Le musicien aveugle de Vladimir Korolenko

Le mois de mars s’achève, ce mois dédié à la littérature de l’Europe de l’Est, par une dernière lecture d’un auteur Ukrainien, Vladimir Korolenko. né en 1853 et mort en 1921. il fut un écrivain respecté il inspira les jeunes littérateurs russes des années 1900.

Au milieu d’une nuit obscure un enfant vint au monde dans une riche famille du sud-ouest de la Russie.

L’histoire de Pierre est empreinte de poésie. Pierre alias Petroussia, est aveugle de naissance. Il vit dans une famille rurale de la Petite-Russie, nom donné à l’Ukraine autrefois au début du siècle. Il est entouré de parents bienveillants, sa mère est toujours à l’écoute. Il vit dans une famille aimante, l’oncle Maxime blessé de guerre, unijambiste , lui inculque l’éducation. Jokhime, le serviteur l’initie à la musique. Il joue du chalumeau, une sorte de flûte. Pierre se construit peu à peu, il s’éveille à la vie par les sons. Ce sixième sens qui l’habite, Pétroussia utilise ses autres sens pour tenter de percevoir et comprendre ce que ses yeux ne peuvent pas voir.

Pétroussia souffre de ne pas être comme les autres. Il a tendance à sombrer dans la mélancolie à l’approche de l’adolescence. Une petite voisine, Eveline vient souvent passer du temps avec lui. Une amitié naît entre ces deux jeunes.

Ce récit a été écrit en 1886, il n’est pas démodé. L’auteur met l’accent sur le handicap, la souffrance qu’elle soit morale ou physique, comment vivre quand on ne naît pas comme les autres. Les mots sont simples, mais incisifs.

Je ne connaissais pas cet auteur, je cherchais une lecture d’un auteur de l’est. Ce fut une belle découverte, je vais continuer à lire ses œuvres

Le Musicien aveugle – .Vladimir Korolenko – Traduit par L.Golschmann et E.Joubert – 1886

Lu en numérique.

Canicule sanglante de Pierre Guinot-Delery

D’abord il y a un emballement du thermomètre qui culmine maintenant à presque 43 degrés le jour et se maintient à 25 ou 26 degrés la nuit. Impossible de trouver le sommeil dans cette atmosphère moite et pesante.

La ville de Caen suffoque sous l’effet d’un épisode caniculaire. Un matin, le corps du vice-président de la chambre de commerce, et chef d’entreprise est retrouvé mort devant le palais de justice. La victime a souffert, elle n’a pas été torturée, mais a souffert d’un manque d’eau pendant 48h puis a été tuée.

Le commandant Marion Metayer et son équipe sont chargés de l’enquête. elle a peu de moyen pour effectuer cette enquête et surtout peu d’homme . Comme si un meurtre ne suffisait pas, voici un deuxième corps, quatre jours plus tard, celui d’un sénateur. Que se passe-t-il à Caen ? Les esprits s’échauffent. Avec ce deuxième meurtre, des effectifs supplémentaires sont accordés. Les meurtres vont-ils se succéder ? Tous les moyens et toutes les pistes vont être exploitées pour les résoudre. Un seul homme a commis ces meurtres avec une même arme.

Marion est sur le qui-vive, cette jeune femme aux nuits tourmentées, ne sait plus à qui se fier. Elle pense souvent à son père, ancien policier, atteint de la maladie d’Alzheimer, qui ne peut plus l’aider. Elle doit mener à bien cette enquête.

Écrit dans un style agréable, l’enquête est bien menée, avec des rebondissements. Chaque chapitre débute avec un petit tableau jour, heure, température pour nous indiquer la canicule du jour. J’ai suivi avec intérêt les protagonistes. Quelques passages de texte sont écrits en italique pour transmettre les pensées du tueur.

Un bon moment de lecture

—————————————————————-

L’auteur ; Né en 1949, il vit sa retraite en Normandie, Pierre Guinot-Deléry a effectué toute sa carrière dans la haute fonction publique dont la direction générale des services à la mairie de Paris. Il a aussi exercé pendant 12 ans dans le corps préfectoral. Il a notamment été préfet de police à Lyon et préfet du département du Lot. Il est l’auteur de 8 ouvrages (essais et fictions). Canicule sanglante est son deuxième polar.

Canicule sanglante – Pierre Guinot-Delery – Éditions de la Gronde – 07/02/2022 –

EAN : 9791097052232 – 264 pages

————————————————————————–

Quatrième de couverture :

Le réchauffement climatique augmente-t-il les risques de passages à l’acte meurtriers ?
La ville de Caen suffoque sous l’effet d’un épisode caniculaire d’une intensité inédite. Dans cette lourde atmosphère assortie de graves perturbations de la production d’électricité, l’assassinat à quatre jours d’intervalle d’un chef d’entreprise en vue, puis d’un sénateur, sème parmi la population locale un émoi considérable qui s’étend à tout le pays.
L’enquête est confiée à Marion Métayer, commandant de police judiciaire. Avec son équipe, elle doit à la fois supporter des températures extrêmes, contenir les pressions politiques dont elle est l’objet et trouver les raisons qui poussent un tueur déterminé à poursuivre sa vendetta jusqu’au bout.
Avertissement : L’atmosphère de Canicule sanglante n’épargnera ni les frissons ni les sueurs froides au lecteur, plongé dans une ambiance implacable où chacun défend sa part de pouvoir…

Challenge Thrillers et Polars de Sharon (du 12 Juillet 2021 au 11 Juillet 2022) [Lecture N°22 ]