Otage de ma mémoire de Marilyse Trécourt

Où suis-je ? Je n’en ai point la moindre idée . Tout est blanc. Triste. Froid. Je suis frigorifiée. J’ai mal. A la tête, aux jambes. Dans le cœur.J’ai peur.

Ainsi commence ce livre, une femme est dans une chambre d’hôpital, elle ne sait pas pourquoi elle est là. Elle ne se souvient de rien. Pourquoi a -t-elle des pansements ? Elle est amnésique. Une infirmière arrive et la questionne sur son état, et quand elle veut parler, les mots ne sortent pas. Aucun son. Elle est aussi aphasique. Quand elle est arrivée ici, elle n’avait ni sac, ni pièces d’identité. Le médecin qui la prend en charge, lui donne le prénom du jour, soit Ariel.

Ariel ne peut pas s’exprimer par oral, mais peut parfaitement écrire. Le docteur Malone a décidé d’essayer de la sortir de cet état , en lui proposant des séances d’hypnose. Grâce à ces séances, des bribes de vie reviennent. C’est ainsi que sa mémoire commence à nous livrer ses secrets. Il va falloir du temps .L’écriture est brillante, habile, addictive. On a envie de savoir. L’auteur use d’ingéniosité pour nous mener à des chemins qui aboutissent à de frustrantes impasses.

A partir du moment où tu franchis ta porte, toutes les autres s’ouvrent devant toi.

L’auteur exploite bien le phénomène de la mémoire, cette faculté bien particulière de stocker, d’enregistrer des données, de se rappeler les expériences passées. « Otage de ma mémoire » est un roman où la psychologie tient une place importante. Sur fond d’enquête policière, c’est vraiment le « moi » qui est le centre d’intérêt. Le passé, la vie d’avant, tout ce que nous sommes, qui nous a conditionné.

Une tension psychologique tout au long de la lecture, une histoire qui m’a tenue en haleine du début à la fin, un personnage principal attachant . Cette histoire m’a émue, et je vous recommande vivement sa lecture.

Otage de ma mémoire – Marilyse Trécourt – France Loisirs – édité aussi par Carnet Nord – 2017

Quatrième de couverture :

Une jeune femme a perdu la mémoire et l’usage de la parole suite à un grave accident. Lors de séances d’hypnose, elle retrouve quelques fragments de sa vie, de son enfance et de son identité. Grâce au soutien d’une infirmière et d’un autre patient également amnésique, elle reprend pied peu à peu.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s