En attendant Bojangles de Ingrid Chabert, Olivier Bourdeaut, Carole Maurel

C’est un univers particulier qui s’offre à nous, Georges et sa femme dansent dans le salon sur la chanson de Nina Simone, M. Bojangles , sous l’œil de Mademoiselle Superfétatoire, ce grand oiseau exotique. L’oiseau, qui souvent, est promené en laisse. L’enfant découvre le monde, leur monde où tout est parfait. Les parents reçoivent des amis, laissent le courrier s’accumuler, n’ouvrent pas les lettres.La mère est extravagante.

Mais à l’école , des règles strictes s’appliquent, l’enfant doit s’y soumettre. Une seule solution, l’enfant suivra l’école à la maison, sous la direction de son père.

Le narrateur est le petit enfant, le père intervient parfois dans cette histoire loufoque.L’amour unit tous les membres de la famille.

Les couleurs douces et chatoyantes des planches changent suivant les humeurs du personnage féminin. Sous cette joie de vivre, cette euphorie se cache la maladie, sournoise qui envahit , mais on l’oublie en écoutant l’air de Nina Simone.

Le lecteur retient l’évasion légère, le rythme musical, l’intense liberté des personnages et le merveilleux amour.

J’ai bien aimé la construction du récit qui se fait à deux voix .

Cette BD est un conte fantasque , un récit d’amour fou et tendre. Une écriture musicale où se cache dans un univers décalé, un drame à venir.


EAN : 9782368461099
104 pages
Éditeur : Steinkis Éditions (01/11/2017 )