le temps des arbres de Philippe Fievet

Le temps des arbres

Philippe Fiévet

Éditeur : Éditions du Rouergue (11/09/2019)

ISBN : 2812618574
De quoi naît un jardin, de quels désirs, de quelles défaites, de quelles joies ? Indémêlable de ce qu’on y met de soi-même, un jardin peut être, sur le chemin d’une vie, un espace initiatique. Celui de Philippe Fiévet est né du tourbillon d’une feuille rouge, dans la quête d’un jardin d’automne qui flamboierait au soir de chaque année. Les arbres y jouent une partition essentielle. Et il l’a aidé à grandir en même temps qu’il trouvait lui-même sa place. En nous racontant son histoire, où comme dans les contes il faut lutter contre les maléfices pour atteindre la sagesse des arbres, Philippe Fiévet nous rappelle aussi ce que la beauté des jardins doit à la passion des plantes rares dont l’enchantement se perpétue à travers les âges, de découvreur en voyageur, de pépinière en jardin, jusqu’au livre.
Merci à Babelio et aux Éditions du Rouergue pour ce partenariat.
L’auteur nous entraîne dans son jardin. Il nous livre ses propres pensées, sur la création de son jardin. Nous le suivons pas à pas lors de la réalisation de son propre jardin. La terre ingrate, sans culture, est devenue par ses soins prodigués un jardin où de nombreuses espèces se côtoient .C’est avant tout  un hymne à la vie, à la nature.
J’ai aimé voyager avec l’auteur, d’un continent à l’autre,  découvrir de nouvelles espèces de plantes. J’ai particulièrement aimé son séjour en Grèce, où il se livre à une expérience un peu particulière . Philippe Fievet nous livre ses réflexions philosophiques.  Il a surmonté des moments difficiles , mais tout le ramène toujours au jardin. Il est obnubilé par le rouge, ce rouge flamboyant qui vient colorer les feuilles d’automne.
Il vit au rytme des saisons, se glorifie quand une espèce donne du renouveau, mais s’attriste quand une plante se meurt.
Ce livre ne s’adresse pas seulement aux jardiniers amateurs, mais à toute personne qui aime la vie, qui est consciente que la nature est source de bienfaits et que nous devons profiter de chaque instant que cette nature nous apporte.
logorl2019

Pourquoi je vis de Boris Vian

Pourquoi que je vis

Pourquoi que je vis
Pour la jambe jaune
D’une femme blonde
Appuyée au mur
Sous le plein soleil
Pour la voile ronde
D’un pointu du port
Pour l’ombre des stores
Le café glacé
Qu’on boit dans un tube
Pour toucher le sable
Voir le fond de l’eau
Qui devient si bleu
Qui descend si bas
Avec les poissons
Les calmes poissons
Ils paissent le fond
Volent au-dessus
Des algues cheveux
Comme zoizeaux lents
Comme zoizeaux bleus
Pourquoi que je vis
Parce que c’est joli

Boris Vian