Meilleurs vœux pour 2021

Je vous présente mes meilleurs vœux pour l’année 2021, que cette année soit riche en rencontres, en livres . Je vous souhaite le meilleur pour cette nouvelle année, et prenez soin de vous !

2020, mon TOP 5

Je ne vais pas reprendre tous mes livres lus cette année, seulement 5 que j’ai appréciés, à vous de les découvrir.

Nuit des Lavandières

Lu dans le cadre du Festival du livre de Cheux, qui finalement n’a pas eu lieu. A revoir pour 2021.

Histoire du fils

Les Lendemains

Chaque enfant est un poème;

Memory

J’écris pour que le jour …Anna de Noailles

Le poème « J’écris pour que le jour… »

J’écris pour que le jour où je ne serai plus
On sache comme l’air et le plaisir m’ont plu,
Et que mon livre porte à la foule future
Comme j’aimais la vie et l’heureuse Nature.

Attentive aux travaux des champs et des maisons,
J’ai marqué chaque jour la forme des saisons,
Parce que l’eau, la terre et la montante flamme
En nul endroit ne sont si belles qu’en mon âme !

J’ai dit ce que j’ai vu et ce que j’ai senti,
D’un cœur pour qui le vrai ne fût point trop hardi,
Et j’ai eu cette ardeur, par l’amour intimée,
Pour être, après la mort, parfois encore aimée,

Et qu’un jeune homme, alors, lisant ce que j’écris,
Sentant par moi son cœur ému, troublé, surpris,
Ayant tout oublié des épouses réelles,
M’accueille dans son âme et me préfère à elles…

Ce poème est extrait de L’Ombre des jours

Au cœur de l’effervescence artistique de la Belle Époque, la poétesse Anna de Noailles fût la première femme à être reçue commandeur de la Légion d’honneur. En 1921, elle récitait son poème « J’écris pour que le jour… », dont voici l’enregistrement exceptionnel.

Soleil de cendres de Astrid Monet

L’histoire se passe à Berlin, et pendant trois jours. Nous allons côtoyer Marika , femme française de 38 ans qui revient à Berlin avec son fils Solal. Elle souhaite que son fils fasse la connaissance de son père, Thomas. Elle s’était enfuie il y a sept ans de ce pays. Thomas est allemand, il est metteur en scène et dramaturge. La rencontre se déroule bien.Elle accepte de les laisser seuls pour la nuit. Elle ira dormir à L’hôtel.

L’air est étouffant, l’eau potable commence à manquer et est rationnée.La température est supérieure à 45 degrés.

Le lendemain alors qu’elle doit retrouver Thomas et Solal, une catastrophe naturelle se déclenche. Le volcan que l’on croyait éteint, se réveille. Un nuage de cendres recouvre la ville de Berlin. La ville souffrait déjà d’une chaleur accablante. A tout cela s’ajoute un tremblement de terre qui va séparer la ville en deux. Marika part à la recherche de son fils, qui est dans la partie touchée par le séisme.

On voit la détresse d’une mère, qui cherche à retrouver son fils. Rien n’est simple. Solal, avec son père essaient de « survivre » , d’être plus forts que les éléments naturels.

Astrid Monet a su construire un roman d’une densité et d’une force incroyable. Elle nous fait partager la peur, l’angoisse, le doute mais aussi l’espoir. On lit entre les lignes les lumières qui transpercent.

Vraiment je vous recommande ce roman qui est un roman noir, noir de cendres.

Soleil de cendres – Astrid Monet – Agullo Éditions – collection Agullo Fiction – 209 p. août 2020

Astrid Monet est née en 1976 à Orléans. À l’âge de 21 ans, elle part s’installer à Berlin où elle travaille comme comédienne pendant une douzaine d’années. Elle remporte de nombreux prix lors de différents concours de nouvelles, et son premier roman À Paris coule la mer du Nord, a reçu un bel accueil en librairie. Soleil de Cendres est son deuxième roman. Elle vit aujourd’hui à Paris.

Musique du livre

Un Noël d’ours de Elsa Fouquier

L’hiver est une longue période d’hibernation pour les ours.

Quand Ivar ouvrit les yeux, tout était noir.

Une petite oreille remua sous la montagne de poils.

Debout Olla , réveille-toi !

Les deux oursons quittent le nid douillet, pendant que leurs parents dorment. Ils courent, s’amusent dans la neige. Ils continuent de s’éloigner de leur tanière.Ils aperçoivent de la lumière dans une maison. Ils sont étonnés de voir un sapin décoré dans une maison.

Ils vont dans la forêt et réussissent à dénicher un semblant de sapin. Mais quand ils sortent de la forêt , ils s’aperçoivent que la neige a recouvert leur pas. Comment faire pour regagner la grotte où sont leur parents?

Et puis Olla se souvient des conseils de sa Maman.

Regarde là-haut, Ivar, tu vois cette étoile brillante ?

Maman a dit que c’était l’Étoile polaire. Elle a aussi dit que le ciel, c’est comme une grande carte. Pour rentrer à la maison, il suffit de suivre cette étoile: elle brille juste au-dessus de notre grotte.

Pendant ce temps , les parents s’étaient réveillés et inquiets. Les oursons arrivent joyeux de leur aventure. Leurs parents ne les disputent pas, mais veulent être prévenus lors de leur prochaine escapade.

Une aventure de Noël à lire dès 3 ans, pour retrouver le goût inoubliable des premières échappées entre frère et sœur.

Un Noël d’ours – Elsa Fouquier – Marcel et Joachim – 12/11/2020 – ISBN : 979-10-92304-89-3

Elsa Fouquier étudie l’illustration à l’école Cohl de Lyon. Après les déménagements à Paris et à Vancouver, ce sont les projets qui s’enchaînent, avec la musique comme toile de fond. Elle vit désormais dans la Drôme et travaille au son des cigales.

Le sapin de Noël de Pernette Chaponnière

Le sapin de Noël 

Le petit sapin sous la neige
Rêvait aux beaux étés fleuris.
Bel été quand te reverrai-je ?
Soupirait-il sous le ciel gris.

Dis moi quand reviendra l’été !
Demandait-il au vent qui vente
Mais le vent sans jamais parler
S’enfuyait avec la tourmente.

Vint à passer sur le chemin
Un gaillard à grandes moustaches
Hop là ! en deux coups de sa hache,
A coupé le petit sapin.

Il ne reverra plus l’été ,
Le petit sapin des montagnes,
Il ne verra plus la gentiane,
L’anémone et le foin coupé.


Mais on l’a paré de bougies,
Saupoudré de neiges d’argent.
Des clochettes de féerie
Pendent à ses beaux rameaux blancs.

Le petit sapin de noël
Ne regrette plus sa clairière
Car il rêve qu’il est au ciel
Tout vêtu d’or et de lumière.

Memory de Arnaud Delalande

Merci à NetGalley et aux éditions Cherche Midi pour ce partenariat;

Un prologue qui met le lecteur en haleine, Marcus dépose une enveloppe dans une consigne automatique, puis il prend sa moto et se dirige vers l’aéroport. Très vite, il s’aperçoit qu’il est suivi. Il accélère , et dérape sur l’asphalte mouillée. La moto est à terre, et lui éjecté et vivant, au grand damne de son poursuivant.

L’histoire débute par la mise en terre du père de Jeanne, policier comme elle qui débute dans le métier. Les souvenirs affluent, Jeanne se remémore le temps passé avec lui . Maintenant elle est seule, sa mère est partie elle aussi, trop tôt. Jeanne était leur fille adoptive. Elle revient dans la maison familiale, ses collègues affluent vers le buffet après les funérailles. Peu à peu les policiers partent et elle se retrouve seule. Elle ressent l’absence de son père, ses objets sont encore là.

Les démons de sa petite enfance passée la harcèlent, elle voudrait oublier.

Jeanne regagne son appartement, au bord du lac d’Annecy. Le lendemain, elle rejoint son bureau, ne veut pas rester seule dans la peine et préfère travailler. Son chef lui donne du travail administratif, avant de rejoindre son collègue. Puis elle part seule vers « la clinique de la Forêt-Noire », elle est en pleine forêt, quand elle arrive sur le parking des véhicules de police sont déjà présents. Elle est accueillie par la directrice de l’établissement, Nathalie Hauteville qui lui présente les faits, Jeanne découvre un pendu, et huit personnes hébétées autour de lui. Elle est dans une unité du foyer, bienvenue en Harmonia, pour votre bien-être : l’autonomie contre l’oubli. Ce lieu est un établissement spécialisé dans les amnésies antérogrades, dont les patients ont perdu leur mémoire immédiate.

Suicide ou crime? l’enquête débute. L’identité du pendu est Marcus Kempf.

Dans cet établissement les patients ont un accompagnement personnalisé. Le personnel appelle ce service Memory, et les patients, les Dory. C’est dans un milieu très fermé que l’enquête va évoluer, avec des patients qui ont peu de mémoire. Ils souhaiteraient se souvenir. Chaque patient est un cas particulier qui sera décrypté au fur et à mesure de l’enquête.

Le suspens est maitrisé jusqu’au bout .

Nous sommes dans un huis clos, perdus en pleine forêt où les éléments extérieurs empêchent de sortir, froid et neige. Jeanne sera bloquée sur place. La vie de Jeanne est menacée. Elle est sur la piste du tueur ..

L’auteur domine parfaitement le sujet et nous plonge dans les méandres de la mémoire. Ce roman pose des questionnements sur la mémoire, sur son fonctionnement, sur notre capacité à la gérer. Comment vivre, quand la mémoire n’existe pas ?

L’écriture de l’auteur est fluide, les événements s’enchaînent sans temps mort.

J’ai aimé suivre cette enquête, et me suis plongée dans les explications sur les différentes sortes de mémoires. Je me suis souvenue avec plaisir de mes cours de philosophie.

Lu en Numérique – ce livre sortira le 14 janvier 2021 .

Memory – Arnaud Delalande – Éditions Le Cherche Midi – Nombre de pages 320 – ISBN – 978-2749165523

Quatrième de couverture ;

Un meurtre, huit témoins, pas un ne se souvient de ce qui s’est passé.Elle voudrait tout oublier.
Ils donneraient tout pour se souvenir…

Quelques phrases de cette chanson sont citées dans ce livre.

La merveilleuse histoire de Gaspard de Nicolas Le Clec’h

C’est un album ou plutôt un conte musical, vous ne trouverez pas de CD l’accompagnant. Une nouvelle technologie est utilisée dans ce celui-ci. Vous n’aurez qu’à scanner le QR code, ou vous connecter sur YouTube et chercher le titre de l’album.

Ce conte a été écrit et mis en musique par Nicolas Le Clec’h, plus connu sous le nom de Nico Decan, et illustré par Estelle Mercier.

Gaspard est un petit garçon, qui le soir , a beaucoup de mal à trouver le sommeil. Alors pour aider à l’endormissement, ses parents lui chantent une berceuse.

Avant la fin de la berceuse, Gaspard s’est endormi. Il rêve….

Il est dans une grande forêt ;;;Il y avait des animaux partout qui chantaient , à son arrivée, ils disparurent sauf un, le sanglier. Celui-ci lui explique qu’il a été recueilli par des humains étant petit, donc il ne les craint pas.

Il rappelle ses amis et le renard est interrogatif

Comment es tu sûr que cet humain ne nous veut pas de mal ? il ressemble beaucoup à ceux qui détruisent notre forêt.

Je peux t’assurer que les enfants ont le cœur pur.

Ce n’est pas tous les jours que nous rencontrons un petit garçon. C’est peut-être un signe du destin. Et Gaspard rime avec espoir. affirma le sanglier.

Peu à peu la merveilleuse histoire de Gaspard dévoile son message universel de tolérance et de solidarité.

100% Normand – imaginé et fabriqué en Normandie; Textes et musiques de Nicolas Le Clec’h – illustrations d’Estelle Mercier, imprimé chez Corlet – ISBN 9782957320509

Décembre de François Coppée

Le hibou parmi les décombres
Hurle, et Décembre va finir ;
Et le douloureux souvenir
Sur ton cœur jette encor ses ombres.

Le vol de ces jours que tu nombres,
L’aurais-tu voulu retenir ?
Combien seront, dans l’avenir,
Brillants et purs ; et combien, sombres ?

Laisse donc les ans s’épuiser.
Que de larmes pour un baiser,
Que d’épines pour une rose !

Le temps qui s’écoule fait bien ;
Et mourir ne doit être rien,
Puisque vivre est si peu de chose.

François Coppée