Au hasard des oiseaux de Jacques Prévert

J’ai appris très tard à aimer les oiseaux

je le regrette un peu

mais maintenant tout est arrangé

on s’est compris

ils ne s’occupent pas de moi

je ne m’occupe pas d’eux

je les regarde

je les laisse faire

tous les oiseaux font de leur mieux

ils donnent l’exemple

pas l’exemple comme par exemple
Monsieur
Glacis

qui s’est remarquablement courageusement conduit

pendant la guerre ou l’exemple du petit
Paul qui était si

pauvre et si beau et tellement honnête avec ça et qui est

devenu plus tard le grand
Paul si riche et si vieux si

honorable et si affreux et si avare et si charitable et si

pieux

ou par exemple cette vieille servante qui eut une vie et

une mort exemplaires jamais de discussions pas ça

l’ongle claquant sur la dent pas ça de discussion avec

monsieur ou avec madame au sujet de cette affreuse

question des salaires

non

les oiseaux donnent l’exemple

l’exemple comme il faut

exemple des oiseaux

exemple des oiseaux

exemple les plumes les ailes le vol des oiseaux

exemple le nid les voyages et les chants des oiseaux

exemple la beauté des oiseaux

exemple le cœur des oiseaux

la lumière des oiseaux.

Jacques Prévert

Le 11 avril 1977 disparaît le poète Jacques Prévert.

Image par André Rau de Pixabay

Dessins animés

Dans le cadre du défi de lectures,  » le printemps des artistes »crée par Marie-Anne du blog  » La Bouche à Oreilles« 

4 réflexions sur “Au hasard des oiseaux de Jacques Prévert

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s