La fille qui avait bu la lune de Kelly Burnhill

Dans un monde lointain, chaque année le plus jeune nouveau-né est abandonné . Il est sacrifié  aux animaux qui vivent dans la forêt. Mais chaque année, la sorcière récupère les bébés et les confie à des familles.

Mais cette année, rien ne se passe comme d’habitude : une mère  refuse d’obtempérer et devient folle de chagrin lorsqu’on lui prend sa petite fille, un jeune garçon marqué à vie par cette scène, une petite fille pleine de vie et de volonté qui développe un potentiel magique sans précédent. Xan, la sorcière  devra la garder à l’œil et s’efforcer de canaliser cette magie.Elle ne confie cette enfant à aucune famille. Elle décide de l’élever elle-même. On va suivre l’évolution de Luna jusqu’à ses treize ans. Elle est entourée de petits dragons, d’êtres surnaturels.

Ce roman s’apparente à un conte initiatique. Il se situe entre fantasy et merveilleux. La morale de l’histoire insiste sur la force de l’espoir pour renverser un pouvoir autoritaire et prédateur.

Ce livre est pour des jeunes à partir de 13 ans, ayant un bon niveau de lecture.

La fille qui avait bu la lune – Kelly Barnhill – traduit de l’américain par Marie de Prémonville – Editeur Anne Carrière _ ISBN : 2843378761