Le berceau de Fanny Chesnel

Joseph est Normand, la soixantaine, cultivateur, à la retraite. Il vit seul depuis le décès de sa femme. dans sa région qu’il n’a jamais quittée. Il fabrique de ses mains, un berceau, pour sa première petite fille. Mais un appel téléphonique va bouleverser Joseph. L’avion qui ramenait son fils et son compagnon s’est écrasé. Son fils aîné, expatrié aux Etats-Unis, était homosexuel. Lui et son compagnon avaient eu recours à une mère porteuse canadienne. La petite allait naître bientôt.

Joseph décide de partir à la recherche de cette petite. Il veut s’occuper de cette petite, tâche qu’il avait négligée quand ses enfants étaient petits.

J’ai aimé le début de l’histoire, puis il y a eu un nombre important d’invraisemblances qui s’accumulent tout au long du roman. Pourtant le sujet était bien choisi, la parentalité chez un couple homosexuel.  le sujet méritait plus d’attention, et non pas ce roman feel-good, qui plaira certainement à certains.

Le berceau – Fanny Chesnel – Flammarion

Publicités