des carrières et du barrage, Joyce le tyran, l’animal à sang froid…

Paysages polaires de René Chopin

Paysages polaires

Là, bien loin, du côté des étoiles polaires,
Se dresse l’enfer froid des hauts caps convulsifs.
Et je crois voir les flottilles crépusculaires
Errantes sur le globe aux âges primitifs.

Monts à pic titubant sur une mer étale,
Cascades d’argent pur dont le saut fait un lac.
Dolmens bruts avec leurs tables horizontales,
Menhirs et tumuli, vastes champs de Carnac.

Par bandes les ours blancs seront expiatoires;
L’écume aux dents, lascifs, ils bâilleront d’ennui
Tandis qu’à l’horizon, au ras des promontoires
Brillera, globe d’or, le soleil de minuit.

René Chopin
Le Cœur en exil (trois des quinze strophes)

René Chopin naît à Sault-au-Récollet le 2 avril 1885. Il fait ses études classiques au Collège Sainte-Marie, puis des études de droit à l’Université Laval à Montréal, où il rencontre Paul Morin. Il est admis à la Chambre des notaires en 1910. Il voyage à Paris, où il suit des cours de chant, et à Rome avant d’exercer sa profession. Poussé par les encouragements de Paul Morin et de Marcel Dugas, il publie son premier recueil de poésie en 1913, Le cœur en exil. En plus de sa pratique professionnelle, il collabore, à partir de 1914, à La Revue moderne, à L’Action et au Nigog. Il est également critique littéraire au Devoir en 1944. Il est décoré de la croix de Chevalier du Latran. Après un silence de vingt ans, il livre un deuxième recueil de poésie, Dominantes, en 1933. Il meurt le 28 juin 1953. ( Source ; les Herbes rouges )

2020, mon TOP 5

Je ne vais pas reprendre tous mes livres lus cette année, seulement 5 que j’ai appréciés, à vous de les découvrir.

Nuit des Lavandières

Lu dans le cadre du Festival du livre de Cheux, qui finalement n’a pas eu lieu. A revoir pour 2021.

Histoire du fils

Les Lendemains

Chaque enfant est un poème;

Memory

Livres Numériques

Vous avez peut-être la possibilité d’avoir des livres numériques, par votre adhésion à une bibliothèque de votre choix. D’autres ressources sont aussi possibles , je vous en présente quelques unes :

Projet Gutemberg Site proposant des titres tombés dans le domaine public en français mais aussi dans d’autres langues

La Bibliothèque Russe et Slave : Site mettant à disposition des internautes une offre de livres numériques gratuits, tombés dans le domaine public, spécialisés dans la littérature russe et slave.

ÉFÉLÉ réimprime fidèlement, sous forme électronique, des textes du bien commun.les tirages (epub, kindle, etc.) sont réalisés à partir d’un fichier source.

Atramenta propose des livres du domaine public et des livres écrits par des auteurs qui choisissent de les partager gratuitement. L’occasion de trouver des pépites.

Feedbooks , des milliers de livres du domaine public

Belles découvertes !!