Je me souviens d’un paysage de Cécile Sauvage

Je me souviens d’un paysage
Où la neige molle tombait,
Pareille à l’indolent plumage
D’un grand oiseau qui se dévêt.

Assise près de la croisée,
Je regardais le sol blanchir
Et les ramures dénudées
Sous les flocons s’épanouir.

On eût dit une moisson triste
D’herbe pâle qui s’étendait,
Où le cœur perdu somnolait
Sans savoir même qu’il existe ;

Et lointains, les oiseaux nageaient
Dans l’eau dormante de la brume
Comme des oiseaux plus légers
Qui ne seraient faits que de plumes.

Cécile Sauvage (1883-1927 )

Cécile Sauvage est la mère du musicien Olivier Messiaen chante la mère Nature, distributrice de fleurs et d’étoiles. « La poésie de Cécile Sauvage est une poésie de plein air et de plein vent », écrit Jean de Gourmont en 1910.

Les temps retrouvés de Kei Fujii

Le début de ce tome 2 est plus sombre. On retrouve Ippei et Kotoko , qui sont face à la décision de leurs enfants respectifs. Un autre drame s’immisce entre eux, Ippei est victime d’un accident vasculaire cérébral. Il revient peu à peu à la vie, mais partiellement paralysé. Il sombre, il ne veut pas être un poids pour Kotoko.

Et pourtant malgré les obstacles, Ippei et Kotoko vont parvenir à s’échapper et d’envisager un avenir ensemble serein. Ils vont braver tous les stéréotypes. ils entreprennent de se marier en secret pour prendre leur vie en main, avec l’avantage de connaître déjà les aléas de l’existence.

Le travail graphique de la dessinatrice est plus beau et évocateur que jamais. Un récit, montrant qu’il n’y a pas d’âge limite pour aimer et simplement vivre et être heureux. Une romance douce et agréable pour conclure sur un « happy end « . bien venu.

Les temps retrouvés – tome 2 – Kei Fujii – Cocoro Hirai – Géraldine Oudin ( Traducteur Éditeur : Editions Ki-oon (18/06/2020)

Les Temps retrouvés de Kei Fujii

Encore une fois, je fus attirée par la couverture, et j’ai commencé par ce tome 1, puis ai lu le second tome. J’ai passé un bon moment de lecture.

Le dessin est sublime, les couleurs automnales adoucissent le sujet. Ce premier tome porte sur la rencontre de Ippei et Kotoko .

Ippéi est retraité, il était conducteur de train. Il vit avec son fils et sa belle-fille, une vie monotone, morose. Il est souvent en conflit avec eux. Les seuls moments heureux sont les moments de partage avec ses petits enfants. Ils lui demandent constamment de l’argent pour subvenir à leurs besoins. Il retrouve souvent des copains, avec qui il va dans un centre de personnes âgées. Et là, il rencontre Kotoko, une veuve, qui vit aussi avec ses enfants. Elle vient dans ce centre, accompagner la chorale. Elle joue du piano.

Deux êtres, Ippei et Kotoko, qui au fil des jours font connaissance, un fil se tisse entre eux. Ils aimeraient finir leurs jours ensemble. Mais leur entourage est-il propice à une telle union ?

Ce manga tout en couleur nous emporte dans une histoire empreinte de délicatesse, d’émotion et de poésie.

Il n’y a pas d’âge pour tomber amoureux : c’est le message que souhaitent faire passer les deux auteurs dans ce roman graphique 100 % couleur, imaginé dans le sens de lecture occidental.
Tout en douceur et avec justesse, Les Temps retrouvés fait de nous les témoins d’une rencontre amoureuse du troisième âge et se penche ainsi sur une thématique encore délicate à aborder, celle d’une deuxième vie…

Si l’amour n’a ni foi ni loi, il n’a pas d’âge non plus ; s’il peut nous quitter, il peut aussi nous retrouver et faire à nouveau basculer notre vie.

A propos de l’auteur : Kei Fujii

Né en 1971 à Kobe, il obtient son diplôme d’économie dans un campus en ruine au lendemain du grand tremblement de terre de 1995. Après plusieurs années en freelance, il participe en 2000 à la création de l’entreprise Machiokoshi, dont il est toujours vice-président. En 2006, il se lance dans la conceptualisation de produits mêlant culture et entertainement. Kei Fujii utilise notamment ses connaissances en informatique pour lancer une plateforme de création originale. Cocoro Hirai fait partie des auteurs qui l’ont contacté. Ils s’associent pour publier plusieurs web-comics. Le duo fonctionne, et n’a cessé depuis de créer de nouvelles fictions, avec pour thème principal ce moment où le destin bascule.

Coroco Hiraï

Née à Shia au Japon en 1980. Elle est scénariste, dessinatrice

Cocoro Hirai est née en 1980 dans la préfecture de Shiga. Passionnée de dessin depuis l’enfance, elle intègre la section manga de l’école de design d’Osaka. C’est pendant cette période estudiantine que son destin bascule, avec deux découvertes majeures qui l’influenceront pour le reste de sa carrière… En premier lieu Akira, le chef-d’œuvre manga de Katsuhiro Ôtomo. Le sens du détail et de la mise en scène ainsi que l’ampleur du scénario l’émerveillent. Alors, quand l’un de ses camarades lui assène qu’“une fille ne pourrait jamais dessiner comme ça”, loin de se laisser abattre, elle redouble d’efforts pour se rapprocher de sa nouvelle idole. La seconde révélation advient pendant un voyage d’études au festival d’Angoulême. Là, elle découvre la bande dessinée européenne dans toute sa splendeur et sa diversité, à travers Blacksad d’abord, puis avec les grands noms du milieu, comme Moebius ou Enki Bilal. Le style “BD” n’est pas ce qu’il y a de plus recherché par les éditeurs japonais, mais rien ne la fait dévier de son chemin. Quand elle trouve le site de webcomics et de vidéos lancé par Kei Fujii, elle le contacte, emballée par son initiative. Lors de leur première rencontre, Cocoro Hirai transmet sa passion pour la BD européenne à Kei Fujii, qui l’écoute avec intérêt. C’est le début d’une longue coopération, lui au scénario, elle au story-board et au dessin. Avec Sous un ciel nouveau, en 2007, c’est la consécration. Le premier chapitre mis en ligne rassemble plus d’un million de vues en quatre jours, et l’histoire complète se voit gratifiée d’une nomination au célèbre prix du Japan Media Arts Festival en 2017.

La solitude est verte de Louise de Vilmorin

Chasseresse ou dévote ou porteuse de dons
La solitude est verte en des landes hantées
Comme chansons du vent aux provinces chantées
Comme le souvenir lié à l’abandon.

La solitude est verte.

Verte comme verveine au parfum jardinier
Comme mousse crépue au bord de la fontaine
Et comme le poisson messager des sirènes,
Verte comme la science au front de l’écolier.


La solitude est verte.

Verte comme la pomme en sa simplicité,
Comme la grenouille, coeur glacé des vacances,
Verte comme tes yeux de désobéissance,
Verte comme l’exil où l’amour m’a jeté.

La solitude est verte.

1945 – Louise de Vilmorin

Elle est née en en 1902 dans le château familial de Verrières-le-Buisson. Depuis le siècle des Lumières, la famille Lévêque de Vilmorin s’est illustrée en révolutionnant l’agriculture et l’horticulture. Acclimatation, hybridation ou création de nouvelles espèces, amélioration des rendements, les laboratoires Vilmorin-Andrieux et leur vitrine du quai de la Mégisserie à Paris fournissent le monde entier en plantes et semences.

Elle est décédée à l’age de 67 ans. elle fut romancière et poétesse, fut aussi l’une des femmes les plus élégantes du Tout-Paris……..

L’internat de l’île aux cigales de Julie Bonnie

Cinq jeunes enfants arrivent à l’internat sur l’ile des Cigales, île située au large de Cherbourg. cet internat est dirigée par une riche mécène, surnommée la Cigale, en référence à la broche en or qu’elle porte. Les enfants qui viennent dans ce lieu, ont été choisis, ce sont des jeunes surdoués. Dès leur arrivée, la Cigale leur indique les mesures draconiennes qui règnent ici. Chacun doit les respecter. Les cinq jeunes novices mesurent tout de suite leurs enjeux. Eli, plus vieux les prend en charge. Il va aussi leur confier son secret. Il y a dans ce manoir, un coin au sous-sol où il passe du temps en écoutant de la musique.

Il leur confie aussi, que ce sous-sol avait servi à cacher des enfants pendant la guerre, dont une petite fille Alma, juive de onze ans en 1942. Cette petite fille a laissé des effets personnels. Ils envisagent de retrouver sa famille. Un dossier est là, un des jeunes l’emprunte .

Tout n’est pas simple, il faut s’affirmer face aux plus vieux. Surtout quand Claire-Marie leur met des bâtons dans les roues. Tous ces jeunes ont un point commun, la musique. Ils mettront tout en œuvre pour se réunir et jouer de la musique ensemble.Ils ne veulent pas non plus décevoir leur ami, Eli.

De nombreuses péripéties, des rivalités, des harcèlements, tout ceci constitue la trame du livre.

L’histoire est simple, se lit bien peut-être lue sans problème par des enfants de 10 ans.

Julie Bonnie EAN : 9782226434456 – 336 pages – Éditeur Albin Michel (27/03/2019


Hope One tome 2 de Fane

Devils lake, Dakota du nord, Novembre 1971

Ainsi commence ce tome 2, de la série Hope…Surprenant, me direz-vous ? est-ce bien la suite du premier tome ?

Hope One tome 1

Le shérif Brimley a disparu, sa fille Jamie le remplace quand l’agent du FBI, Lavigne vient reprendre l’enquête. Jamie est alors confrontée à deux disparitions, celle de son père et celle de l’ actrice Eve Tozer. Le shérif Brimley tentait de retrouver Eve Tozer, la belle et jeune vedette d’un film qui se tournait dans le village où sont implantés des studios depuis longtemps.A moitié alcoolique, acariâtre et sûr de lui, Lavigne va s’associer avec Jamies Brimley . Lavigne entre deux verres, va reprendre l’enquête depuis le début et interroger tous les suspects liés de près ou de loin à Eve Tozer dans sa jeunesse. Remuer le passé permettra peut-être de résoudre cette affaire.

Perturbant est le mot qui pourrait caractériser ce second volet. Nous avons quitté Mégan et Adam en orbite autour de la terre, et nous nous retrouvons dans la neige du Dakota du Nord en pleine enquête policière sur la disparition d’une actrice de cinéma.

Y aurait-il un lien avec la première histoire, tout le suspens est là .. On se retrouve avec de nouveaux personnages dont Lavigne, désagréable au possible mais tellement vrai et naturel, ce qui dit en passant donne une force incroyable à l’album. Et pour clore le tout, une vieille enquête policière. On est bien loin de l’espace.

Et bien, il y a un lien entre les deux tomes et ces deux histoires. A vous de le découvrir .

Hope One Tome 2 – Fane – Grelin ( Illustrateur ) Éditeur ; Glénat – EAN 978233104629

Bandes dessinées YA – Ado- adultes.

La tresse ou le voyage de Lalita de Laetitia Colombani &Clémence Pollet

Quel plaisir de trouver cet album , adapté en jeunesse du roman  » La tresse » de Laetitia Colombani.

Dans le roman, l’auteur trace le portrait de trois femmes, dans trois pays différents. Là elle ne reprend que l’histoire se passant en Inde.

Cet album coloré et lumineux raconte l’histoire de Smita et de sa fille, elles appartiennent toutes les deux à la caste des Intouchables. Caste qui leur interdit bien des actes de tous les jours. Smita ne veut pas que sa fille ait la même vie qu’elle.

Smita ne veut pas que sa fille souffre, et souhaite qu’elle puisse aller à l’école librement. Elles vont donc toutes les deux traverser l’Inde, pour accéder à une école qui accepte les Intouchables. Elles vont braver les dangers sous la protection de Vishnou, le dieu à quatre bras des hindous.

Elles arriveront saines et sauves à leur lieu de destination. Pour remercier le Divinité, elles ne peuvent faire qu’une seule offrande : leur chevelure. Elles vaincront l’asservissement. Le père finit par les rejoindre et la famille est réunie pour une nouvelle vie pleine d’espoir.

Cet album raconte une histoire de vie, la lutte contre la discrimination, la lutte pour les droits des femmes. Mais c’est surtout la complicité, l’amour d’une mère pour sa fille qui souhaite lui offrir un monde meilleur.

Cet album nous fait réfléchir sur les différences sociales, la condition féminine et l’accès à l’éducation.

Album pour enfants à partir de 7 ans.

La tresse ou le voyage de Lalita – Laetitia Colombani – Clémence Pollet (illustratrice ) Éditeur : Grasset Jeunesse (14/11/2018)

Hope One T 1 de Fane

J’ai été attirée par la couverture qui m’a donné envie de lire cette BD. Je ne regrette pas mon choix. L’histoire débute par le réveil d’une jeune femme, elle ne sait pas ni qui elle est et ni où elle se trouve.

On est en 2020, Megan, vous avez dormi 49 ans.

En 1971, les tensions entre américains et russes finissent par déclencher un conflit mondial qui mènera la planète à sa perte. Les USA et quelques pays alliés pouvaient alors activer le projet sur lequel ils travaillaient depuis déjà quelques temps. Lancer des « Hope » dans l’espace. Quelques personnes se sont montrées volontaires, des hommes et des femmes sont envoyés dans le but de repeupler la sphère bleue, après une longue phase d’endormissement. Mégan est une de ces volontaires C’est ce que lui explique Adam .

Mais Megan ne se souvient de rien . Elle ne parvient pas à retrouver ses souvenirs.

Comment voulez-vous que je contrôle mes pensées, je suis amnésique !!!

Plus on avance dans l’histoire, plus le huis clos devient angoissant, déroutant. plus les angoisses de Megan semblent légitimes.

Je me suis interrogée sur la suite , sur une menace. Les couleurs atténuent cette sensation d’angoisse, de non-dits. Quel sera l’avenir ?

Le tome deux vous le dira.

Série – Hope one – Scénario et dessin : Fane – Couleurs : Isabelle Rabarot – Genre: Huis clos, Science-fiction – Éditeur: Glénat/Comix Buro ( 16/01/2019) – ISBN ; 9782344031407

Il me parait de Sappho

Il me paraît égal aux dieux
Celui qui près de toi s’assied,
Goûte la douceur de ta voix
Et les délices

De ce rire qui fond mon cœur
Et le fait battre sur mes lèvres.
Sitôt que je vois ton visage,
Ma voix se brise,

Ma langue sèche dans ma bouche,
Un feu subtil court sous ma peau,
Mes oreilles deviennent sourdes,
Mes yeux aveugles.

Mon corps ruisselle de sueur,
Un tremblement me saisit toute,
Je deviens plus verte que l’herbe.
Je crois mourir..

Sappho

Sappho (630 – 570 avant J.C.) était une poétesse grecque archaïque de l’île de Lesbos. Sappho est connue pour sa poésie lyrique, écrite pour être chantée accompagnée d’une lyre. Dans les temps anciens, Sapho était largement considéré comme l’un des plus grands poètes lyriques et reçut des noms tels que ‘la 10ème Muse’. La majeure partie de la poésie de Sappho est aujourd’hui perdue et ce qui existe n’a survécu que sous forme fragmentaire, à l’exception d’un seul poème complet: ‘L’Hymne à Aphrodite’.

Culture, #NuitDesMuséesChezNous

J-1 avant la #NuitDesMuséesChezNous ! Demain soir, la mascotte Noctibou vous propose de vivre la magie des musées depuis chez vous. Le programme est en ligne

Nuit des Musées

De nombreuses propositions de visites pour trouver de quoi vous satisfaire.

Un programme surprenant vous attend sur les réseaux sociaux #NuitDesMuséesChezNous

Rencontres, jeux, visite coulisses…

Belle visite !