Aube de Cécile Périn

Aube

Un invisible oiseau dans l’air pur a chanté.
Le ciel d’aube est d’un bleu suave et velouté.

Écoute ! un autre nid s’éveille, un autre nid,
Et c’est un pépiement éperdu qui jaillit.

C’est le premier oiseau qui s’éveille et qui chante.
Écoute ! les jardins sont frémissants d’attente.

Qui chanta le premier ? Nul ne sait. C’est l’aurore.
Comme un abricot mûr le ciel pâli se dore.

Qui chanta le premier ? Qu’importe ! On a chanté.
Et c’est un beau matin de l’immortel été.

Cécile Périn

A propos de l’auteur ;

Cécile-Élisa Martin est née à Reims le 29 janvier 1877. Elle épouse George Périn, qui est aussi poète ; ils ont une fille, Yvonne. Le couple fréquente l’Abbaye de Créteil, une association communautaire d’artistes. Cécile Périn est membre des Poètes du Divan (revue de littérature et d’art) et collabore aussi au Beffroi. (source Wikipédia)