Loin de Alexis Michalik

Tout commence par quelques mots griffonnés au dos d’une carte postale : « Je pense à vous, je vous aime. » Ils sont signés de Charles, le père d’Antoine, parti vingt ans plus tôt sans laisser d’adresse. Avec son meilleur ami, Laurent, apprenti journaliste, et Anna, sa jeune sœur complètement déjantée, Antoine part sur les traces de ce père fantôme. C’est l’affaire d’une semaine, pense-t-il… De l’ex-Allemagne de l’Est à la Turquie d’Atatürk, de la Géorgie de Staline à l’Autriche nazie, de rebondissements en coups de théâtre, les voici partis pour un road movie généalogique et chaotique à la recherche de leurs origines insoupçonnées.

Alexis Michalik a décidément le goût de l’aventure : après le succès phénoménal d’Edmond, le comédien, metteur en scène et dramaturge couronné par cinq Molières, nous embarque à bord d’un premier roman virevoltant, drôle et exaltant.

————————————————————————————————–

Vous souhaitez voyager, alors pas d’hésitation, lisez « Loin » de Alexis Michalik.

Un jour, Antoine reçoit une carte postale envoyée d’Autriche vingt-ans plus tôt et qui s’était perdue : elle est signée par son père, Charles, parti un jour sans laisser d’adresse il y a deux décennies. Sans en parler à sa mère ou à sa fiancée, il décide de partir à la recherche de son père, accompagné par sa petite sœur Anna, et par son meilleur ami Laurent.

Nos trois amis vont de pays en pays, de découvertes en découvertes. Partant de France, en passant par  l’Autriche, la Suisse, l’Allemagne, la Turquie….dans chaque pays, les intrigues se mêlent aux situations rocambolesques. L’auteur nous rappelle les faits historiques et l’Histoire qui se rattache à chaque pays visité.

L’écriture est vive, pleine d’humour. Je ne me suis pas ennuyée lors de cette lecture. Les personnages sont sympathiques, en recherche d’eux-même, c’est une quête identitaire en passant par leurs propres origines.

Alexis Michalik est acteur, metteur en scène et scénariste.

Loin, d’Alexis Michalik, 644 pages, Albin Michel, 22,90€, parution le 04/09/2019. Je l’ai lu en décembre 2019.