Sur le sable de Harmonie Dodé Byll Catarya

 

Sur le sable, les feuilles de cocotiers
Sont tombées ; je les observe, couchée
Sur une natte façonnée à ma manière
Mes pores vibrent de cet air
Doux et frais ; le temps est magnifique
L’inspiration se frôle à ce bruit
Paradoxe effectif dans un univers mirifique
C’est le soleil qui, délicieusement luit
Sur ces flots bleuâtres teintés de blanc
Les yeux se régalent sous les élans
De la beauté du paysage.
Les ondes marines me parviennent
Elles me portent un message
Elles me percent l’ouïe ; Alors, viennent
Ces mots marquant mon passage
Et inoculant de l’encre à d’innocentes pages.
C’est le mystère de l’écrivain
Partout, sa plume s’agite
L’univers lui, crépite
A sa guise, ses devoirs de devin
Il est un esclave de la nature
Qui chante sans cesse ses aventures.

Harmonie D. BYLL CATARYA (2016)

Harmonie Dodé Byll Catarya est née en 1991. Très jeune diplômée d’un Master en Comptabilité, Contrôle et Audit, elle est également une passionnée des bonnes lettres. Après sa nomination en tant que Championne du Bénin Slam 2013, elle s’engage dans l’écriture et le slam puis se révèle au grand public comme étant la première femme active dans le milieu du slam béninois. Auteure de deux livres : Prépa-Soutenance (Guide méthodologique de rédaction de documents scientifiques) et du recueil de poésie-slam Art-Mots-Nid, Coup d’éclat, Harmonie a aussi participé à la première anthologie de poésie féminine au Bénin et est souvent sollicitée pour des festivals de slam aussi bien sur le plan national qu’international.

Le Printemps des Poètes vous invite à découvrir la poésie africaine francophone

Publicités

4 réflexions sur “Sur le sable de Harmonie Dodé Byll Catarya

  1. Merci pour cette belle découverte poétique africaine dans le cadre de ce Printemps des Poètes dédié à l’Afrique ! on trouve beaucoup de poètes d’Afrique du Nord mais plus difficilement d’Afrique Centrale…il faut chercher, ils n’ont pas beaucoup de visibilité ! 😉

    J'aime

    • Moi non plus, je ne la connaissais pas. J’aime varier la semaine passée, un homme était à l’honneur de la poésie francophone africaine. Hier, j’ai cherché une femme. Il n’y en a pas beaucoup. Il y avait aussi Véronique Tadjo, connue surtout pour ses romans.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s