Petits morceaux de vie rock’ambolesques de Fanny Simon

Roman – Librinova – 10 octobre 2018.

ISBN :9791026223719

Quand Lucie reprend son poste de conseillère entreprise après son congé maternité, elle est loin de se douter que cette année va être mouvementée. Elle réalise que la quarantaine se rapproche vite, trop vite. Elle fait le bilan de la dernière décennie et se pose beaucoup de questions sur sa vie, sur la vie en général. Entre nostalgie et angoisse du futur, elle chemine dans son quotidien : mésaventures professionnelles, gestion de sa tribu, son mari qui s’éloigne, son collègue qui se rapproche, sa famille et ses secrets et son amie d’enfance fidèle et délurée.
Un jour, elle commence à recevoir des messages mystérieux qui vont la chambouler et la mener bien plus loin qu’elle ne peut s’imaginer. Entre curiosité, peur, émotions, rires, colère, surprise, sa quête prend des allures comiques sur fond de palpitations.
La vie de Lucie va changer radicalement.

_________________________________________________________

Si vous voulez une lecture « feel good « , vous pouvez prendre ce livre. Ce fut une lecture imposée, mais très agréable à lire.

On va suivre la vie d’une jeune femme , Lucie, une vie banale. Sa vie n’est pas calme, elle a trois enfants et un mari à la maison. Ce n’est pas du repos à longueur de journée. Elle travaille.

Nous voilà sur la route du travail, pour Edouard, comme pour moi. Encore une longue journée fatigante pour lui. Moi je ne sais pas trop ce qui m’attend. Je ne sais pas ce qui m’attend pour la simple et bonne (ou pas d’ailleurs) raison qu’aujourd’hui, c’est la rentrée pour moi aussi. Je reprends le travail après neuf mois d’arrêt. Un cumul « congés pathologiques, congé maternité,  congés payés ».

Alors quand elle commence à recevoir des lettres d’un anonyme qui lui veut du bien, on sent que cela la touche, la bouleverse .

Imaginez si vous receviez une lettre d’un anonyme, quelle serait votre réaction ? Cet « ami » va lui proposer des défis à réaliser, bien sûr sans en parler à sa famille. Lucie va renaître à la vie.

D’ailleurs, j’ai été ravie de voir qui écrivait ces fameuses lettres. En tout cas, chaque nouvelle aventure vécue par Lucie m’a vraiment plu et j’ai été très touchée par sa quête du bonheur perdu.

Ce roman est une bouffée d’oxygène qui se lit très vite. Le roman est court. C’est un premier roman . L’écriture est fluide, roman d’humour et d’émotions.

 

La Rochelle, la Rebelle de Nadège Gorek

Enfermée dans un bureau gris
Barbara, Anis ou Muse comme seule compagnie
Des heures à hurler les chansons sans trouver le tempo
Effluves montagnardes persistantes qui vous collent à la peau
Ragots et rancœur en cadeau
Stress et épuisement comme fardeau

Je me souviens du jour où j’me suis dit
Que si je ne partais pas, je serais engloutie

Soirée déconnectée du réel de ma vie
Nous marchions main dans la main
Ravis et émerveillés comme des gamins
L’air était doux, d’embruns envahis
Sur les pavés historiques tendrement
Nous marchions les yeux scintillants 
Privilège de l’âge et des amants

Je me souviens du soir où j’me suis dit 
Que si je n’osais pas, c’est une part de moi qui serait trahie

Soumise ou plutôt perdue trop longtemps
Libération momentanée, suspendus instants
Nous avancions dans la ville 
Réunis le temps d’un été, divine idylle

Les tours devant moi
Les lumières en reflet sur l’océan
Les cliquetis des mâts 
L’effervescence du mois d’août trépidant 
Les bars et restaurants au mille couleurs
Les fruits de mer et poissons à profusion
Et ces étoiles dans le ciel
Promettant mille merveilles

Je me souviens de cette nuit où j’me suis dit
Que j’allais partir et vivre ici

Si j’y suis, c’est un peu grâce à toi
Mon tendre et bel ami 
Qui m’aura conquis 
Comme une jeune femme d’autrefois 
La Rochelle, dite La Rebelle
C’est une part de moi
Douce, passionnée et indisciplinée
Elle me ressemble et rassemble
Les morceaux de mes récits et de mes émois

La Rochelle, dite La Rebelle
Que j’ai découverte dans tes yeux
Au travers desquels je me sentais si belle
Et y ont ajouté cet océan voluptueux 
Les années ont passé 
Mais ce moment je ne l’ai pas oublié.

Nadège Gorek

Après la Bretagne, je continue par ma région natale. La Rochelle est la ville où j’ai vu le jour. J’aime y retourner de temps en temps.