S’enfuir de Guy Delisle

Une BD  graphique, un peu particulière, Guy Delisle retrace les 111 jours de captivité d’un homme. Christophe André était en mission humanitaire pour une ONG, dans le Caucase. Il a vécu 4 mois de séquestration avant de réussir à s’évader.

 

Cet homme vit attaché, juste « libre » le temps de prendre quelque maigre nourriture apporté par celui qu’il nomme « Thénardier ».  Un surnom donné à son geôlier, ses tracas quotidiens viennent adoucir le drame . Son univers est restreint, un matelas et toujours menotté à un radiateur. Il est dans une pièce où la fenêtre est barricadée . Des questions se bousculent, pourquoi moi ? pour combien de temps ? Une astuce pour ne pas sombrer, toujours savoir la date du jour. Il évoque aussi  les batailles napoléoniennes , à chacun sa méthode pour ne pas déprimer. Christophe va échafauder tous les scénarios possibles afin de pouvoir s’évader par ses propres moyens. Et cette idée ne le lâchera pas : s’enfuir.

 

Guy Delisle indique qu’il a mis 15 ans à élaborer cet album, Il a fait un travail remarquable en accentuant ou non les couleurs monochromes, ici du bleu-gris, suivant le moment du récit. J’ai été happée par cette BD de 410 pages.

 

Éditeur : Dargaud (16/09/2016)

ISBN : 2205075470

 

 

 

2 réflexions sur “S’enfuir de Guy Delisle

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s