Et mes yeux se sont fermés de Patrick Bard

yeux-fermesUn roman ado-adulte , ce n’est pas une lecture plaisir, mais une lecture d’information.

Patrick Bard explique comment il a construit cette histoire :

« J’ai décidé d’écrire ce roman après avoir perdu deux copains, dont un proche, Michel Renaud, dans les attentats de Charlie, et avoir appris, la même semaine, que le fils d’une amie de ma fille était parti en Syrie faire le jihad. Avant sa conversion, il n’avait rien à voir, ni de près ni de loin, avec l’islam. C’est cela, je crois, qui m’a motivé. J’ai passé des semaines sur le web à visionner des vidéos d’Al Nosra, de Daesh, certaines horribles, d’autres fascinantes, toutes généralement très bien conçues. J’ai aussi regardé des témoignages d’embrigadés, lu des livres-documents, bref, j’ai fait ma recherche, comme tout auteur qui construit une histoire. Et puis je me suis replongé dans mes souvenirs du Liban ou de la frontière turco-syrienne, lieux que j’ai fréquentés. L’idée du roman choral est venue ensuite. Je voulais vraiment emmener le lecteur dans la tête de Maëlle et de ceux et celles qui l’avaient côtoyée à un titre ou un autre. Encore une fois, rien n’est plus complexe qu’un être humain, et rien ne restitue mieux cette complexité-là que le roman. » – Questions à Patrick Bard

Nous allons suivre Maëlle. Elle est une jeune adolescente, comme les autres. Elle aime « surfer » sur le net, et en particulier sur Facebook.  Un jour, un certain Moktar la contacte.Et là, Maelle va se transformer peu à peu, elle rentre dans un autre monde. Elle abandonne le sport, quitte son petit ami, se consacre à lire les conseils et à appliquer ce que lui demande ce nouvel « ami Facebook ». Derrière celui-ci se cache toute une organisation de DAECH. Elle va obéir et s’enfuir pour aller sauver le monde. Maëlle va devenir Ayat, elle porte le hijab. Elle s’est même mariée avant de partir, sans avoir vu son mari.« je partais sauver le monde. Je me sentais légère, légère ».Son premier mari est mort en martyr, on lui en présente un deuxième.

Maëlle va revenir en France, sa mère est allée la chercher. Pourtant Maëlle en reviendra mais dans sa tête l’idéologie Daesh perdure.

Nous allons lire les points de vue de tous ceux qui ont gravité autour d’elle. Des voix différentes qui disent toutes le danger , de la folie terroriste qui exerce un rapt mental sur l’être humain, ici une jeune adolescente.

Radicalisation par Facebook, conditions de vie des femmes sous DAESH, le problème des retours des embrigadés…

. On ne lit pas ce livre pour se détendre mais pour s’informer. le livre nous prévient des moyens de propagande de DAESH tout en nous montrant parfaitement où cela mène, nous laissant anéantis devant l’horreur.

Roman ado-adulte ; + 14 ans

Editions Syros – Août 2016

ISBN:978-2748520590

 

Publicités

10 réflexions sur “Et mes yeux se sont fermés de Patrick Bard

  1. Bonjour Claude,
    Ce livre a l’air dur, non pas à lire mais à comprendre tous ces enjeux pour les vies de ces adolescents. 14 ans, c’est bien jrune pour découvrir ces horreurs, mais c’est un âge où ils peuvent déjà avoir été confrontés aux propagandes sur Facebook…
    Bon dimanche
    Sylvie

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s