Bourgogne, sol joyeux de G.Riguet

Bourgogne, sol joyeux, coteaux ensoleillés,
Vignes à l’infini, vallonnements rustiques,
Vieux bourgs, celliers, châteaux, belles cités gothiques,
C’est plaisir de chanter vos attraits déployés,
Bourgogne, sol joyeux, coteaux ensoleillés.

Je n’évoquerai point les fastes du passé.
Philippe le Hardi, Jean sans Peur, chefs illustres
Par qui tout en ces lieux s’émut durant des lustres,
Dormez farouchement sous le marbre glacé!
Je n’évoquerai point les fastes du passé.

La ronce a mis sa griffe aux parapets caducs.
Armets, piques, les marteaux, estocs et couleuvrines
Achèvent de s’empoussiérer dans des vitrines.
Si Dijon garde encor la gloire de ses ducs,
La ronce a mis sa griffe aux parapets caducs.

Car des héros plus purs ont grandi ton renom,
Province au sang mêlé, franque autant que latine.
Rameau, Buffon, Prud’hon, et Greuze, et Lamartine…,
Qui douterait encor du génie bourguignon ?
Tant de célébrités ont grandi son renom !

Ô Bourgogne, la vie est belle en tes vallons.
Tes filles ont l’œil clair et la promesse chaude…
Tes horizons sont doux, sans mystère et sans fraude,
Et ta race ne connaît point les cœurs félons.
Ô Bourgogne, la vie est belle en tes vallons.

G.Riguet

Publicités