Le Lundi, c’est poésie !

Le poète de ce lundi est né dans le pays  où je suis actuellement en vacances. Mes poésies du mois seront québecoises et canadiennes.

Il y a certainement quelqu’un

Il y a certainement quelqu’un
Qui m’a tuée
Puis s’en est allé
Sur la pointe des pieds
Sans rompre sa danse parfaite.

A oublier de me coucher
M’a laissée debout
Toute liée
Sur le chemin
Le cœur dans son coffret ancien
Les prunelles pareilles
À leur plus pure image d’eau

A oublié d’effacer la beauté du monde
Autour de moi
A oublié de fermer mes yeux avides
Et permis leur passion perdue

Anne Hébert, Le tombeau des rois, 1953,
Paris, © Les Éditions du Seuil, 1960.

Anne Hébert, née le à Sainte-Catherine de Fossambault, et morte le à Montréal, est une écrivaine, poétesse, dramaturge et scénariste québécoise.

La fête du Canada1, aussi appelé le Jour de la Confédération, est un jour férié commémorant la date de formation de la fédération canadienne. C’est la reine Victoria, alors reine du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande, qui a, le 22 mai 1867, pris une proclamation fixant la date de formation au 1er juillet 1867.(Wikipédia)

J’aime beaucoup cette chanteuse canadienne, bonne écoute !