La prunelle de ses yeux de Ingrid Desjours

J’ai découvert avec ce livre l’écriture d’ Ingrid Desjours, je ne connaissais pas du tout cet auteur.

Un homme, Gabriel souffre de cécité de conversion, suite à un choc psychologique, il  est devenu aveugle. Le choc fut la mort de son unique fils, mort inexpliquée . Victor était dans une école d’élites. Il voulait dénoncer les pratiques de celle-ci. Il souhaite retrouver ceux qui lui ont donné la mort. Il va partir en quête, tout d’abord d’une jeune fille, Maya, amie de son fils.

Maya est partie en Irlande, certains la croient morte, mais Gabriel va la retrouver.

« Il est aveugle. Elle est ses yeux. Elle pense le guider vers la lumière. Il va l’entraîner dans ses ténèbres. »

L’histoire oscille avec des faits se passant en 2003 et 2016. Une polyphonie , suivant les années se succède.

je ne vais pas dévoiler la suite de l’histoire.

La plume d’Ingrid Desjours nous entraîne dans les méandres de l âme humaine.

A ce sujet, elle nous rappelle l’expérience de  Milgram, expérience de psychologie sociale très connue. En effet, ce roman montre de quelle manière, sous l’autorité d’un meneur, un tiers peut exécuter des horreurs. Si cette expérience est critiquable sur certains points, elle a pour but de comprendre les mécanismes de la soumission.

Ce thriller captivant parvient à nous faire comprendre le drame  vécu  par Gabriel . On ne parle pas d’un policier qui enquête mais d’un père qui souffre et veut savoir.

Thriller psychologique très fort et intense que je recommande vivement.

La prunelle de ses yeux – Ingrid Desjours – Robert Laffont – Collection La Bête Noire –  Pages : 320 –

ISBN : 978-2221145968 – Prix : 20,00 € – octobre 2016

Je l’ai lu en livre numérique, emprunté sur la Boite Numérique.

Je retiendrai une musique dans le livre et un poète Libanais.

Je continue le challenge de Sharon

Publicités

10 réflexions sur “La prunelle de ses yeux de Ingrid Desjours

  1. Je suis passionnée par Milgram et ses expériences ! Il y a eu même un courte pièce de théâtre appelée « Milgram avait raison » qui reprend ce thème. Dans le film « I comme icare » avec Yves Montand on reprend ce principe aussi de l’étude des personnes qui obéissent aux ordres sans se poser de questions sur la morale de ce qu’ils font. Ton livre est très tentant, je le note ! Merci Claude 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s