Assassins d’avant d’Elisa Vix

Adèle, une jeune chercheuse au CNRS a besoin de savoir, il semble que dans sa famille un secret se cache. Elle veut savoir, et surtout comprendre pourquoi sa mère fut assassinée dans sa classe, ce 28 mars 1989.

Elle contacte Manuel, ancien élève de la classe, devenu flic . Dans un premier temps, il fuit. Puis il est tombé sous le charme d’Adèle, l’aidera à sa façon. Il a conscience d’un certain danger.

le sujet du livre est là, nous allons suivre ces deux personnages dans leur quête. Savoir le passé, pour se construire pour l’avenir. Actuellement ils vivent, chacun de leur côté avec leurs démons. Manuel a un frère qui est à l’hôpital dans un état végétatif. Adèle a un mari qui n’accepte pas qu’elle parte à la recherche du passé, et qui se détourne d’elle.

Comment se construire avec un passé qu’on ignore ? La vérité, quelle qu’elle soit sera – t-elle salvatrice ou destructive ?

D’autres personnages vont graviter autour d’eux et donneront une profondeur au roman. C’est un roman court, qui se lit très vite. L’écriture est très fluide. L’alternance des deux voix d’Adèle et de Manuel d’un chapitre à un autre, donne un ensemble rythmé.

Une affaire classée et une histoire d’amour impossible pour une double rédemption. « Assassins d’avant  » un polar psychologique, un bon roman noir à découvrir.

Assassins d’avant – Elisa Vix – Éditions du Rouergue -(06/09/2017) – ISBN : 2812614382 

Lu dans le cadre du challenge de Sharon

Publicités