Challenge jeunesse/ young adulte #10 par Muti et ses livres

Cette année, ce sont les dix ans du challenge. Le but est de lire un nombre d’ouvrages Jeunesse ou Young adult se rapportant aux catégories suivantes : (une catégorie = un nombre de livres) allant de 10 livres à 100, de quoi satisfaire les petits et les gros lecteurs du genre.

 Catégorie 1 : Aux frontières du rêve => Au moins 10 ouvrages
• Catégorie 2 : Badine avec les royaumes de l’enfance => Au moins 20 ouvrages
• Catégorie 3 : À pieds joints dans la marelle => Au moins 35 ouvrages
• Catégorie 4 : À su garder son cœur de mioche => Au moins 50 ouvrages
• Catégorie 5 : Peter Pan dans l’âme => Au moins 65 ouvrages
• Catégorie 6 : Au pays des mille et un livres => Au moins 80 ouvrages
• Catégorie 7 : Vit dans un conte de fées => 100 et plus (pour les livrovores)

Un nouveau challenge, une façon de se motiver pour lire de nouveaux genres, et pouvoir en parler. Je viens de rejoindre ce challenge.

Je choisis la catégorie 4, avec l’option BD/manga/ album.

Vous êtes intéressé.e.s par ce challenge, une petite visite sur le blog de Muti et ses livres.

Challenge polar et thriller 2020/2021 chez Sharon

Voilà je continue l’aventure avec Sharon, le challenge 2019/2020 est fini. Un autre commence. mon quatrième challenge. Lancement du  challenge Polar et thriller 2020-2021, donc du 11 juillet 2020 au 10 juillet 2021.

Voilà les différentes catégories :

– jusqu’à cinq livres lus : Imogène.
de cinq à quinze livres lus : Montalbano.
de quinze à vingt-cinq livres lus : Miss Marple.
– de vingt-cinq à cinquante livres lus : Erlendur Sveinsson.
– de cinquante à soixante-quinze livres lus : commissaire Jules Maigret.
– de soixante-quinze à cent livres lus : Walt Longmire.
– plus de cent livres lus : Sherlock Holmes.
– plus de deux cents livres lus : Lucky Sherlock (j’aurai pu mettre Belette Sharon, mais cela manquait de discrétion).

Cette année, ajout d’ une option « série télévisée » et d’une option « cinéma ».

Mes billets pour ce challenge

La vallée de Bernard Minier

Terminus Elicius de Karine Giebel

L’amante d’Etretat de Stanislas Petroski

La vengeance Gillian de Hervé Darques

Les Disparues du tableau de Daria Descombres

Je m’engage pour la catégorie Montalbano. J’avais changé de catégorie l’an passé.

Si vous souhaitez nous rejoindre, cliquez sur ce lien ; inscription et logos (nouveaux logos de Cannibal Lecteur) : Challenge polar et thriller 2020/2021 , 

L’amante d’Etretat de Stanislas Petrosky

Voici un roman très court ,  un thriller qui a tout pour plaire et qui se révèle très surprenant. Il m’a captivée du début à la fin.

Isabelle a eu une enfance douloureuse, un père alcoolique qui ne se prive pas de battre sa femme quand il en a envie. Elle fut aussi sa victime. Tout ceci est écrit dans le journal intime d’Isabelle.

Je m’appelle Isabelle et hier c’était mon anniversaire. J’ai eu dix ans !

Tatie Sophie m’a offert ce joli journal pour que je puisse écrire tous mes secrets.

Le père décède, et sa mère ne se remet pas de sa mort, elle plonge dans une profonde dépression. Elle meurt peu de temps après. C’est lors des démarches au funérarium qu’Isabelle rencontre Frédéric. Il est séduisant, elle en tombe follement amoureuse. Ils se marient et partent vivre non loin des falaises d’Etretat. Elle partage son métier avec son mari, ils sont tous les deux thanatopracteurs.Mais Frédéric a la mer comme maîtresse et la planche à voile est sa passion.

Un jour Frédéric part et ne revient pas. la mer l’a englouti, et là commence une descente aux enfers pour Isabelle. Elle attend et espère son retour. Elle crée un jardin japonais où elle va se recueillir, elle attend .Elle souhaite que la mer lui rende le corps de son bien aimé. Elle sombre de plus en plus, dépression, alcool, folie.

Dix ans passèrent. Et puis vint le drame. Chaque minute, chaque instant de cette journée furent gravés à jamais au plus profond du cerveau d’Isabelle.

Un récit intense, une descente aux enfers décrite dans les moindres détails, l’auteur a une écriture sensuelle et directe.On passe de l’amour à la déchéance humaine. La fin est surprenante, j’ai été complétement bluffée.

N’hésitez pas, lisez-le

Je l’ai lu en numérique

Stanislas Petrosky – EAN : 9781092100632 – Éditeur : L’atelier Mosésu (27/02/2016)

A propos de l’auteur :

L’individu qui se cache derrière le pseudonyme de Stanislas Petrosky est français et vit en Normandie, à quelques kilomètres du Havre. Sa profession, thanatopracteur, n’est probablement pas pour rien dans son goût pour le crime et l’humour… noir.

C’est après une première vie de thanatopracteur que Stanislas Petrosky rentre en littérature.
Après quelques nouvelles il se lance dans l’écriture d’un roman noir historique Ravensbrück mon amour et reçoit le « Grand prix des Blogueurs 2016 » qui sera suivi par une romance noire sur la dépression L’amante d’Étretat.
Aujourd’hui avec son personnage de Requiem , prêtre exorciste déjanté, il égale les grands auteurs du noir burlesque avec un style mêlant humour et polar.

 

 

 
Challenge polar et thriller 2020/2021

Challenge Polar et Thriller 2019/2020

Je renouvelle ma participation à ce challenge, qui est proposé par Sharon, du blog , Des livres et Sharon

Le challenge a commencé le 10 juillet 2019 et se terminera le 10 juillet 2020.

Sharon a écrit :

« Le principe du challenge ne change pas : lire des romans policiers, tous les romans policiers possibles et imaginables, que ce soit des romans, des romans noirs, des recueils de nouvelles, des thrillers, des romans policiers fantastiques, des romans historiques, des mangas, des bandes dessinées, des romans de littérature jeunesse, voire, pourquoi pas, des essais. Bref, vous l’aurez compris, tous les genres, toutes les destinations sont permis, de l’Europe à l’Australie en passant par l’Amérique du Sud. Vous pouvez aussi lire l’oeuvre intégrale d’un auteur, vous concentrer sur un seul enquêteur, ne pas quitter votre pays de prédilection, peu importe, l’important est de prendre plaisir à lire. Oui, il ne faut pas l’oublier : lire est un plaisir avant tout de chose, et ce challenge me permet de partager ma passion pour les romans policiers. »

Voici les différentes catégories. Elles ne sont pas obligatoires, simplement des indications pour celles et ceux qui auraient envie de se fixer des objectifs :

– jusqu’à cinq livres lus : Imogène.
– de cinq à quinze livres lus : Montalbano.
de quinze à vingt-cinq livres lus : Miss Marple.
– de vingt-cinq à cinquante livres lus : Erlendur Sveinsson.
– de cinquante à soixante-quinze livres lus : commissaire Jules Maigret.
– de soixante-quinze à cent livres lus : Walt Longmire.
– plus de cent livres lus : Sherlock Holmes.

et enfin, la dernière catégorie, plus de deux cents livres lus : Lucky Sherlock, pour les personnes qui lisent plus vite que leur ombre.

Je choisis la catégorie ! Miss Marple .

 

Challenge Polar et Thriller 2018/2019

Nouvelle édition, Sharon a lancé le challenge Polar et Thriller 2018/2019.

J’ai suivi le précédent, et finalement , j’ai lu 29 romans policiers. J’étais donc dans la catégorie Erlendur.

Cette année, je vais commencer comme l’an passé, catégorie Montalbano.

En quoi consiste ce challenge :

Le principe reste le même : lire tous les romans policiers possibles, que ce soit des romans, des romans noirs, des recueils de nouvelles, des thrillers, des romans historiques, des mangas, des bandes dessinées, des romans de littérature jeunesse, voire, pourquoi pas, des essais. Bref, vous l’aurez compris, tous les genres, toutes les destinations sont permis ! Vous pouvez ne vous concentrer que sur un seul auteur, un seul pays, peu importe, l’important est de prendre plaisir à lire.

Voici les différentes catégories. Elles ne sont pas obligatoires, simplement des indications pour celles et ceux qui en auraient envie :

jusqu’à cinq livres lus : Imogène.
– de cinq à quinze livres lus : Montalbano.
– de quinze à vingt-cinq livres lus : Miss Marple.
– de vingt-cinq à cinquante livres lus : Erlendur.
– de cinquante à soixante-quinze livres lus : commissaire Jules Maigret.
– de soixante-quinze à cent livres lus : Walt Longmire.
– plus de cent livres lus : Sherlock Holmes.

et enfin, la dernière catégorie, plus de deux cents livres lus : Lucky Sherlock, pour les personnes qui lisent plus vite que leur ombre.

Assassins d’avant d’Elisa Vix

Adèle, une jeune chercheuse au CNRS a besoin de savoir, il semble que dans sa famille un secret se cache. Elle veut savoir, et surtout comprendre pourquoi sa mère fut assassinée dans sa classe, ce 28 mars 1989.

Elle contacte Manuel, ancien élève de la classe, devenu flic . Dans un premier temps, il fuit. Puis il est tombé sous le charme d’Adèle, l’aidera à sa façon. Il a conscience d’un certain danger.

le sujet du livre est là, nous allons suivre ces deux personnages dans leur quête. Savoir le passé, pour se construire pour l’avenir. Actuellement ils vivent, chacun de leur côté avec leurs démons. Manuel a un frère qui est à l’hôpital dans un état végétatif. Adèle a un mari qui n’accepte pas qu’elle parte à la recherche du passé, et qui se détourne d’elle.

Comment se construire avec un passé qu’on ignore ? La vérité, quelle qu’elle soit sera – t-elle salvatrice ou destructive ?

D’autres personnages vont graviter autour d’eux et donneront une profondeur au roman. C’est un roman court, qui se lit très vite. L’écriture est très fluide. L’alternance des deux voix d’Adèle et de Manuel d’un chapitre à un autre, donne un ensemble rythmé.

Une affaire classée et une histoire d’amour impossible pour une double rédemption. « Assassins d’avant  » un polar psychologique, un bon roman noir à découvrir.

Assassins d’avant – Elisa Vix – Éditions du Rouergue -(06/09/2017) – ISBN : 2812614382 

Lu dans le cadre du challenge de Sharon

Oublier nos promesses d’Elsa Roch

J’ai retrouvé avec plaisir l’écriture d’ Elsa Roch, son premier roman était «  ce qui se dit la nuit « . Nous avons quitté la province pour Paris,  ville au mois d’août. Une journaliste est retrouvée sauvagement assassinée, Emma Loury. Son fiancé, Jérôme Pieaud, militaire qui rentre d’ Afghanistan. Il vit mal depuis son retour . Il a fui devant la police. Pourrait-il être l’assassin idéal ?

Le commissaire Marsac va être chargé de l’enquête. Emma Loury, journaliste indépendante, passionnée par son travail, défendait la cause des femmes. Elle parlait de ces femmes de l’Est, de la prostitution du Niger. Peut-être est -elle allée « fouiner » un peu trop loin ?

Deux hommes , Pieaud et Marsac, qui ont des passés tumultueux. Le commissaire Marsac vit avec ses démons, sa vie a été brisée, sa petite sœur a disparu, son couple va à la dérive. Alors il se lance dans son travail . Pieaud entend les tirs d’Afghanistan, voit la barbarie, est anéanti par ce passé qu’il n’oublie pas et parfois ne se contrôle pas.

La traque est lancée, dans un Paris, chaud entre ces deux hommes.

Elsa Roch décortique la vie de chaque personnage, on sent une plume fine et acérée à laquelle se mêle une écriture poétique. On sent qu’elle maîtrise le sujet. La psychologie des personnages est bien développée. Elsa Roch met en lumière son métier de psychologue spécialisée dans les troubles autistiques et les addictions.

Je vous invite à lire ce roman que j’ai beaucoup apprécié. Le talent d’Elsa Roch est incontestable, j’attends avec impatience son troisième roman.

Oublier nos promesses Elsa Roch – éditions Calmann-Lévy – Sortie : 7 février 2018

Avec ce livre, je participe au challenge de Sharon

 

 

7/13 de Jacques Saussey

7/13 est un roman attachant, il alterne entre deux époques, passé et présent. L’intrigue a certainement demandé de nombreuses recherches, quand au titre, l’auteur nous révèle sa signification au cours du roman. Ce roman noir qui mêle fiction et Histoire. Vous serez certainement surpris par l’épisode historique relaté, comme j’ai pu l’être.

De quoi parle ce polar ? en 2015, dans une villa de la région parisienne, où ses propriétaires sont absents, un crime a été commis. Le capitaine Magne découvre un cadavre en voie de putréfaction, sans papier, sans vêtements. L’enquête s’avère difficile.

Et en parallèle, en décembre 1944, à Londres, un officier américain scrute avec inquiétude le brouillard qui plombe le ciel de l’Angleterre. Il projette de traverser la Manche au plus vite pour rejoindre la France où il doit préparer l’arrivée prochaine de ses hommes. le mauvais temps s’éternise mais bientôt, une proposition inattendue va faire basculer son destin.

Soixante-dix ans plus tard, ce fait confrontera les enquêteurs du quai des Orfèvres à l’un des mystères les plus stupéfiants qu’ils aient jamais rencontrés.

 » La mémoire était la clé de la civilisation .

Le pouvoir absolu.

Celui de formater l’opinion des peuples.

Et de colmater les trous dans les cerveaux « .

L’auteur nous tient en haleine avec ces deux enquêtes. Les chapitres sont courts percutants.

Je vous cite la musique du livre qui peut vous mettre sur la voie de l’ensemble du livre, un conseil, lisez-le !!

7/13 – Jacques Saussey – éditions du Toucan Noir – 462 pages – ISBN 9782810008100 – janvier 2018 

Ce livre participe aussi au challenge polar de Sharon :

 

 

Fantazmë de Nicolas Tackian

« Fantazmë » en albanais signifie spectre. Quel est donc ce spectre qui sévit sur Paris ? Un homme a été retrouvé mort dans une cave parisienne. L’ADN retrouvé sur lui , est connu. Le meurtrier n’a jamais été arrêté. Tomar et son équipe se lancent à la poursuite du tueur.

Fantazmë, spectre, fantôme, il y en a d’autres dans ce polar. Ceux qui hantent le commandant Tomar. Son père, qu’il a tué très jeune, pour sauver sa mère et son petit frère. Notre commandant est victime d’hallucinations, mais  est-ce dû à un problème neurologique, héréditaire, peut-être?

les personnages qui entourent Tomar, sont aussi très humains. Sa mère le guide peu à peu. Sa compagne, équipière dans son métier comme dans la vie , l’aide dans toutes ses démarches.

« Fantasmë » , c’est aussi notre monde d’aujourd’hui, celui des réfugiés, des migrants. Ceux qui ont fui leur pays, pour trouver un monde meilleur.

Fantazmë est un polar violent, tout à fait avec l’actualité du moment, je vous le recommande vivement. j’ai aimé l’écriture de Nicolas Tackian qui met en scène ce personnage de Tomar, et ce spectre dont on parle à demi-mots, mais qui existe bien, et quelle surprise quand je découvris son identité …

Un auteur à suivre.

Fantazmë – Nicolas Tackian – Calman-Levy – 03.01.2018 – ISBN : 2702162800 

Nicolas Tackian :

Né à Paris, le 05/04/1973 , De l’écriture à la réalisation, Niko Tackian s’exprime avec le même engouement au cinéma, en bande dessinée, à la télévision et dans les jeux vidéo. Il a écrit une vingtaine de films, publiés plus de trente albums de BD et réalisé le film Azad, primé dans de nombreux festivals à travers le monde.

Après une minutieuse enquête sur le phénomène de la mort imminente, il écrit « Quelque part avant l’enfer », son premier roman et obtient le prix des lecteurs au festival polar de Cognac 2015. Suivra « La nuit n’est jamais complète » en 2016 puis il change d’éditeur et livre « Toxique », premier volet des enquêtes du commandant Tomar Khan aux éditions Calmann Levy. ( source Babelio)

Participe aussi au challenge polar chez Sharon

 

 

Hotel du grand cerf de Franz Bartelt

Connaissez-vous Reugny, c’est un petit village au cœur des Ardennes. Depuis cinquante ans, un mystère plane, la célèbre artiste Rosa Gulingen y a trouvé la mort à l’Hôtel du Grand Cerf. Elle fut retrouvée noyée dans sa baignoire. Suicide, assassinat, la police avait conclu à une mort accidentelle.

Nicolas Tèque, journaliste a décidé de remonter le temps et mène sa propre enquête. Après son arrivée un meurtre est commis, puis un second. Pour élucider ses crimes on fait appel au commissaire Vertigo Kulbertus, un personnage gargantuesque. Les villageois préfèrent régler leurs affaires entre eux. Une jeune fille disparaît, la  fille de l’hôtelière . Cette nouvelle met le village sens dessus dessous. un autre homme est assassiné.

Toutes ces affaires sont-elles liées ?

L’auteur manie l’humour noir, il y a un côté burlesque. L’auteur décline un hommage indirect à  Simenon et Hitchock.1

Franz Bartelt, Hôtel du Grand Cerf, Seuil, Cadre Noir. 2017. 346 p.

Ce livre participe au  challenge de Sharon

 

.