Fleur de neige de Claude Clément

Librement inspiré d’un conte russe et de L’opéra « La fille de Neige de Nikolaï Rimski-Korsakov

Dans l’immense pays de Russie il y a de cela très longtemps le Soleil fut séduit par la beauté de la fée Printemps. Il lui demanda de l’épouser, mais elle lui préféra le Bonhomme Hiver, qu’elle aimait depuis toujours.4

De cette union, est née une petite fille  » Fleur de Neige ». Le Soleil fou de rage se vengera. Il jeta un sort à cet enfant de l’amour. Il ne voulait pas qu’ elle tombe amoureuse.

Fleur de neige était uniquement formée de flocons et de cristaux, alors si le soleil posait ses rayons sur cet enfant, elle disparaissait..

Ses parents l’envoyèrent chez un modeste couple de paysans. Elle grandit et fut choyée. Elle devint une belle jeune fille . Tous la convoitait. Elle devint amie avec une jeune paysanne, qui attendait avec impatience, un jeune vendeur ambulant . Lors de son arrivée dans le village, ce jeune homme ne vit qu’une seule jeune fille  » Fleur de Neige ». La jeune paysanne se sentit désemparée et se rendit chez le tsar.

Le conte se terminera-t-il mieux que l’opéra ?

Entre mythologie nordique et conte russe, le talent époustouflant de Delphine Labedan saute littéralement aux yeux. Chaque illustration est un éblouissement. Les couleurs, les traits et j’ai découvert en ces pages une illustratrice que je ne connaissais pas.

A partir de 6 ans –

La vie profonde de Anna de Noailles

La vie profonde

Être dans la nature ainsi qu’un arbre humain,
Étendre ses désirs comme un profond feuillage,
Et sentir, par la nuit paisible et par l’orage,
La sève universelle affluer dans ses mains.

Vivre, avoir les rayons du soleil sur la face,
Boire le sel ardent des embruns et des pleurs,
Et goûter chaudement la joie et la douleur
Qui font une buée humaine dans l’espace.

Sentir, dans son cœur vif, l’air, le feu et le sang
Tourbillonner ainsi que le vent sur la terre ;
— S’élever au réel et pencher au mystère,
Être le jour qui monte et l’ombre qui descend.

Comme du pourpre soir aux couleurs de cerise,
Laisser du cœur vermeil couler la flamme et l’eau,
Et comme l’aube claire appuyée au coteau
Avoir l’âme qui rêve, au bord du monde assise..

.Anna de Noailles. Le cœur innombrable (1901).

Nuits de la lecture  » relire le monde « 

Pour enrichir le volet numérique de la programmation des Nuits de la lecture, le ministère de la Culture, en collaboration avec la Bibliothèque nationale de France – Gallica, le service de questions-réponses en ligne Eurêkoi piloté par la Bibliothèque publique d’information et le Centre national du livre, a développé un quiz inédit autour du livre et de la lecture.

L’occasion de tester ses connaissances de manière ludique en naviguant parmi cinq thèmes : « Une traversée de l’histoire et des genres de la BD » à l’occasion de l’Année nationale de la bande dessinée, « La nuit », « La ville », « Littérature et autres arts » et « Autour du monde ».

Apprentis ou experts, deux niveaux sont disponibles pour chaque quiz. Pour apprendre tout en s’amusant, des explications et anecdotes s’afficheront lors du dévoilement des réponses.

Je vous invite à faire les quizz proposés

Nuits de la lecture

Elles auront lieu en numérique, et s’adresseront à un large public.

L’École des loisirs offre des lectures lues au téléphone.

En live sur la page Facebook de l’École des loisirs , une lecture aura lieu chaque soir à partir de 19h

Le théâtre vient à vous !

#CultureChezNous – “Si tu ne peux venir au théâtre, le théâtre viendra à toi !” Le CDN met en avant les artistes amateurs qui n’ont pu monter sur scène cette fin de saison.

Cette saison, le CDN de Normandie-Rouen a accompagné les élèves de l’option Théâtre du Lycée Jeanne d’Arc de Rouen dans la création d’une pièce de théâtre. En compagnie de la metteuse en scène Marie-Hélène Garnier, des autrices Jane Fabulet-Roberts et Aude Fabulet, les 19 élèves ont travaillé, pendant près de 60 heures de cours et d’ateliers, l’écriture et la mise en scène d’un spectacle croisant les thèmes de l’identité, de la culture, de l’interculturalité, du plurilinguisme et des migrations.

Intitulée « Black Rock », cette pièce devait être présentée au public du CDN cette fin de saison. Malheureusement, les élèves n’ont pu monter sur scène en raison de la fermeture des théâtres liée à la crise sanitaire. C’est pourquoi, ils et elles ont décidé de donner vie à leur spectacle sous la forme d’une pièce radiophonique. Bonne écoute !

Prenez un peu de temps, et écoutez ces jeunes. J’ai aimé cette écoute que vous trouverez ICI.

L’anguille de Valentine Goby

Valentine Goby signe ce roman jeunesse, inspiré de son livre Murène. Murène nous racontait l’histoire d’un jeune homme qui, à la suite d’un accident, avait perdu ses bras. L’Anguille nous raconte l’histoire d’une jeune fille née sans bras.

Camille doit déménager, sa maman a trouvé du travail ailleurs, loin du lieu qui l’a vu naitre. Elle va devoir affronter le regard des autres. Alors qu’ici, tout était simple. Elle va être la bête curieuse que tout le monde ne cesse de regarder.

Mais je ne suis pas handicapée. Je suis différente. On est tous différents, les cheveux, les yeux, la taille, la voix, disons que je suis un peu plus différente.

Elle va faire la connaissance de Halis, qui lui est le souffre-douleur de ses camarades de classe. Halis est obèse, il ne sent pas bien dans sa peau. Camille et Halis vont s’observer, ils seront la cible de moqueries. Finalement ils vont se rapprocher et devenir amis. Ils sont tous les deux passionnés de mangas.

Ils se lancent un défi, participer à un concours,ils vont ainsi réaliser leur premier film, une expérience qui leur permettra de se connaître, d’assumer leurs différences et révéler les trésors qui sont en eux .

M.Vignon avait raison se dit Halis , les yeux posés sur l ‘horizon, quand en janvier il annonçait la venue d’une fille différente, affirmant que ce serait une chance. Camille est une chance. Ma mère avait raison se dit Camille, fixant une île au loin, quand en janvier , elle parlait de cette ville, ce collège inconnu comme une promesse d’aventure. Déménager, c’était une chance.

Valentine Goby exploite de nombreux sujets, la différence, du regard des autres, le handicap mais aussi les préjugés face à l’inconnu.

Une belle leçon d’amitié qui plaira à de nombreux collégiens !

Les buveurs de vent de Franck Bouysse

Quatre ils étaient,un ils formaient, forment et formeront à jamais.

Ils sont frères et sœur, Marc est un passionné de lectures qui se cache pour lire, Matthieu est amoureux de la nature, Mabel est l’ensorcelante et Luc, l’attardé, qui fut déscolarisé . Ils vivent tous dans le Gour Noir. Ils forment une vraie fratrie, face à un père qui a souvent la main lourde et à une mère bigote.

L’avenir est incertain, à moins de travailler pour la centrale électrique, le barrage qui l’alimente ou les carrières que possède Joyce le tyran. Souverain en son royaume, celui-ci a baptisé de son nom toutes les rues de la ville.à la centrale, sous les ordres de Joyce. Il règne sur toute la vallée. Chacun est soumis à cet homme.

Buveurs de vents est un récit qui rend hommage à cette fratrie, unie pour le meilleur et le pire. Ensemble, ils rêvent d’un avenir meilleur. Ils aiment se retrouver au viaduc, où ils se balancent avec une corde attachée et regardent la nature qui les entoure. Ils oublient leur quotidien, la noirceur environnante. Et bientôt un drame va anéantir ce coin de verdure.

Ce drame qui en entraînera un autre, où les hommes se révolteront, même les plus faibles, face au tyran.

L’écriture de Franck Bouysse est détaillée, bien ciselée . Chaque phrase est façonnée. Des références à des grands auteurs parsèment le livre, Stevenson, Jules Verne, London.

Franck Bouysse évoque bien des sujets la fraternité, la soumission, de l’adolescence, de la difficulté de passer à l’âge adulte.L’auteur pose des questions essentielles sur le travail des hommes, sur le devenir des femmes, sur cette nature qui nous entoure.

Il nous emmène dans les tréfonds de la légende du Gour Noir , Franck Bouysse est un incontestable conteur.

Franck Bouysse – Les buveurs de vent – EAN : 9782226452276 – Éditeur :Albin Michel (19/08/2020)
400 pages

Quatrième de couverture ;

ils sont quatre, nés au Gour Noir, cette vallée coupée du monde, perdue au milieu des montagnes. Ils sont quatre, frères et sœur, soudés par un indéfectible lien. Marc d’abord, qui ne cesse de lire en cachette. Mathieu, qui entend penser les arbres.
Mabel, à la beauté sauvage. Et Luc, l’enfant tragique, qui sait parler aux grenouilles, aux cerfs et aux oiseaux, et caresse le rêve d’être un jour l’un des leurs. Tous travaillent, comme leur père, leur grand-père avant eux et la ville entière, pour le propriétaire de la centrale, des carrières et du barrage, Joyce le tyran, l’animal à sang froid…

Paysages polaires de René Chopin

Paysages polaires

Là, bien loin, du côté des étoiles polaires,
Se dresse l’enfer froid des hauts caps convulsifs.
Et je crois voir les flottilles crépusculaires
Errantes sur le globe aux âges primitifs.

Monts à pic titubant sur une mer étale,
Cascades d’argent pur dont le saut fait un lac.
Dolmens bruts avec leurs tables horizontales,
Menhirs et tumuli, vastes champs de Carnac.

Par bandes les ours blancs seront expiatoires;
L’écume aux dents, lascifs, ils bâilleront d’ennui
Tandis qu’à l’horizon, au ras des promontoires
Brillera, globe d’or, le soleil de minuit.

René Chopin
Le Cœur en exil (trois des quinze strophes)

René Chopin naît à Sault-au-Récollet le 2 avril 1885. Il fait ses études classiques au Collège Sainte-Marie, puis des études de droit à l’Université Laval à Montréal, où il rencontre Paul Morin. Il est admis à la Chambre des notaires en 1910. Il voyage à Paris, où il suit des cours de chant, et à Rome avant d’exercer sa profession. Poussé par les encouragements de Paul Morin et de Marcel Dugas, il publie son premier recueil de poésie en 1913, Le cœur en exil. En plus de sa pratique professionnelle, il collabore, à partir de 1914, à La Revue moderne, à L’Action et au Nigog. Il est également critique littéraire au Devoir en 1944. Il est décoré de la croix de Chevalier du Latran. Après un silence de vingt ans, il livre un deuxième recueil de poésie, Dominantes, en 1933. Il meurt le 28 juin 1953. ( Source ; les Herbes rouges )

Where ‘s Roméo ? de Claire Savarino

Un petit album bilingue qui nous raconte les aventures de Roméo. Il nous invite à visiter la ville de Nîmes où il habite avec son papa et sa maman. Il présente les lieux célèbres de sa ville.

Tout ceci sous la plume de sa maman, Claire Savarino, qui est de nationalité anglaise. Elle est un auteur indépendant .

Elle a conçu cette collection car elle a trouvé que la littérature jeunesse était pauvre en livres bilingues pour les jeunes enfants.

Le livre se conclut par quelques pages d’activités sur lesquelles l’enfant peut exprimer sa créativité.

Where’s Roméo ? – Claire Savarino