Le bébé d’Adèle de Marie Murski

Ce récit débute par une soirée chez Oscar Barey, gynécologue reconnu qui invite quelques amis, et patientes. Adèle dépose son bébé dans son couffin, le protège du bruit en l’isolant par son manteau. Une main mal intentionnée dépose les manteaux des invités sur le couffin. Le bébé est retrouvé inanimé, les secours appelés, mais sans résultat, le bébé d’Adèle est mort étouffé. Nul n’est inquiété, Oscar Barey a une réputation sans faille.

Quelques mois après, Oscar Barey épouse Sonia Balassi, une danseuse de tango,( son partenaire était Ludo, son ami d’enfance) et artiste peintre . Une fois mariée, Sonia ne peint plus, ne danse plus. Oscar la surveille. Elle doit rompre avec ses amis. Il l’isole et surtout il la dévalorise, la bat . Il va lui faire subir les pires humiliations jusqu’au jour où il la jette au bas de l’escalier. Il pensait la tuer, mais Sonia va se remettre. Elle restera boiteuse toute sa vie. Sonia est seule, victime contre cet être adulé de tous, cet homme aux deux facettes, l’homme public et le bourreau.

Échappant de peu à l’internement en  psychiatrie, car lorsqu’elle porte plainte contre son mari, personne ne la croit. La manipulation mentale opère, tous le vénèrent. Elle demande le divorce, et se remet peu à peu. Elle n’a qu’une envie, lui faire avouer ses crimes passés. Réussira -t-elle au péril de sa vie ?

Ce récit est poignant, déstabilisant, on sent la force de l’auteur. Son écriture transpire son vécu. Une victime face à un bourreau qui a étudié votre vie, afin de vous déstabiliser dès qu’il peut, pour que vous ne soyez plus que sa chose.

L’apaisement sera t-il la phase finale ?

J’ai été touchée par ce livre, ce n’est pas un thriller comme les autres. L’auteur a mis en écriture un pan de sa vie. Un roman entre fiction et réalité pour celles qui n’osent pas en parler.

« Écrire ce roman m’a libérée. Pour moi, ‘il’ est éliminé. Mais je vais continuer à témoigner, peut-être moins qu’avant. » dixit Marie Murski.

Interview de Marie Murski, ici

Le bébé d’Adèle – Marie Murski – Editions Cogito – ISBN : 9791091657457

Ce livre participe aussi au challenge

 

 

 

Nous, les vivants de Olivier Bleys

Jonas est pilote d’hélicoptère, il a une vie paisible avec sa femme et sa fille. Il effectue le ravitaillement dans les villages perdus dans la Cordillère des Andes. Il aime son travail. Un jour il doit partir ravitailler le refuge Maravilla, situé à 4000 mètres d’altitude.

Dans ce refuge vit un gardien, ce jour-là, un autre homme est présent, Jésus. Il est chargé de surveiller la frontière entre l’Argentine et le Chili. Le mauvais temps s »installe . Que faire ? boire pour oublier le temps, la météo. La neige tombe et les isole encore plus. Lentement le mystère et le huis clos vont se propager.

Et soudain, le décollage est possible, après déneigement.

Il part, mais revient car tout autour de lui, les montagnes le renvoient au refuge. L’hélicoptère se fracasse, mais l’homme est vivant. Remis sur pied, Jonas part avec Jésus.

« Souviens-toi ; Jésus connait la montagne. Tu dois lui faire confiance. En aucun cas, ne t’écarte de la voie qu’il ouvrira pour vous. Mets tes pas dans les siens, et tout ira bien »…

A la frontière de l ‘Argentine et du Chili, à la passe des anges, Jonas est à la limite entre deux mondes.

Olivier Bleys nous entraîne dans un monde fantastique. J’ai aimé ce récit où se mêle rêve et réalité, au milieu de paysages somptueux. Le suspens est présent, l’auteur nous met face à notre moi, mais aussi face à la nature, que nous ne savons pas toujours préserver.

Maintenant à vous de partager votre ressenti sur ce livre.

Nous les vivants – Olivier Bleys -Albin Michel -ISBN : 9782226326072

 

Roissy de Tiffany Tavernier

Qui est-elle ? où va -t-elle ?

Elle est la narratrice de ce roman, elle est à Roissy. Où va -t-elle ? elle ne le sait pas, elle est en partance, pour une destination qui va s’afficher tout à l’heure. Cette femme ne sait pas qui elle est, comment elle se nomme. Pourquoi est -elle là à errer dans Roissy. Elle ne se souvient de rien. Depuis combien de temps arpente -t-elle ces lieux ? Aucun souvenir. Alors, elle s’invente une vie, passe d’un terminal à un autre. Ce lieu l’apaise. Elle « vole » une valise, ici ou là. Elle peut être femme d’affaires, ou épouse qui va retrouver son mari travaillant à l’étranger. Mais jamais elle ne montera dans un avion.

Il y a les autres, ceux avec qui elle a fait connaissance, Vlad un brisé de la vie, qui ne parle pas de son passé. Liam, Joséphine et les autres …

Tous ces gens vivent là, dans ce Roissy, où cent vingt mille personnes travaillent chaque jour. Ils sont SDF, ils évitent de se faire prendre, deviennent « indécelables », dorment la nuit dans les galeries souterraines. Ils s’entraident .

Roissy constitue un refuge, un cocon ou rien ne peut lui arriver. Elle est devenue Anna, elle vit ici. Elle s’interroge sur sa vie passée, a t-elle subi un choc émotionnel qui lui a fait perdre la mémoire ? A-t-elle provoqué un accident ?Parfois la nuit, elle a des flashs, mais elle ne comprend pas.

Un jour, un homme l’aborde, » l’homme au foulard « , il vient tous les jours. Il se poste devant l’arrivée du Rio-Paris. Il attend , mais personne ne viendra à lui. Elle se méfie, mais accepte de discuter avec lui, car il est « brisé »par la vie.

L’auteur ne nous fait pas seulement découvrir ce lieu, qui est Roissy, mais aussi une femme. Elle dresse le portait de cette femme, qui est angoissée, qui vit sous contrôle, qui ne sait pas ce que sera demain.

Cette femme qui va oser, partir à la reconquête d’elle-même. Elle va tenter de repartir, de sortir de cet environnement, de s’éloigner de Roissy.

Une héroïne inoubliable, des personnages secondaires qui gravitent  autour d’elle, ce livre invite à la réflexion , à nous « pencher » sur ceux que l’on peut occulter.

Ce fut une belle lecture.

Roissy – Tiffany Tavernier – Éditeur : Sabine Weispieser (30/08/2018) – ISBN : 2848053038 

 

L’écureuil et la feuille de Maurice Carême

Un écureuil, sur la bruyère,
Se lave avec de la lumière.
Une feuille morte descend,
Doucement portée par le vent.
Et le vent balance la feuille
Juste au dessus de l’écureuil;
Le vent attend, pour la poser
Légèrement sur la bruyère,
Que l’écureuil soit remonté
Sur le chêne de la clairière
Où il aime à se balancer
Comme une feuille de lumière.
Maurice Carême

Envie d’évasion !

Envie d’évasion est le nom de mon deuxième blog, sur les régions de France ou d’ailleurs que je visite.

Si vous voulez découvrir où je suis allée lors de la journée du patrimoine, c’est ici .

Loup et les hommes de Emmanuelle Pirotte

Quand j’ai vu le synopsis de ce livre, je me suis sentie attirée par celui-ci. Les mots, « amérindiens, Nouvelle France », et Histoire aussi ont orienté mon choix de lecture.

Nous sommes en 1663, le marquis Armand de Canihac aperçoit sur une jeune femme, un saphir monté sur un collier. Celui-ci appartenait à sa famille, et plus exactement à son frère, disparu depuis  très longtemps. Elle s’éclipse vite. Le marquis va tout faire pour la retrouver. Il va la suivre jusqu’en Nouvelle France, avec son domestique, Valère.  Par sa faute son frère, Loup a été condamné aux galères et il le croyait mort.. Sur le bateau il fait la connaissance d’Antoinette, une orpheline, une Fille du Roi  qui est envoyée comme tant d’autres trouver des maris, des colons.

L’auteur s’attarde sur la vie des deux frères, l’un était légitime, l’autre non. Elle insiste sur la jalousie qui oppose les deux frères. Loup est le préféré, Armand le délaissé.

L’auteur insiste sur tous les personnages du livre, chacun y est décrit avec minutie, dans la nature changeante de ce pays. La différence de culture est largement évoquée, les coutumes, la colonisation par l’homme blanc. Vous l’avez deviné , vous embarquez pour un long et fascinant voyage. J’ai aimé me retrouver avec Loup, devenu  » Vieille Épée « , et d’autres telles que  » Feuille d’Érable  » ou « Croisée des Chemins « .

Alors, ce livre vous tente ?

Loup et les hommes de Emmanuelle Pirotte – Le Cherche Midi – 23/08/2018 – ISBN :2749158117 

Je remercie Net Galley et les Éditions Cherche Midi pour ce partenariat. Je l’ai lu en numérique.

Jour d’été de Kamal Zerdoumi

                                                                                                                                                                                              Claude Monet, Chemin dans les blés à Pourville, 1882

Jour d’été

Gravir la dune
les bronches emplies
d’air marin
puis découvrir là-bas
le miroir bleu aux rides
crêtées d’écume
et son argent éblouissant
Descendre vers la plage
s’asseoir sur le sable
être cet infime témoin
de l’harmonie des couleurs
et de la matière
Regarder l’horizon
et rêver de partir
seulement rêver
Rien ne vaut
le voyage immobile
déchiré du cri soudain
de la mouette.

Kamal Zerdoumi, 2018

Les journées du patrimoine 2018

Le thème de ces journées sont cette année est l’art du partage.

Consultez le catalogue pour découvrir ce que révèle votre région .Liste des sites à découvrir, journée du patrimoine

Un autre lien Affiche-JEP2018_large

 

 

L’île au rébus de Peter May

Les amoureux de la Bretagne vont être ravis, Peter May nous emmène à l’ile de Groix. L’ambiance est bien retransmise, les aléas du climat, on se sent bien sur cette île. Il y a vingt ans, un homme a été tué dans son bureau. tout est resté intact, comme si il allait revenir. Qui l’a tué ? Le défunt a laissé des indices que seul son fils est susceptible de décrypter. Oui, mais ce fils meurt une semaine plus tard. Un homme a été appréhendé, jugé puis relâché. Enzo Mcleod va tenter de résoudre cette sombre affaire.

Il découvre peu à peu la nature des gens, parfois bavards, mais le plus souvent taciturnes. Ils gardent une certaine rancœur Cette enquête nous fait voyager de Paris à Agadir, Le voyage est dépaysant, et l’intrigue se dévoile peu à peu grâce à la perspicacité de l’enquêteur.

J’ai apprécié cette lecture .Avez-vous envie d’un petit voyage à l’île de Groix ?

Je l’ai lu en numérique.

L’île au rébus – Peter May – Éditions du Rouergue – 05/04/2017 – ISBN : 2812610417