L’inconnu de la poste de Florence Aubenas

Présentation de l’éditeur :  « La première fois que j’ai entendu parler de Thomassin, c’était par une directrice de casting avec qui il avait travaillé à ses débuts d’acteur. Elle m’avait montré quelques-unes des lettres qu’il lui avait envoyées de prison. Quand il a été libéré, je suis allée le voir. Routard immobile, Thomassin n’aime pas bouger hors de ses bases. Il faut se déplacer. Je lui ai précisé que je n’écrivais pas sa biographie, mais un livre sur l’assassinat d’une femme dans un village de montagne, affaire dans laquelle il était impliqué. Mon travail consistait à le rencontrer, lui comme tous ceux qui accepteraient de me voir. » Florence AubenasLe village, c’est Montréal-la-Cluse. La victime, c’est Catherine Burgod, tuée de vingt-huit coups de couteau dans le bureau de poste où elle travaillait. Ce livre est donc l’histoire d’un crime. Il a fallu sept ans à Florence Aubenas pour en reconstituer tous les épisodes – tous, sauf un. Le résultat est saisissant. Au-delà du fait divers et de l’enquête policière, L’Inconnu de la poste est le portrait d’une France que l’on aurait tort de dire ordinaire. Car si le hasard semble gouverner la vie des protagonistes de ce récit, Florence Aubenas offre à chacun d’entre eux la dignité d’un destin.©Éditions de l’Olivier, 2021© et (P) Audiolib, 2021 Durée : 6h30

Mon avis :

J’ai déjà lu Florence Aubenas pour avoir lu « Le quai de Ouistreham » . Cette histoire ne me disait rien, j’ai découvert ce titre mystérieux « L’inconnu de la poste « . L’action se passe dans le Haut Bugey, à Montréal la Cluse, près du lac de Nantua, dans un petit village de montagne. Tout le monde se connait et se côtoie. La postière, Catherine Burgod , fille d’un notable de la commune , les femmes viennent la voir le matin, se retrouvent dans ce bureau de poste, autour d’un café, dans ce lieu de rendez-vous.

C’est dans ce village que l’acteur Gerald Thomassin a décidé de se retirer. Cet homme au passé trouble, enfant abandonné, au passé difficile a parfois sombré dans l’alcool et dans la drogue. Il a reçu un César du jeune interprète. Il s’installe juste en face du bureau de poste, dans la Grotte.

Le livre commence comme un roman, mais Florence Aubenas est avant tout une journaliste. Elle nous entraîne dans une véritable chronique de la France, mais surtout du fonctionnement de la justice. L’enquête débute en décembre 2008 où Catherine Burgot, enceinte, fut assassinée de 28 coups de couteau et où 2500 euros furent dérobés . Gerald Thomassin fut tout de suite désigné comme le coupable. Gérald Thomassin mis en examen pour cet homicide et incarcéré en détention provisoire puis libéré sous contrôle judiciaire.

Elle scrute les personnalités aussi bien de Catherine Burgot que de Gerald Thomassin. Tout les oppose. Elle décrit cette France profonde, où tout le monde travaille pour l’industrie du plastique et où il ne se passe pas grand chose.

Elle a investi les lieux, saisi les moindres mots, scruté les personnes. Elle a plusieurs fois rencontré le présumé coupable, Gerald Thomassin. Était -il le coupable idéal ? A moins que ce ne soit, celui qui avait laissé son ADN dans ce petit bureau de poste ? Florence Aubenas ne porte aucun jugement.

Ils avaient rendez-vous ce 29 août 2019, juste avant la convocation de Thomassin au palais de justice pour ce qui aurait pu être le dernier volet de l’interminable instruction du meurtre de la postière de Montréal-la-Cluse . Thomassin a disparu.

Un récit sous forme de roman noir, mais qui est bien réel . Le doute persiste. L’enquête n ‘a pas été élucidée.

La voix de Fabienne Loriaux est juste, elle sait transmettre les émotions.

Fabienne Loriaux est une actrice belge née le 21 novembre 1962. pratiquant notamment le doublage. Finalement, elle peut redoubler la série d’animation japonaise et Les Simpsons.

Challenge Thrillers et Polars de Sharon (du 12 Juillet 2021 au 11 Juillet 2022) [Lecture N°14 ]