L’horizon d’une nuit de Camilla Grebe

N’ayant pu obtenir le livre numérique, j’ai demandé le livre audio, je remercie NetGalley et les éditions Audiolib d’avoir répondu à ma demande. Deux voix vont se succéder tout au long du livre, celle de Marie Bouvier et celle de Philippe Spiteri.

Dans sa grande maison aux abords de Stockholm, Maria aime sa famille recomposée avec son nouveau mari Samir, son petit Vincent, si fragile et attachant, et sa splendide belle-fille Yasmin, qui couvre ce dernier d’amour.
Par une terrible nuit d’hiver, Yasmin disparaît près de la falaise, mais aucun corps n’est jamais retrouvé.
Bientôt, tout accuse Samir. Après tout, n’avait-il pas une relation conflictuelle avec sa fille ?
Maria ne peut y croire, mais petit à petit, le doute l’envahit… Les inspecteurs Gunnar Wijk et Ann-Britt Svensson sont chargés de l’enquête. Jamais faux-semblants et mensonges n’auront autant régné.

Camilla Grebe revient avec un nouveau roman policier, qui met en scène plusieurs personnages, Maria et son fils ,Vincent garçon trisomique et Samir et sa fille Yasmin, une famille recomposée . Chacun mène sa vie. Ils habitent tous dans la maison de Maria, en banlieue de Stockholm . Un soir d’hiver, Yasmin ne rentre pas, elle disparaît au bord d’une falaise, l’inquiétude est là . Tout accuse Samir, son père de l’avoir tuée, mais aucune trace de son corps. Elle avait des rapports conflictuels avec lui.

L’auteur nous livre alors trois versions des faits, chacun avec son ressenti. Mais chacun raconte des histoires, pour qui, pourquoi ? Chacun ment , a -t-il peur de la vérité ? Seul Vincent, l’enfant trisomique dit sa vérité, telle qu’il la voit, il ne cache rien.

La construction est intéressante, on est en plein drame familial, chacun cache quelque chose, Progressivement, je vais être prise au jeu, qui est le coupable ? On va de surprise en surprise, et la fin est bluffante.

Encore une belle découverte que ce dernier livre de Camilla Grèbe. Un livre qui aborde les préjugés racistes et leurs conséquences. Comme souvent avec Camilla Grebe on retrouve la thématique des violences faites aux femmes mais aussi ici du racisme, de la religion qu’elle aborde avec justesse .J’ai aussi apprécié que le père soit français d’origine arabe, c’est suffisamment rare dans les polars nordiques pour être noté. La fin reste bien amenée et la vérité douloureuse. Je vous souhaite une bonne lecture.

Challenge Thrillers et Polars de Sharon (du 12 Juillet 2021 au 11 Juillet 2022) [Lecture N°23 ]

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s