Albanie, Fugue pour violon seul de Tedi Papavrami

Ce livre je l’ai lu, il y a quelques années. J’avais apprécié cette lecture. Tedi Papavrami nous raconte son histoire, mais en même temps celle de son pays, l’Albanie. Je n’avais pas écrit de critique de ce livre, mais je me rappelle ceci :

Son père , professeur de violon au conservatoire détecte que son fils est doué pour la musique. Il va le prendre en main d’une manière sévère.

Tedi Papavrami nous raconte comment fut sa vie de petit prodige, ses réflexions, son travail et aussi sa paresse. Son récit s’arrête à 16 ans.  Il nous fait écouter, par l’intermédiaire d’un flash code numérique à la fin de quelques chapitres, ses solos préférés joués par lui.

Pour compléter mes souvenirs, laissons l’auteur nous parler de son livre.

Ce livre finit mon mois de l’Europe de l’Est chez Eva, Patrice et Goran.

Publicités

2 réflexions sur “Albanie, Fugue pour violon seul de Tedi Papavrami

  1. moustafette

    J’avais entendu des entretiens sur France Musique et j’avais aimé son histoire.
    En regardant la vidéo, je suis impressionnée par la taille de ses mains, pas étonnant que ce soit un virtuose.
    Et merci de me faire retrouver un bref instant la charmante voix de Bernard Pivot (je n’ai toujours pas fait le deuil d’Apostrophes !)
    Bon week-end !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s