Bright star de John Keats

Bright Star

Bright star, would I were stedfast as thou art—
Not in lone splendour hung aloft the night
And watching, with eternal lids apart,
Like nature’s patient, sleepless Eremite,
The moving waters at their priestlike task
Of pure ablution round earth’s human shores,
Or gazing on the new soft-fallen mask
Of snow upon the mountains and the moors—
No—yet still stedfast, still unchangeable,
Pillow’d upon my fair love’s ripening breast,
To feel for ever its soft fall and swell,
Awake for ever in a sweet unrest,
Still, still to hear her tender-taken breath,
And so live ever—or else swoon to death.

Étincelante étoile

Étincelante étoile, constant puissè-je à ton instar
Non pas naviguer seul dans la splendeur du haut de la nuit
À surveiller de mes paupières pour l’éternité désunies,
Comme de la nature l’ermite insomnieux et patient,
Les eaux mouvantes dans le rituel de leur tâche
D’ablution purifiante des rivages humains de la terre,
Ni contempler le satin du masque frais tombé
De la neige sur les montagnes et sur les landes –
Non, mais toujours constant, toujours inaltérable,
Avoir pour oreiller le sein mûr de mon bel amour,
Afin de sentir à jamais la douceur berçante de sa houle,
Éveillé à jamais d’un trouble délicieux,
Toujours, toujours ouïr de sa respiration le rythme tendre,
Et vivre ainsi toujours – ou bien m’évanouir dans la mort.

John Keats : Un exemple de sonnet de type shakespearien

(Londres, – Rome, ) est un poète britannique considéré comme un romantique de la deuxième génération, celle de Lord Byron et de Percy Bysshe Shelley. Il commence à être publié en 1817, soit quatre années avant sa mort de la phtisie, à vingt-cinq ans.

 

Publicités

21 réflexions sur “Bright star de John Keats

  1. C’est magnifique et me donne envie de sortir mes deux recueils de Keats. Je l’ai découvert avec le film de J. Campion puis j’ai visité sa maison un peu par hasard, en me rendant compte que j’étais à deux pas lors d’un de mes séjours londoniens. C’était très émouvant d’autant plus qu’il n’y avait personne sur les lieux.

    J'aime

  2. Ah ce film de Jane Campion sur John Keats « Bright star », je l’avais vu au cinéma. Quel film ! le destin de ce poète au talent hors norme m’a toujours bouleversé tout comme ses mots. J’ai un livre de lui sorti au moment du film et comprenant ses poèmes d’amour. Merci Claude pour ce choix de partage 😊

    J'aime

    1. Il y a quelques années, la poésie m’a aidée. Je me suis mise à chercher de la poésie, à la lire et la partager sur le blog.
      Je viens de visiter ton blog qui se nomme « Tricot du bout du monde », quel tricot fais -tu ?

      J'aime

      1. Moi aussi, il y avait longtemps que je n’avais pas tricoté. J’ai repris les aiguilles, il y a peu de temps. Je ferai un billet bientôt si j’ai le temps en juin.
        Belle journée, Rachel !

        J'aime

      2. Peut-être un billet la semaine prochaine, ce week-end sera sans internet. La fin de la semaine semble chargée, j’ai des critiques à écrire avant de faire suivre des livres.
        Je vais juste te dire que hier soir, j’ai fini un ouvrage. Je vais en recommencer un autre ce soir.
        Belle journée, Rachel !

        J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s