La délicatesse du homard de Laure Manel

J’ai sollicité ce livre car son titre  m’a intriguée, j’ai voulu en savoir plus. Je ne regrette pas mon choix. Si vous avez envie d’évasion, de beaux paysages, de bols d’air, de bruit des vagues, laissez-vous tenter et lisez le.Je remercie NetGalley ainsi que les Éditions Michel Lafon pour l’envoi de ce livre numérique.

Un voyage littéraire au cœur de la Bretagne où deux êtres se rencontrent. Une femme s’échoue sur une plage, un homme , François la recueille et l’emmène chez lui. Il dirige un centre équestre. Qui est-elle ? que fait-elle ? Il ne sait pas. Elle dit juste qu’elle se nomme Elsa.

L’écriture de Laure Manel est douce, agréable à lire, j’ai été bercée par ses mots.

Les deux personnages principaux sont attachants. On découvre au fil des pages leurs lourds secrets respectifs, dans une Bretagne enchanteresse.Ils vivent repliés sur eux-mêmes. L’auteur dévoile peu à peu le passé d’Elsa et celui de François, tout ceci avec délicatesse. Elle alterne les chapitres où chacun d’eux nous partage ses sentiments, ses ressentis.  Un endroit où la foi en l’être humain et les deuxièmes chances sont des règles et non des exceptions.

Petit à petit Elsa et François s’apprivoisent peu à peu .

Une région mise à l’honneur, un haras, des personnages attachants, un livre qu’on n’a pas envie de quitter.Un livre qui met un peu de douceur dans le monde où nous vivons.

Un roman tout en sensibilité, qui fait du bien. Et un auteur que j’ai hâte de retrouver dans une prochaine lecture !

La délicatesse du homard – Laure Manel – Editions Michel Lafon – ISBN : 9782749933054

 

 

Crumble&cheesecake de Cécile Le Hingrat

crumblecheescakebdPour ce dimanche, je vous propose un livre de cuisine, bien sûr j’ai réalisé une recette de ce livre.

Que trouve -t-on dans ce livre ?

Des crumbles de toutes sortes, des sucrés mais aussi des salés comme des crumbles aux tomates et poivrons confits, ou au saumon et épinards.

Mais aussi des cheesecakes aux fines herbes et brousse, ou au gingembre et coulis de banane, au cassis et coulis de fruits rouges.

J’ai réalisé un cheesecake au citron, mon premier cheesecake.

Crumble & Cheesecake
Romain Pages Éditions
19 x 19 cm
En vente : 12,50  €

Lou P’tit loup à l’ecole des louveteaux de Antoon Krings

61u9offLeoL._SX457_BO1,204,203,200_

Antoon Krings

Gallimard Jeunesse Giboulées
Paru en Août 2015
28 pages

ISBN ;  978-2070666072

P’tit Loup n’a pas envie d’aller à l’école, pourtant sa maman lui a confectionné un bel uniforme ainsi qu’un béret. Lou n’en veut pas. Il souhaite rester à la maison, seul. Pourtant sa maman lui rappelle qu’il était excité à l’idée de dormir à la belle étoile. Mais lorsque Lou rencontre une jolie louvette, il se dit que finalement il aime aussi être avec les autres, pour partager des jeux. Un jeu de piste et un trésor sont à retrouver et ce sont les jeunes louveteaux qui les dénichent !

L’auteur Antoon Krings retranscrit la crainte (d’aller à l’école) avec tendresse.

.un album joli et doux au thème essentiel : celui de la peur de grandir et de s’ouvrir aux autres.

L’ours de la bibliothèque de Rémi Stéfani

OursGRANDL’école a repris , les activités Péri-scolaires continuent jusqu’à la fin de l’année scolaire, avec de nouvelles lectures.

Mardi, les enfants ont suivi l’histoire de Otto, c’est un ours un peu spécial. Il est dans un livre. Il aime que les enfants lisent son histoire.  Mais ce qu’il aime par dessus tout, c’est de sortir du livre et d’aller se promener. Il explore la maison de ses propriétaires. Un jour, il s’aperçoit qu’il est resté tout seul, les propriétaires l’ont oublié. Alors il décide de partir, de quitter cette maison et de partir à l’aventure. Il est petit et la ville est grande. Un grand bâtiment semble lui ouvrir ses portes et où il y a de nombreux personnages de papier comme lui.

Un bel album illustré par  Katie Cleminson,, un monde imaginaire où le monde est beau et solidaire.

L’ours de la Bibliothèque – Rémi Stéfani – Editions Casterman – 2012 – album jeunesse dés 3 ans- ISBN : 978-2203048379

De l’amitié de Khali Gibran , poète Libanais

DE L’AMITIÉ

Et un jeune dit, Parle-nous de l’Amitié.
Et il répondit, disant:
Votre ami est votre besoin qui a trouvé une réponse.
Il est le champ que vous semez avec amour et moissonnez avec reconnaissance.
Il est votre table et votre foyer.
Car vous venez à lui avec votre faim, et vous cherchez en lui la paix.
Lorsque votre ami parle de ses pensées vous ne craignez
pas le « non » de votre esprit, ni ne refusez le « oui ».
Et quand il est silencieux votre coeur ne cesse d’écouter son coeur;
Car en amitié, toutes les pensées, tous les désirs, toutes les attentes naissent et sont partagés sans mots, dans une joie muette.
Quand vous vous séparez de votre ami, ne vous désolez pas ;
Car ce que vous aimez en lui peut être plus clair en son absence, comme la montagne pour le randonneur est plus visible vue de la plaine.
Et qu’il n’y ait d’autre intention dans l’amitié que l’approfondissement de l’esprit.
Car l’amour qui cherche autre chose que la révélation de son propre mystère n’est pas l’amour, mais un filet jeté au loin : et ce que vous prenez est vain.
Et donnez à votre ami le meilleur de vous-même.
Et s’il doit connaître le reflux de votre marée, laissez le connaître aussi son flux.
Car qu’est-ce que votre ami si vous venez le voir avec pour tout présent des heures à tuer  ?
Venez toujours le voir avec des heures à faire vivre.
Car il est là pour remplir vos besoins, et non votre néant.
Et dans la tendresse de l’amitié qu’il y ait le rire et le partage des plaisirs.
Car dans la rosée de menues choses le coeur trouve son matin et sa fraîcheur.

Khalil Gibran, Un prophète et son temps
Robin Waterfield
Fides, 390 pages,  Octobre 2000

La prunelle de ses yeux de Ingrid Desjours

J’ai découvert avec ce livre l’écriture d’ Ingrid Desjours, je ne connaissais pas du tout cet auteur.

Un homme, Gabriel souffre de cécité de conversion, suite à un choc psychologique, il  est devenu aveugle. Le choc fut la mort de son unique fils, mort inexpliquée . Victor était dans une école d’élites. Il voulait dénoncer les pratiques de celle-ci. Il souhaite retrouver ceux qui lui ont donné la mort. Il va partir en quête, tout d’abord d’une jeune fille, Maya, amie de son fils.

Maya est partie en Irlande, certains la croient morte, mais Gabriel va la retrouver.

« Il est aveugle. Elle est ses yeux. Elle pense le guider vers la lumière. Il va l’entraîner dans ses ténèbres. »

L’histoire oscille avec des faits se passant en 2003 et 2016. Une polyphonie , suivant les années se succède.

je ne vais pas dévoiler la suite de l’histoire.

La plume d’Ingrid Desjours nous entraîne dans les méandres de l âme humaine.

A ce sujet, elle nous rappelle l’expérience de  Milgram, expérience de psychologie sociale très connue. En effet, ce roman montre de quelle manière, sous l’autorité d’un meneur, un tiers peut exécuter des horreurs. Si cette expérience est critiquable sur certains points, elle a pour but de comprendre les mécanismes de la soumission.

Ce thriller captivant parvient à nous faire comprendre le drame  vécu  par Gabriel . On ne parle pas d’un policier qui enquête mais d’un père qui souffre et veut savoir.

Thriller psychologique très fort et intense que je recommande vivement.

La prunelle de ses yeux – Ingrid Desjours – Robert Laffont – Collection La Bête Noire –  Pages : 320 –

ISBN : 978-2221145968 – Prix : 20,00 € – octobre 2016

Je l’ai lu en livre numérique, emprunté sur la Boite Numérique.

Je retiendrai une musique dans le livre et un poète Libanais.

Je continue le challenge de Sharon

Le merveilleux voyage de Nils Holgersson de Selma Lagerlöf – 2

J’ai lu ce livre de cette édition réalisée par les presses du Compagnonnage, est une sélection de Editions Rombaldi. La collection des prix Nobel de Littérature est éditée sous le patronage de l’Académie Suédoise et de la Fondation Nobel.

Trois chapitres avant l’histoire du livre, le premier consacré à la petite histoire de l’attribution du prix Nobel à Selma Lagerlôf , le second  est le discours de réception prononcé par Claes Annerstedt lors de la remise du prix Nobel de littérature à Selma Lagerlöf, le 10 décembre 1909. Et le troisième concerne la vie et l’oeuvre de Selma Lagerlöf par Elie Poulenard, professeur à la Faculté des Lettres et Sciences humaines de l’Université de Strasbourg.

Ce livre  » le merveilleux voyage de Nils Holgersson a été traduit par T.Hammar, avec des illustrations originales de Pierre Leroy. La reliure est ornée d’un dessin de PICASSO.

Quelques illustrations du livre:

       

J’aime ces doux oiseaux de Jules Verne

legeroiseauxJ’aime ces doux oiseaux, qui promènent dans l’air
Leur vie et leur amour, et plus prompts que l’éclair,
Qui s’envolent ensemble !
J’aime la fleur des champs, que l’on cueille au matin,
Et que le soir, au bal, on pose sur son sein
Qui d’enivrement tremble !

J’aime les tourbillons des danses, des plaisirs,
Les fêtes, la toilette, et les tendres désirs
Qui s’éveillent dans l’âme !
J’aime l’ange gardien qui dirige mes pas,
Qui me presse la main, et me donne tout bas
Pour les maux un dictame !

J’aime du triste saule, au soir muet du jour,
La tête chaude encor, pleine d’ombre et d’amour,
Qui se penche et qui pense !
J’aime la main de Dieu, laissant sur notre coeur
Tomber en souriant cette amoureuse fleur
Qu’on nomme l’espérance !

J’aime le doux orchestre, en larmes, gémissant
Qui verse sur mon âme un langoureux accent,
Une triste harmonie !
J’aime seule écouter le langage des cieux
Qui parlent à la terre, et l’emplissent de feux
De soleil et de vie.

J’aime aux bords de la mer, regardant le ciel bleu,
Qui renferme en son sein la puissance de Dieu,
M’asseoir toute pensive !
J’aime à suivre parfois en des rêves dorés
Mon âme qui va perdre en des flots azurés
Sa pensée inactive !

J’aime l’effort secret du coeur, qui doucement
S’agite, la pensée au doux tressaillement,
Que l’on sent en soi-même !
Mieux que l’arbre, l’oiseau, la fleur qui plaît aux yeux,
Le saule tout en pleurs, l’espérance des Cieux…
J’aime celui qui m’aime.

Jules Verne

Le tableau est de Fernand Léger.

 

Le merveilleux voyage de Nils Holgerssen de Selma Lagerlöf

Nils a choisi de rester à la maison lorsque ses parents sont partis à l’office. Mais il choisit de sortir, Nils n’est pas très obéissant, le tomte( sorte de lutin suédois) se trouve sur son chemin, Nils se moque de lui et celui-ci  le transforme, il devient tout petit. Il peut se faufiler dans les trous de souris. Il comprend alors le langage des animaux. Ceux-ci n’ont aucune pitié pour lui, car il les a souvent maltraités quand il était le garçon dans la ferme de ses parents. Les oiseaux migrateurs se dirigent vers le Nord, et incitent les oies domestiques à les suivre. Seul, Martin, le jars semble intéressé pour les suivre.     Nils essaie de l’empêcher de partir, et se retrouve sur l’animal, lorsqu’il prend son envol.

Le canard peine pour voler, les oies vont vite. Akka, la meneuse ne ralentit pas. Elle n’est pas satisfaite de la présence de ce petit homme. Épuisé , le jars n’a plus la force de boire, Nils appelé Poucet par le jars, l’aide.

Puis Poucet sauve une oie que le renard avait capturée. A partir ce ce moment, Akka le tolère dans  le groupe. Il va alors survoler  la Laponie. Ses aventures continuent, son caractère change. Il va apprendre le respect d’autrui, et à devenir meilleur. Ce fut un  grand voyage dans les airs de la Suède, pour la découverte de son pays.

Ce conte est adapté aux enfants. J’ai particulièrement aimé survoler la Suède, la diversité des paysages. L’auteur nous conte également les légendes et anecdotes propres à ce pays.

En 1950 a été créé en Suède un Prix Nils Holgersson, prix littéraire qui récompense les meilleures œuvres littéraires destinées à la jeunesse. Ce prix est connu en Suède sous la dénomination Nils-Holgersson Plakette et est décerné par l’association suédoise des bibliothèques. La première lauréate fut Astrid Lindgren.

Vous trouverez un site consacré au roman et à son adaptation télévisée.

 

j’avais ce livre chez moi, que je n’avais pas lu. Je ne regrette pas mon choix de lecture pour cette lecture commune de mars/avril 2017, organisée par le Forum Partage Lecture.

Kaboul express de Cédric Bannel

Je remercie NetGalley et  les Editions Robert Laffont d’avoir accepté ma sollicitation.

« Kaboul Express est le nom donné au réseau afghan de DAECH qui permet à l’Etat islamique d’importer en Syrie et en Irak des combattants expérimentés en provenance du Khorasan, territoire comportant notamment l’Afghanistan et les zones tribales du Pakistan. »

L’univers de Cédric Bannel ,je le connais, j’ai  déjà lu « l’homme de Kaboul » et » B.A.A.D ». C’est avec plaisir que j’ai retrouvé Oussama Kandar, chef de la Crim à Kaboul et Nicole Laguna, commissaire parisienne de la DGSI.

Lors d’une enquête, Oussama Kandar découvre sur une scène de crime, un plan de Paris, ainsi que plusieurs papiers,  d’une langue inconnue se présentant comme des signes écrits à l’envers. Il va alors envoyer tout cela à Nicole afin qu’elle fasse faire une expertise.

Une enquête à grande vitesse se déploie, le temps est compté. Les papiers sont décryptés, il s’agit de calculs arithmétiques, à la manière de Léonard de Vinci. Quelle personne est capable de formuler de tels calculs? L’enquête est lancée, en Afghanistan et ailleurs, dans toute l’Europe afin de stopper des kamikases,qui veulent atteindre Paris, et mettre leur plan à exécution. L’auteur de ces écrits est un jeune surdoué, Zwak, qui n’a qu’une ambition, se venger.  Ce jeune , est un jeune autiste, qui semble dénué d’émotions. Les occidentaux ont tué son père et son grand-père, un 2 mai. Alors, lui , exécutera son plan diabolique ce jour.

Cedric Bannel connait bien l’Afghanistan. Il nous apporte des notions de compréhension , face à ce pays où les hommes ont peur d’être assassinés par les bombes de la coalition, les djihadistes, ou par les combattants étrangers.

J’ai passé un bon moment de lecture avec cette fiction, pour comprendre un peu plus ce pays où les enjeux se jouent chaque jour. Où le peuple pour survivre, est prêt à tout, vendre de la drogue, ou même tué, pour un semblant de vie normale.

Kaboul Express – Cedric Bannel – Editions Laffont – collection : La Bête Noire- Mars 2017 –

Je l’ai lu en version numérique.

Je continue le challenge proposé par Sharon